Je ne vous ai jamais parlé des « coulisses » de ce blog. Et pourtant il y  a de quoi écrire un livre. Une fois n’est pas coutume je vous raconte un « truc ». Vous ne le savez pas mais un billet de ce blog a fait objet d’une procédure assez rare qui a aboutit à son interdiction d’un moteur de recherche. Aussi un jour, google m’écrit :

Pour des raisons juridiques, nous avons exclu de nos résultats de recherche le contenu situé à l'adresse suivante : ........
 
Motif : Nous avons reçu l'ordre de supprimer cette URL de nos résultats de recherche afin de respecter les lois locales. Plus d'informations..

J’apprends  en même temps qu’une procédure me concernant existe et a été même transmise par google à Chilling Effects un projet conjoint des facultés de droit de  Harvard, Stanford, Berkeley  et autres universités américaines.  Aussi votre serviteur a sa propre fiche (la voici) qui cohabite avec celles des sites nazis, des sites faisant l’apologie des crimes contre l’humanité, des sites de piratages et autres escroqueries.   Nous ne sommes que quelques 2367 criminels  à figurer dans ce palmarès.

Et qu’est ce qui me vaut tout cet honneur ?  Qu’est ce qui me vaut une « French individual complains of defamation”  suivi par une mise en demeure ,de la société google  de retirer une URL de ce blog de son moteur d’indexation ?  Rien de ce que j’ai fait personnellement.

Les faits se passent en 2005. Un billet traitant un sujet lambda est posté.  Après une trentaine de commentaires, la discussion vire vers la polémique puis les insultes  entre trois commentateurs et un jeune homme. Lejeune homme est lynché, insulté et son identité dévoilée. Mon laxisme en matière de modération de commentaires a pris, comme souvent,  le dessus :  j’ai laissé faire pendant quelques semaines sans réagir. Je n’ai pensé à supprimer les commentaires en question que quand le jeune homme me contacte  par mail et m’explique la situation! Malheureusement entre temps une procédure judiciaire a été déjà engagée. Une procédure qui ne me vise pas personnellement mais qui vise les commentateurs concernés, qui paraît-il, ont déjà œuvré sur plusieurs autres sites.
 
J’ai été amicalement sollicité pour fournir les adresses IP des commentateurs en question à l’avocat du jeune homme chose que j’ai refusé en l’absence d’une décision de justice. Ce qui n’a pas empêché  sa procédure de suivre son cours normal par avocats interposés sans que je sois concerné  directement. Toujours est-il que je n’ai pas compris pourquoi la plainte parallèle envoyée à google incluait toujours ce blog alors que j’avais supprimé les commentaires incriminés. Bref, un beau matin je reçois le mail de google mentionné ci-dessus et j’apprends l’existence de ma propre fiche dans ce triste palmarès. Je m’en serais bien passé.

Voilà . Je ne vous aurai jamais parlé de cette chose. N’est que j’ai pensé à cette triste affaire quand deux internautes ont décidé de saboter ce blog, en floodant, en trollant et en postant à répétition des commentaires au nom de tierces personnes, à la longueur de la journée, en cherchant la provoc à tout prix comme dans une cours de récréation. Si j’étais de la corporation des gens sans scrupules, j’aurais affiché leurs adresses IP publiquement  ou, plus facile encore, contacté les nombreux copains à Maroc Telecom et à Wana pour obtenir leurs identités.  Une de ces deux personnes se croit maligne en utilisant une IP dynamique oubliant qu’en déposant un commentaire ici il laisse aussi la date et l’heure de passage ce qui est largement suffisant pour l’identifier. Mais je n’ai vraiment pas l’envie de perdre du temps avec ces choses. Ce blog n’a pas été ouvert pour se casser la tête avec ces conneries.

Pourtant je croyais que les règles de jeu étaient simples et claires (et en vérité elles le sont pour 99,99% des visiteurs de ce blog ).
Je m’engage à ne jamais  donner vos  éléments identifications personnelles à des tierces personnes. A accepter la critique me visant, sous quelque forme soit-elle  (même les insultes). A laisser mention quand un commentaire est supprimé et à motiver sa suppression (je conviens que je n’ai pas respecté cette règle  dernièrement vu l’avalanche des floods et trools).
En contrepartie, les visiteurs devront respecter trois règles : Ne pas flooder et troller (succession de commentaires sous un même ou différents pseudos avec des sorties des sujets) et ne pas insulter les autres visiteurs.
Ce blog a toujours fonctionné comme ça  sans même besoin de rappeler ces  règles qui émanent du bon sens (en tout cas pour 99,99% de ses visiteurs). Malheureusement il a suffit que deux personnes se décident à le saboter pour tout remettre en cause.