Route Azemmour, Km 5. C’est à peine que les conducteurs font attention au groupe d’ouvriers qui organisent un sit-in entourés de plusieurs véhicules des forces de l’ordre. 

Et pour cause la police a tout fait pour que leur sit-in passe inaperçu d’autant plus qu’il se tient devant un bâtiment imposant de l’administration des domaines. Confiscation des banderoles, des couvertures prévues pour se protéger contre le froid et même des drapeaux nationaux. Les forces de l’ordre les ont déplacés par la force loin du regard des passants. Cachez-moi ces ouvriers qui manifestent devant les domaines. 

15 ouvriers qui ont fait un long trajet de Dakhla pour arriver jusqu’à Casablanca. Les visages sombres et les corps fatigués après plusieurs heures de trajets. Mais la détermination des hommes qui refusent l’injustice. 

Ils racontent leurs histoires avec les mots simples des simples gens. Ce sont les ouvriers du Domaine Royal de Tiniguir a Dakhla licenciés abusivement avec une centaine d’autres et qui depuis aout 2010 demandent réparation et justice. La plantation royale, au nom d’on ne sait quelle rationalité économique, a commencé à virer les ouvriers. Des licenciements abusifs expliquent les petits ouvriers. Quand ils se sont organisés dans un syndicat affilié à la fédération nationale du secteur agricole (UMT), les ouvriers ont commencé à être virés petit groupe par petit groupe. Les délégués syndicaux les premiers. 

La menace d’une rafle pèse toujours sur eux, les représentants de l’UMT et l’AMDH se relayent pour leur rendre visite et éviter qu’ils soient matraqués.

Route Azemmour, Km 5. Peut-être avez-vous passé par là aujourd’hui. Et peut-être vous avez à peine regardé ces 15 ouvriers en sit-in comme il y’en a beaucoup d’autres. Et peut-être vous-a-t-on a dit qu’il s’agit des ouvriers virés abusivement d’une plantation d’un domaine royal. Pour des raisons économiques. Et sans doute avez-vous préféré détourner le regard en pensant dans le fond de votre fond : « vu les protagonistes en jeu, c'est un peu David contre Goliath ».

Mais vous avez tort. Malgré la fatigue et l’indifférence générale sauf le soutien de leur fédération syndicale, ces petits ouvriers entendent bien se battre pour leurs droits légitimes avec la conviction de ceux qui croient en la justesse de leur cause. Ça dure depuis 15 mois et malgré le silence de  leur ex-employeur, le roi Mohammed VI,  leur détermination reste intacte.



Nota Bene : Lundi 02 janvier 2012, une caravane de solidarité avec les ouvriers du Domaine Royal de Tiniguir sera organisée. Départ 9h00 devant le siège de l’UMT à Rabat. Arrivée Route Azemmour, Km 5 .