L} ntFileName}} ( B)">

Commentaires

1. Le samedi, mars 5 2011, 11:36 par dima

- Merci pour et le post et la dédicace.

- Je me méfie Nourreddine Ayouch le père de DABA2007.

- Karim Tazi aurait du continuer son travail associatif avec Abdellah ZaaZaa (le défunt projet des maisons de la citoyenneté sous la houlette de RESAQ)

- Mes sincéres respects à Mr Alliouine et mes 2 cents au makhzéniste de service (4ième vidéo).

- ghita74, tu es une grande.

- Bravo à la création artistique de la jeunesse marocaine contestataire mais non moins respectueuse.

2. Le samedi, mars 5 2011, 11:39 par mimi

J'avais pas vu la vidéo de ce Aziz en réponse a Mohammed Aliouine mais j'ai failli vomir en la regardant. Des menaces sont proférées (ex. on va vous couper la tête) à l'encontre de tout ceux qui opposent l'hégémonie royale Alaouis sur le pouvoir politico-economico-religieux.

La constitution marocaine est une grosse blague. La seule clause inamendable n'est pas ni la liberté d'expression ni la liberté de conscience, mais la caractère monarchique et islamique du pays. Pauvre pays! Au lieu d'inscrire des choses comme l'egalite homme-femme (pensée à Fadwa Laroui) ou la l'egalite devant la loi, on se dote d'une loi suprême qui nous impose un système raciste qui décourage la compétence et un code idéologique qui date de 15 siècles incompatible avec les Droits de l'Homme.

Ceux qui préfèrent l'illusion de sécurité à la liberté méritent leur sort d'assujetis.

3. Le samedi, mars 5 2011, 12:05 par marouki

J'espère tout simplement qu'il y aura autant de créativité activiste pour véhiculer encore et encore le message de 20 Février. Et surtout toucher de larges pans de la société. Y a encore pas mal de marocains velléitaires vis-à-vis de telles revendications, soit par ignorance, soit par appréhension ...

Autant de créativité alors !

4. Le samedi, mars 5 2011, 12:17 par Citoyen

Bravo au courage et à la créativité de ces braves jeunes marocains du XXIe siècle.

Puisque Mohamed VI, ses proches alaouites, et le clan fassi ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre…Eh bien le Peuple marocain a rendez-vous avec l’Histoire le 20 mars, l’heure a sonné pour dire à Mohamed VI, d’une seule voix, dans un langage qu’il comprend très bien :

Maintenant Dégage !

On ne veut plus de tes retouches !

A ses proches alaouites et au clan fassi :

Dégagez et vite !

On ne veut plus voir vos tronches !

Soyons plus nombreux à descendre dans la rue pacifiquement le 20 mars, soyons des millions à revendiquer nos Droits légitimes, à réclamer la Dignité et la Liberté pour notre Peuple…

Les Marocaines et les Marocains naissent libres et égaux en dignité et en droit et ne sont la propriété, ni les esclaves de personne, ils veulent être des Citoyens Libres et Dignes sur leur Terre, des Citoyens à part entière dans le cadre d’un Etat de droit et d’une Constitution émanant d’eux et qui sépare nettement les pouvoirs, il veulent se gouverner eux même par l’intermédiaire de leur représentants démocratiquement élus.

La volonté souveraine du peuple doit être respectée, et maintenant !

5. Le samedi, mars 5 2011, 12:38 par raja

Bravo encore Larbi pour la pertinence de ce billet c'est en effet une belle dédicace à la mémoire de Fadoua Laroui. Effectivement, le ton après le 20 Février a complétement changé, on voit bien dans les vidéos le besoin de la liberté d'expression et surtout la pertinence de certains propos. J'ai beaucoup aimé les deux chansons qui expriment avec des mots simples beaucoup de vérités que l'on osait pas crier fort il n'y a pas longtemps. Je salue aussi le droit à la discussion et la confrontation des idées (tant que c'est dans le respect de l'autre)...

J'ai l'impression que l'exception marocaine c'est aussi ce non consensus sur la nécessité de changer les choses... mais j'espère que les discussions seront fructueuses et que les choses changeront dans le bon sens.

6. Le samedi, mars 5 2011, 12:48 par unemarocaine

Tu ne fais q reprendre les paroles d'un contestataire de hassan 2 et de deux hommes d'affaires aux dents looooongues, je ne sais leur intérêt dans tout cela mais c'certainement pas ayouch ou tazi a qui je vais faire confiance

7. Le samedi, mars 5 2011, 13:17 par Massin

«Quelque chose a changé au Maroc depuis le 20 février. Et rien ne pourra la stopper.»dixit larbi

@Larbi : notre coeurs et notre âme ,et notre sang tous pour une révolution pour un Maroc meilleur pour tout les marocains au nord au sud mais juste pour être objectif je dois avouer que je ne partage pas parfaitement cette conclusion anticipe et qui ne tiens pas tout la réalité en compte pour les raisons suivant :

-- Il faut avoir le courage et la sincérité avec nous même et dire ouvertement sans complexe que :

Le changement au Maroc ce n'est pas grâce 20 février mais grâce la révolution tunisien et la révolution égyptienne et la révolution lybiene que doit absolument remercier leurs peuples d'avoir fait pression sur l'occident qui soutiens ces regimes tynarique dans tous les pays nord-africain , et c'est l'impact de ces 3 révolutions sur la maison blanche Washington et UE qu'ont pousser a donner des coups de fil a Rabat pour donner des nouvelles head lines au roi a changer sa politique vis a vie au peuple Maroc :

et la preuve Le Makhzen marocain contrairement au passe n'a pas fait des obstacles a la Manif de 20-02 bien au contraire on dirais meme il voulais meme sortir les marocains de leurs maison pour manif afin de montrer a Obama et Clinton et UE
regardez le makhzen soutiens la manif = et que le regime marocain est une exception par rapport au autres regimes arabes ce qu'est complètement faux et mensongères !

cette politique l'a deja essaier le maroc au sahara ! et ca fonctioner bien donc il le recopier ici pour l'utiliser pour vider
les manif de leurs ame sans grand succes ,

--Donc c'est depuis Tunisie , Egypte , Lybie que la parole est liberer au Maroc pas grace a Manif 20 qui profiter directement des revoltes en TN,EG, Lybie voila une lecteur plus objectif et moins emotionelle , car le Maroc n'a pas encore connue sa révolution mais des petit revolutions au Nord, et au Sahara mais pas a Rabat ni a Casablanca deux grandes villes importantes !! voila les faits !

--autre point important cher Larbi : Le makhzen marocain est un makhzan Qwalbi ! il maitrise l'art de Qwalab parfaitement
si il a laisse le monde apparaitre au Maroc c'est surnomment car il a estimer cette article pas dangreux pour lui

comment ca ? voici les preuves

1- Abdelhak Serhane, celui qu a ecrit l'arcile pour ceux qui le connait pas c'est un opposant marocain qui vit en exile politique au Canada, c'est un opposant de regime qui ressemble plus a Rami de Suede , ce sont des opposant anciens generation comme hicham aussi !
qui n'ont pas un impact sur la jeunesse marocains de facebook et twitter !

par contre je serais intresser de savoir la reaction de makhzen face un futur possible article qui serait ecrit par un groupe des jeunes marocains des reseaux sociaux opposant a la monarchie et publier au monde est ce que cette article va entrer au Maroc oui ou non ?
personellement je suis sur et certains que NON !
car c'est un article des jeunes pour les jeunes et non pas un senior pour les jeunes et les jeunes sont plus proche des jeunes donc l'impact d'un article de jeunes opposant au regime est plus dangreux pour le makhzen que un article de
Rami de suede ou Sehran au canada,,

combien de fans marocain a Sehran page sur facebook ? a toi de repondre !!! donc le nombre de partisans a ce monsieur c'est elle qui definit le degret de son infliance sur la revolution marocain qui traumatise le makhzen et a cette refrence uniquement que le makhzen censure ou laisse passer !

oui le makhzen est intelligent ! et qwalbi :D

2-le makhzen veut avec cette autorisation d'entrer le monde eviter le pire et le pire pour lui c'est de construire un mythe d opposition de la monarchie symboliser avec un leader qui serait Abdelhak Serhane,,

si on interdit serhane al makhzen sait que Serhane va devenir un start chez les jeunes marocains revolutionaire donc on prefere le laisser parler afin de le rendre banale opposant

la politique de la banalisation ! le makhzen la fait avec moula-houm hicham et mnt il le fait avec tout les opposant de regime dont Abdelhak Serhane fait partie ..

j avoue qu'il reussit ce 7alof de makhzen cette politique avec efficacité !

voil ! c'est juste un décryptage de la reaction makhzen face a l'article de Monde : un décryptage que je pense est plus objectif sincère et honnête afin que nous avons mieux la visibilite sur le jeux politique d makhzen et pouvoir riposter avec civisme et intelligence !

8. Le samedi, mars 5 2011, 14:19 par marouki

@Massin

Serhane n'a jamais été un exilé! Il a professé plusieurs années à Kénitra et fait de même au Canada. L'identifier à Rami est un anachronisme aberrant pour l'écrivain qu'il est... Si selon ta grille de lecture, Serhane est un opposant, tous les marocains ou presque l'étaient ou/et le sont.

carpe diem

9. Le samedi, mars 5 2011, 14:35 par observator

Si tout ce beau monde arrive a foutre le meme bordel que celui qui prevoit actullement en Tunisie, en Egypt, au Yemen, a Bahraein et en Libye, ce serait vraiment un beau succes. La revolution cest pas une activite de petits mecs qui s'ennuient en face de leur PC. Attention, les amis, n'est pas Che Guevarra qui veut : lui etait sur le terrain pas comme Larbi et compagnie, douilletement planques dans leurs bureaux climatises avec a la clef un salaire de reve.

10. Le samedi, mars 5 2011, 14:35 par observator

Si tout ce beau monde arrive a foutre le meme bordel que celui qui prevoit actullement en Tunisie, en Egypt, au Yemen, a Bahraein et en Libye, ce serait vraiment un beau succes. La revolution cest pas une activite de petits mecs qui s'ennuient en face de leur PC. Attention, les amis, n'est pas Che Guevarra qui veut : lui etait sur le terrain pas comme Larbi et compagnie, douilletement planques dans leurs bureaux climatises avec a la clef un salaire de reve.

11. Le samedi, mars 5 2011, 14:49 par observator 2

Le revolutionniare en chef Larbi a bien juge la situation : il dit aue les langues se "diluent" au lieu de se "delient". Erreur de fappe ou lapsus significatif : les langues se diluent en effet, dans le sens bien marocain (TMAY3AT) et on finit par dire n'importe quoi . Mettre dqns le meme sac Ayouch et un defendeur du 20.02 . N'importe quoi.

12. Le samedi, mars 5 2011, 15:36 par Massin

@marouki : «Serhane n'a jamais été un exilé! Il a professé plusieurs années à Kénitra et fait de même au Canada. »

• la question relevant: il vit actuellement ou ? au Maroc ou au canada ? au Canada ! pourquoi il a quite le maroc et il a quite définitivement le Maroc !????

la reponse :

«Écrivain et universitaire marocain, opposant virulent au régime d’Hassan II, exilé au Canada.»

je sais que mon francais est misérable mais pas a tel pointa ne pas comprendre le sence de exiler au canada ni meme pas a comprendre ce que veut dire exil définitif !;-) :-)

«Au printemps 2000, il a quitté le Maroc avec sa famille pour un exil définitif au Canada (Montréal).»
•«Écrivain et universitaire marocain, opposant virulent au régime d’Hassan II, exilé au Canada.»

Je ne pense que la fameuse ed-ep francaise ment sur lui ! car il va pas risquer un proces judiciaire contre elle pour diffamation :-)

----------- voici ce que dit la maison d'edition sur lui ! :

source : http://www.bibliomonde.com/auteur/a...

Écrivain et universitaire marocain, opposant virulent au régime d’Hassan II, exilé au Canada.

Né en 1950 à Sehou, Abdelhak Serhane a fait des études de psychologie et de littérature française à Toulouse. Il a été longtemps professeur à la faculté des Lettres et des Sciences Sociales de l’université de Kénitra. Au printemps 2000, il a quitté le Maroc avec sa famille pour un exil définitif au Canada (Montréal). Depuis, il partage son temps entre le Maroc, le Canada et les États-Unis où il enseigne la littérature française (université de Louisiane à Lafayette) et dirige la revue Études Francophones.

Abdelhak Serhane n'a cessé pendant des années de dénoncer le carractère policier du régime politique marocain à travers des ouvrages comme Messaouda ou Le Soleil des obscurs. Il a récemment pris position contre l'impunité dont jouissent ceux qui se sont enrichis grâce à la corruption engendrée par le « système Basri ».

En 1993 il reçoit le Prix français du Monde Arabe

13. Le samedi, mars 5 2011, 16:28 par Fakhita

j'ai déjà lu serhane, je n'étais pas sensible à sa litérature, il fait dans le folklo, c'est à dire à l'instar de ces marocains qui écrivent pour le français.
je suis tou à fait d'accord, qu'il a gardé les séquelles de hassan II, son dicours reste décalé, et une mise à jour est de rigueur.

14. Le samedi, mars 5 2011, 16:46 par lecteur

Salam Sii Larbi,
Je te lis régulièrement, je trouve tes synthèses des sujets souvent pertinentes, et justes.
sinon petite remarque on dit "les langues se délient" pas "se diluent", tu nous l'as faite à la Abderrzzak El Merhaoui ? :)

ps: commentaire a pas publier :)

15. Le samedi, mars 5 2011, 17:11 par casazone

Hassan II en voyant le Mur de Berlin tomber "Fham Rassou" comme disait Ben Ali et à procéder immédiatement à des réformes.
Ceux qui disaient que le Maroc est une exception ce sont ceux qui souhaitaient de tout coeur voir ce régime s'écrouler aussi rapidement que le Mur de Berlin. Les vieux ours za3im de leurs soi-disant partis politiques en est un exemple.
Espérons que Mohamed 6 fait un choix entre "Fham Rassou" et "Rani Fhamtkom" et procéder à des réformes de très court terme comme par exemple dissoudre le gouvernement de Abbass El Fassi avant juin 2011, recrutement de tous les diplômé Bac + 3 et plus sans conditions en partenariat avec Le secteur privé.

16. Le samedi, mars 5 2011, 17:55 par mouka

J'espere que la marche prevue pour le 20 Mars soit un plus grand succes que celle du 20 Fevrier.
Il ne faut pas relacher la pression sur ce regime sorti tout droit du moyen age. Le monopole de la monarchie sur tous les champs: Politique, Economique, Religieux et meme Spirituel, doit etre brise.
La video de cet imbecile "Aziz" qui a repondu a Mohamed Aliouine montre a quel point l'etat mazhenien est dictatorial. Cet imbecile est un exemple type des flics a la solde du regime. Ils n'hesitent pas a torturer et meme tuer pour perenniser ce systeme de merde. Les policiers au Maroc font de la sous-traitance de torture pour la CIA. Ils ont tous ete entraines dans les geoles Marocaines contre les opposants au regime.

17. Le samedi, mars 5 2011, 18:14 par Comptable royal

Message aux marocains libres : combien nous coûte ce régime monarchique ?

Voici une vidéo qui détaille ce que tout cela coûte au peuple marocain :

http://mamfakinch.com/video-message...

La monarchie et ses bataillons de princes et de princesses coûtent des millions sinon des milliards au peuple marocain, et le roi se moque de celui-ci en lui distribuant la soupe populaire dans une honteuse scène filmée, transmise, retransmise, diffusée et rediffusée au monde sur les médias du Makhzen que le peuple finance également !!!

18. Le samedi, mars 5 2011, 19:10 par Nassim

La monarchie Belge coûte 3,1 €/Belge ! coût de la sécurité compris.

C'est à dire moins de 40 DH/an pour chaque belge. Le prix d'un bokadios accompagné d'une boisson pétillante !

A Méditer ;)

Sources : http://www.sudpresse.be/actualite/s...

19. Le samedi, mars 5 2011, 19:38 par agharass

Le titre "Au Maroc, la parole libérée" serait mieux avec un "?"

Un tel changement aussi vite ne serait que de façade.

On peut dire après que : La liberté d'expression arrachée par la rue !

Ce qui me chagrine le plus c'est cette facilité dans les attaques entre deux clans dit "Intello" via les réseaux sociaux et cette non acceptation de l'accord dans le désaccord.

20. Le samedi, mars 5 2011, 20:41 par Fadwa

Au Maroc, le makhzen tue en silence

Scène fimée =

http://www.youtube.com/watch?v=of47...

Pendant que les regards du monde sont rivés sur la Libye, l’Etat marocain poursuit tranquillement sa répression contre le Mouvement du 20 février.

Deux noms, deux visages, Fadoua et Karim, deux victimes de l’arbitraire, sans doute pas les seules, mais leur triste sort a particulièrement ému au Maroc. Karim Chaïb, 21 ans, a laissé sa vie dans les violents soulèvements qui ont secoué la ville de Sefrou à la suite des manifestations du 20 février. Une vidéo montre plusieurs policiers s’acharnant contre lui dans une ruelle de la ville, sous les cris indignés de quelques femmes. Bien que la scène se soit déroulée devant témoins, cela n’a pas empêché les autorités de vouloir “maquiller” leur crime. Karim a été enterré très tôt le matin, seulement en présence d’un nombre très limité de membres de sa famille, sans que les résultats de l’autopsie n’aient été rendus publics. Pourtant, d’autres vidéos de la ville accablent les forces de la répression, comme celle qui montre un membre de l’AMDH gisant au sol ensanglanté, où il accuse les éléments de la police judiciaire de l’avoir tabassé et volé son portable.

Autres images insupportables, celles de Fadoua Laroui, 25 ans, originaire de Souk Sebt. Elle a été la première femme à s’immoler par le feu après s’être fait expulser de sa baraque en taule pour se retrouver à la rue avec ses deux enfants. Fadoua Laroui s’est vu refuser l’accès au logement social sous prétexte qu’elle est mère célibataire et qu’elle ne peut donc avoir le statut de chef de famille. Des centaines de personnes ont marché dans son cortège funèbre, sans que les autorités ne fassent la moindre déclaration sur son cas.

D’autres villes ont connu des morts non élucidées, comme les cinq cadavres calcinés trouvés dans une agence bancaire saccagée à Al Hoceima, les arrestations se comptent par centaines, et des siècles de prison ont été prononcés contre les manifestants. Les récits de torture et d’arrestations arbitraires sont légion, l’armée a été déployée dans certaines villes, comme Dakhla où ceux que l’on appelle les “Marocains de l’intérieur” ont commis des agressions contre les populations sahraouies sous le regard complice des forces de l’ordre, comme ce qui s’était passé il y a quelques mois à Lâayoun suite au démantèlement du camp de Gdeim Izik.

Tout ceci se déroule pendant que l’Etat marocain continue à afficher son discours de démocratie et à faire l’éloge de ses “avancées”. Mohammed VI n’a jusqu’ici donné aucun signe en faveur des revendications du Mouvement du 20 février. Seules quelques rumeurs de remaniement ministériel filtrent à travers les murs opaques du palais royal. Des rumeurs auxquelles les jeunes ont d’ores et déjà répondu lors des manifestations tenues dimanche dernier dans plusieurs villes du Maroc: “nous ne voulons pas que le roi nomme des ministres plus compétents, nous voulons qu’il cesse de nommer des ministres”, ont-ils insisté.

Ces revendications légitimes, l’Etat y répond pour le moment par la barbouzerie : menaces et insultes téléphoniques en pleine nuit, intimidations, etc, semblent être la voie choisie par l’Etat pour contrecarrer le changement que veut lui imposer une large partie de la population. Là aussi, les exemples ne manquent pas, entre le local de la section de Rabat de l’AMDH où les jeunes du 20 février se réunissent qui a été cambriolé dans la nuit du dimanche 27 févier, le caricaturiste Khalid Gueddar qui a échappé de justesse à une agression au couteau près de son domicile à Rabat la veille, etc.

Le makhzen fait régner la terreur en utilisant des méthodes d’un autre âge, tout en continuant à vendre son image d’Etat moderne et plus “ouvert” que les autres pays de la région. Las du mépris de ses dirigeants et de la complaisance européenne, le peuple marocain est bien parti pour continuer la lutte et arracher ses droits.

ZINEB EL RHAZOUI

guinguinbali.com

21. Le samedi, mars 5 2011, 21:00 par 20 mars pour le changement

Juste un mot sur certains marocains qui critiquent Alouine, ces marocains tu leurs mets ben ali ils vont dire 3ach, tu leur mets mobarak ils vont dire 3ach

trop d'allegence sur la contre offensive, la balatagia makhzenienne a battu tous les records sur la toile, on diratit le makhzen a recruté ces derniers temps des individus pour innonder des forum avec 3ch almalik

que cherche ces contre attaquants ennemis de la liberté d'expression des lagrimas sans doute, on voit que certains marocains s'interessent à l'individu plus qu'au système ou le regime et se presentent comme des conservateurs farouches peut être même contre les autres revolutions qu'ils regrettent certainement.

La meilleur revendication au regime marocain est de faire rentrer les centaines de milliards de dollars placés chez les autres, au lieu de brader le pays ou d'inviter les inviestisseurs etrangers à venir prendre le dessus sur les marocains, ça suffit déja le poids d'une certaine classe marocaine depourvue de tout caractère humain.

22. Le samedi, mars 5 2011, 21:06 par Communiqué 20FEB

تظاهرات ما بعد 20 فبراير متواصلة والداخلية تمنع كتابيا

بيان المجلس الوطني لدعم حركة ''20 فبرايز' يندد بالتضييق الذي تمارسه سلطات المخزن الإستبدادي على المسيرات والمظاهرات ، والتدخل العنيف الذي طال العديد من المسيرات

وأكد بيان للمجلس أن ما حصل من انزلاقات في بعض الجهات لا يتحمل مسؤوليته المتظاهرون، ودعا إلى فتح تحقيق مستقل من جهة مستقلة وذات مصداقية في حوادث العنف. وعبر البيان عن رفضه التهديد الصريح أو الضمني، وأدان الاعتقالات التعسفية واستعمال العنف وأعمال البلطجة ضد المتظاهرين المسالمين

في غضون ذلك، أكد محمد العوني منسق الشبكة الديمقراطية المغربية للتضامن مع الشعوب، في تصريح لـ ''التجديد'' دعوة التنسيقيات المحلية المساندة لحركة 20 فبرايرإلى وقفات سلمية تعبوية مساء يوم الأحد 6 مارس ,2011 موضحا أن عمل التنسيقيات الآن عادي، في انتظار الانتقال إلى صيغة تشكيل مجالس محلية تهيأ في عدة مدن ومناطق مغربية، وذلك بدعوة من مكونات المجلس الوطني الذي سيعقد أول اجتماع له يوم السبت 5 مارس بمقر الاتحاد المغربي للشغل بالرباط.

وفي موضوع ذي صلة، تعرضت الشابة حليمة زهير صباح أمس الخميس إلى الاعتقال من قبل عناصر أمنية بثانوية موحا او حمو التأهيلية .وقال ابراهيم احنصال ناشط ضمن مجموعة ''شباب التغيير ببني ملال20 فبراير''أن الاعتقال أتى عقب قيام أعضاء من المجموعة الشبابية المذكورة بحملة تعبئة في أوساط الشباب والأساتذة للقيام بوقفة تضامنية مع الشعب الليبي يوم الجمعة المقبل ما بين الساعة 10 و 12 ولتأكيد مطالب شباب 20 فبراير بشقيها السياسي والاجتماعي، وهذه الوقفة يقول أحنصال تدخل ضمن برنامج نضالي سطرته المجموعة من قبل سينفذ في بني ملال(الجمعة المقبل) وسوق السبت الأحد المقبل.

وحسب المصدر نفسه مازالت حليمة زهير وهي طالبة بالسنة الثالثة شعبة الفرنسية بكلية الآداب والعلوم الإنسانية ببني ملال بمخفر الشرطة القضائية ببني ملال ولا يعلمون عنها شيئا .

و ذكرمصدر قضائي أن المحكمة الابتدائية لفاس أصدرت الثلاثاء المنصرم أحكاما بالحبس من ثلاث إلى أربع سنوات ، نافذة، وغرامة قدرها ألف درهم في حق خمسة مواطنين وصفوا بأنهم ''من مرتكبي أعمال الشغب ''، وأفاد المصدر بأن الأشخاص الخمسة أدينوا ''على خلفية مشاركتهم في أعمال التخريب التي وقعت غداة مظاهرة 20 فبراير ''، خصوصا في حي بنسودة وبن دباب. وتوبع هؤلاء'' بتهمة المشاركة في مظاهرة غير مرخص لها والسرقة الموصوفة وإتلاف ممتلكات عمومية والمس بالنظام ال

شرطة الناظور تعتقل 3 شبان من 'حركة 20 فبراير'

إعتقلت عناصر من الشرطة الناظورية بزي مدني زوال اليوم الجمعة ، بساحة مسجد لالة أمينة ثلاث شباب محسوبين عن حركة 20 فبراير، حينما كانو يوزعون نداءات لوقفة إحتجاجية ستنظم يوم الأحد المقبل 6 مارس بساحة حمان الفطواكي.
وقد تم إقتياد المعتقلين إلى مفوضية الشرطة، ليتم إستنطاهم لمدة تزيد عن الساعة، وقد تركزت أسلئة الأمنيين حسب مصدر إعلامي، على انتماءاتهم السياسية ، ومصادر تمويل الحركة، قبل أن يطلق سراحهم بأمر من رئيس منطقة الأمن .
وفي ذات السياق أكد أحد الشبان المعتقلين ، على أن هذا الترهيب "لن يمنعنا في تفعيل احتجاجنا يوم الأحد،لأننا مؤمنون بحقنا في التغيير،ولن نتراجع عن مطالبنا،ولن ترهبنا المقاربة الأمنية المعتمدة من طرف العقليات المتحجرة،وسنواصل نضالن

23. Le samedi, mars 5 2011, 21:08 par Communiqué 20FEB

مدن و قرى المغرب على موعد مع الاحتجاج مجدّدا

تحت الشعار السياسي الأبرز "الشعب يريد إسقاط الاستبداد و طرد المستبد الأول و المستبدين من حوله" ومواصلة لمسيرة التغيير الشامل التي انطلقت منذ 20 فبراير، دعت مجموعة من التنسيقيات المحلية لحركة 20 فبراير، والتي تظم العديد من الفعاليات السياسية والمدنية المطالبة بالتغيير الجدري، إلى الخروج للتظاهر والاحتجاج أيام الأحدء مارس في مدن المغرب شمالا وجنوبا شرقا وغربا.

وهكذا ستشهد مدن وقرى و بوادي بلدنا العزيز وقفات احتجاجية محلية يوم الأحد 6 و 20 مارس على إيقاع الدعوة لإسقاط النظام و الفساد والاستبداد والاستفراد وإلغاء الدستورالمخزني الإستعماري الفرنسي وانتخاب جمعية تأسيسية تؤسس لمرحلة سياسية جديدة لبلدنا.

24. Le samedi, mars 5 2011, 22:55 par Citoyen

@Larbi

« Ce billet est dédié à la mémoire de Fadoua Laroui, la jeune maman qui s’est immolée par le feu le 21 février dernier à Souk Sebt. Qu’elle repose en paix. »

...

A Fouad Laroui… qui publie régulièrement des petites chroniques folkloriques et amusantes sur le peuple marocain dans sa diversité et surtout moqueuses sur les autochtones amazighs, dans un magazine pseudo-panafricain branché, plutôt parisiano-tunisien qui a fait récemment publiquement son mea-culpa au peuple tunisien, j’attends patiemment qu’il consacre une de ses chroniques bourgeoises déphasées à la défunte Fadoua qui porte le même nom que lui !

25. Le samedi, mars 5 2011, 23:22 par Nassim

Cher @Citoyen

Il faut qu'on arrête de commenter et blablater sur le décès de Fadoua Laroui allah yrahmha. Par contre il faut avoir une pensée pour ses 2 enfants et faire des gestes concrets pour leur assurer un minimum.

Si chacun donne 1 DH sur un compte ouvert aux noms des enfants ou de leurs grands-parents par exemple, ils pourront s'acheter un toit décent pour pouvoir élever leurs petits enfants.

Il est où ce milliardaire Hajj Miloud Chaabi qui a défilé avec les manifestants. N'est-ce pas le moment de faire un VRAI geste pour les enfants de Fadoua au lieu de se contenter de distribuer des bouteilles d'eau à 2 centimes !!!

Qu'en pensez-vous chers compatriotes ?

26. Le dimanche, mars 6 2011, 00:51 par amin

Arrêtez de parler du clan fassi car il y a grand risque de faire l'amalgame et de jeter l'anathème sur toute la population de la ville de Fès. Nommez les gens mis en cause et ne généralisez pas. La ville de Fès comme toutes les villes du Maroc possède sa bourgeoisie et un large pan de sa population laborieuse qui survit tant bien que mal.

27. Le dimanche, mars 6 2011, 00:52 par Marocain

@ Nassim

On n'a pas besoin d'etre rancunier et negatif sur tout commentaire. Si tu as une bonne suggestion, tu l'exprimes et tout le monde peut t'en remercier. Pas besoin de denigrer qui que ce soit pour un rien.

28. Le dimanche, mars 6 2011, 01:34 par Marocain

@ amin

Completement d'accord. Ce discours anti-fassi, sans noms et sans accusations precises sur toute une population est tres dangereux et peut etre bien exploite par ceux qui ne veulent pas de reformes au pays. Les revendications authentiques contre la corruption, l'abus des pouvoirs et l'exclusion ne doivent en aucun cas justifier la haine contre un groupe de personnes. Il faut parler d'accumulations de postes, de Najat et de choses precises par des hommes/femmes qui excercent des fonctions prercises.

29. Le dimanche, mars 6 2011, 03:26 par casazone

Un peu de sel:

<< le ministère saoudien de l'Intérieur a interdit toute manifestation, sous le prétexte qu'elle était contre la "Charia islamique" >>

La charia islamique d'après le ministère saoudien est contre toute manifestation.
Lisez bien "TOUTE manifestation"

Et si on appliquait ce verset saoudien à tout dictateur arabe, tout régime compris, qui a dégagé ou qui dégagera malgré sa sacralité religieuse ou divine et trouve refuge en Arabie Saoudite ?!

Et si ce dictateur arabe était une femme!. Il n'aurait pas le droit de manifester pou avoir un permis de conduire.

La religion en général, la charia islamique en particulier ne mérite t-elle pas d'être supprimée des futures constitutions résultats du printemps révolutionnaires dans le monde arabe ???!!!!!!!!

30. Le dimanche, mars 6 2011, 06:14 par marouki

@Massin

"L'exil" de Serhane au Canada est alimentaire ! Vous êtes trop littéral pour nuancer ! La preuve : "Depuis, il partage son temps entre le Maroc, le Canada et les États-Unis..." Enfin, passons ! L'essentiel est ailleurs.

31. Le dimanche, mars 6 2011, 09:11 par Nassim

@Marocain

Mon message n'est pas destiné spécialement à @Citoyen. Je voulais juste que les gens aient une pensée pour ses 2 orphelins qui sont les enfants de la défunte Fadoua Laroui. Si une association quelconque de Souk Sebt s'occupe de l'affaire, elle pourrait réunir pas mal de moyens pour assurer un toit à ses deux orphelins.

@Amin
Les marocains ne sont pas débiles, le message est adressé au premier ministre Abbas El Fassi et aux membres de sa famille qui monopolisent le pouvoir.

32. Le dimanche, mars 6 2011, 09:46 par Abdelhak Serhane - Septembre 1999 - Avant son exil forcé en 2000

<b>Maroc (Jeune Afrique N°:2017 du 7 au 13 septembre 1999)</b>

<i>Dans la lignée de ses livres où il n'a de cesse de dénoncer l'injustice, la pauvreté, la corruption, l'écrivain marocain se livre à un véritable réquisitoire contre les élites de son pays. Jeune Afrique a jugé utile de publier ce texte à l'allure de pamphlet dans lequel l'auteur exprime sa confiance dans le nouveau roi.</i>

<b>Ce que j'attends de Mohammed VI.

par Abdelhak Serhane</b>

"Après le deuil et les larmes, l'heure est au bilan. Non pour engager la polémique ou "gratter la plaie", mais pour demander et comprendre où nous allons. La meilleure preuve d'amour et de fidélité qu'on puisse témoigner au pays est de lui dire ses vérités ", estime l'écrivain marocain Abdelhak Serhane, qui dresse ici un état des lieux sans complaisance du Maroc après le décès de son roi, le 23 juillet. " Les images télévisées de ses obsèques ont démontré combien le peuple marocain est généreux et fidèle, malgré la misère, l'analphabétisme, la corruption, voire le mépris dont il est l'objet de la part des décideurs depuis de très longues décennies ", poursuit Serhane, dont les activités officielles ne gênent en rien l'engagement intellectuel. " J'ai tout le temps dénoncé les abus et les dérives. Je l'ai fait hier, je le ferai demain. Avec la même détermination. Le temps me donnera tort ou raison. Je souhaite qu'il donne entièrement raison à Mohammed VI, pour que nos enfants puissent dire un jour de son règne qu'il a été glorieux, parce que ferme sans excès et équitable sans faiblesse. " Abdelhak Serhane (49 ans) est, depuis huit mois, conseiller auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, chargé de l'action culturelle dans les universités marocaines. Docteur d'État (en psychologie et en littérature française) et professeur à l'université Ibn-Tofaïl de Kenitra, il prépare actuellement la sortie de plusieurs ouvrages, notamment Le Temps des Noirs, un roman, Pommes de grossesse, un conte pour enfant, et Le Silence est déjà trop tard, un recueil de Poésie.

Le pays, aux dires des experts et de ceux qui gardent un peu de bon sens et de dignité, ne se porte pas bien. Et cette chronique n'a d'autre ambition que de rappeler aux décideurs leur devoir par rapport aux attentes de ce peuple, ses inquiétudes pour demain, ses peurs du présent, ses angoisses quant à l'avenir de ses enfants, à ses silences enfin... Au-delà des réalisations de ces dernières années, le bilan du retard est lourd, dans plusieurs domaines.

<b>1. L'enseignement et l'analphabétisme.</b> Les âmes pudiques ou charitables disent que le Maroc compte plus de 50 % d'analphabètes, loin derrière la Tunisie ou l'Algérie. Les chiffres réels doivent nous faire rougir de honte et bondir de dépit. Aucun pays aujourd'hui ne peut prétendre au progrès avec une grande majorité de sa population en marge du savoir et privée de connaissance. Les nations fortes sont celles qui misent sur le potentiel humain en matière d'enseignement et d'apprentissage. L'arabisation, dans le sens idéologique du terme, a donné les résultats que nous connaissons : c'est un échec sur le triple plan linguistique, social et politique. Est-il encore possible ou nécessaire d'avoir ce rapport chauvin à la langue ? D'autant plus que nos nationalistes d'hier et d'aujourd'hui, défenseurs de l'arabité et de l'arabisation, ont toujours placé leurs enfants dans les missions françaises et les écoles américaines. À partir des années soixante-dix, on a fabriqué un enseignement à deux vitesses et vidé l'enseignement public de sa substance, faisant de l'école publique un dépotoir pour les déshérités et les laissés-pour-compte. Autrefois, on disait que le savoir se perdrait s'il n'y avait pas les enfants des pauvres ! " Law la abna al-fuqara la-da'a al-'ilm ! "Cette maxime n'est plus de mise, puisque l'enseignement aujourd'hui exige d'énormes moyens. Ainsi, seuls eux qui ont les capacités matérielles peuvent supporter des frais de scolarité toujours à la hausse par rapport à un pouvoir d'achat chaque jour à la baisse. Jusqu'aux années soixante, les Marocains refusaient de mettre leurs enfants à la mission française. L'école publique, par la qualité de son enseignement, la valeur de ses diplômes et l'aptitude de ses enseignants, formait des citoyens capables d'intégrer le monde du travail avec aisance. Les changements opérés, ces dernières années, dans la formation des éducateurs et 'augmentation abusive de leurs horaires de travail, l'orientation des élèves, la surcharge des programmes et des effectifs dans les classes, mais aussi la nomination d'incompétents, de corrompus et d'opportunistes à la tête des établissements scolaires, tout cela a fait que l'enseignement, à tous les niveaux, a connu une dévaluation qui place le pays aux derniers rangs des nations émancipées ou en voie de développement. Ce ne sont là que quelques exemples. Les solutions à ce problème ne se trouvent ni en Chine, ni en Égypte, ni en France, mais ici, chez nous, parce que nous devons tenir compte de nos spécificités et de notre originalité. Loin de moi la prétention de vouloir donner des leçons à quiconque, mais deux premiers signaux forts pourraient être émis en ce sens : rendre à la langue berbère et aux dialectes nationaux le rang qu'ils méritent. Faire de l'arabe, dans la mesure de ses capacités, une langue de conquête du monde moderne et des technologies nouvelles. Donner aux langues fortes (anglais, espagnol, français) une place privilégiée dans l'enseignement. Sans complexe et sans mauvaise foi. Je sais, les cocardiers vont hurler à l'hérésie. Ceux-là, l'Histoire leur demandera des comptes, car le temps n'est plus au nationalisme aveugle ou imbécile. Le succès de nos écoles dépend essentiellement de leur capacité d'ancrage dans le système scolaire planétaire. Nous devons reconnaître, en toute modestie, que nous n'avons inventé ni le téléphone, ni le fax, ni Internet... Ce sont ces découvertes nouvelles qui gouvernent le monde. Nous devons refuser de demeurer d'éternels consommateurs des technologies étrangères, sinon, nous serons demain les éboueurs des nations productrices, les égoutiers des nations fortes, les ramoneurs des nations modernes, les mendiants des nations développées... C'est-à-dire les esclaves du nouvel ordre mondial.

<b>2. L'économie et les finances.</b> Tout le monde le dit : les caisses de l'État sont vides. Mais personne ne dit ni comment, ni pourquoi, ni à cause de qui on en est arrivé là, alors même que l'argent marocain dort dans certaines banques étrangères. Rares sont les riches de ce pays qui font encore confiance à la relance économique nationale. La dernière campagne d'assainissement, entreprise tambour battant par le ministère de l'Intérieur, a donné le coup de grâce à l'espoir et à la sécurité économiques dans le pays. La fuite des capitaux est le résultat d'une politique d'insécurité, elle-même fruit des lourdeurs et des complications d'une administration qui fonctionne hors du temps et hors de toute logique. Les investisseurs étrangers préfèrent investir en Tunisie, par exemple, où les démarches administratives sont simplifiées au maximum et où la loi et le droit sont plus ou moins respectés. Quand ils viennent chez nous, leurs dossiers transitent par des dizaines d'administrations et de directions, des centaines de bureaux pour acquérir des dizaines et des dizaines d'autorisations. Toutes ces démarches sont encore compliquées par une administration corrompue et inefficace. Nous savons, par ailleurs, que les grosses fortunes ne payent pas d'impôts et que les responsables, à tous les niveaux, ont tendance à faire l'amalgame entre leurs biens personnels et ceux de l'État. Les pilleurs assermentés bénéficient de la protection d'un système ayant fait de l'abus un moyen de domination et de contrôle des hommes. Ils ne se sont pas gênés pour ruiner le pays en faisant fuir les capitaux à l'étranger.

<b>3. La misère et le chômage.</b> Ce sont là deux aspects d'une fracture sociale très profonde, résultat de plusieurs années de négligence socio-politique. Le Maroc officiel ne reconnaissait ni sa misère ni son chômage. Il y a trois ans, pendant le mois de ramadan, une association de bienfaisance a fait les frais de cette hypocrisie sociale. Ayant décrété que " il n'y a pas de pauvres au Maroc ", le wali du grand Casablanca a, en effet, donné l'ordre à ses Merdas (forces spéciales d'intervention) de renverser les marmites de soupe que les bénévoles distribuaient aux nécessiteux. Le scandale des cantines scolaires montre à quel point les prédateurs de ce pays ne reculent devant rien, même pas devant la pauvreté des enfants, pour assouvir leur soif de " pognon ". L'argent le plus sale. Encore faut-il que les vrais responsables soient jugés et punis. Quelques hommes jugés dans cette affaire ne sont que des boucs émissaires. Le véritable responsable est le ministère de l'Enseignement, qui aurait autorisé la vente des denrées sur le marché. Le revenu du citoyen marocain est le plus bas au Maghreb. Près de quatre millions de Marocains vivent dans une pauvreté absolue et près de la moitié, dans une pauvreté relative. Un actif sur trois n'a pas de travail. Les diplômés " soutiennent les murs " ou entament des grèves de la faim en plantant leurs tentes de fortune devant le Parlement ou les ministères. Les couvertures sociales et médicales font défaut. Certaines populations rurales manquent de tout. Sans eau, sans électricité, sans écoles, sans dispensaires, sans routes carrossables, elles vivent dans un état à demi animal, complètement abandonnées à leur sort. Les slogans politiques ne changent rien à leur situation, puisqu'ils ne sont ni le fruit d'un programme étudié, ni le résultat d'un projet de société clair. Et sans entrer dans les détails, il est une vérité quotidienne qu'il importe de rappeler : les rues et les places de nos villes sont encombrées de mendiants, de chômeurs, de fous, d'enfants abandonnés vendeurs de sachets en plastique et autres produits au détail... Tout cela contribue à donner du Maroc l'image d'un pays pauvre, hors de son temps. Et, face à cette misère répugnante, se sont construites des fortunes insultantes. Parfois, un simple mur, une route, sépare le monde de la misère de l'univers de l'opulence.

<b>4. La justice et la corruption.</b> Aucun régime ne peut prétendre à la stabilité si sa justice est malade. Or force est de constater que les rouages de celle du Maroc sont aujourd'hui gangrenés par la corruption. Les valeurs de justice et de droit se trouvent dans une totale décomposition : la pratique quotidienne de la corruption a fait de cet " épiphénomène " un mode de penser, de gestion des affaires publiques, une conduite et un phénomène social reconnu et admis. On peut polémiquer sur les salaires des juges, des douaniers, des gendarmes, des policiers, des fonctionnaires des impôts et des administrations publiques, mais rien ne peut justifier un acte de corruption qui bafoue la loi et la morale, abaisse celui qui donne comme celui qui reçoit. Comment ne pas s'indigner quand les affaires des tribunaux sont monnayées sur la place publique, que les jugements sont rendus en fonction du prix payé et métamorphosent souvent les criminels en victimes et vice versa ! La justice contribue, de manière sensible, à l'aggravation de la fracture sociale, car elle place la loi aux marges de l'illégalité, assassinant tout espoir, toute confiance chez le citoyen. On me rétorque souvent que la justice est partout bafouée et que la corruption existe dans le monde entier. Peut-être. Mais moi, c'est le Maroc qui m'intéresse, et je lutterai toute ma vie pour qu'il se porte le mieux possible afin que nous y vivions tous debout.

<b>5. La croissance démographique.</b> La véritable pollution des temps modernes est l'explosion démographique. Depuis l'indépendance, la population marocaine a été multipliée par 3,5. Le taux de croissance dépasse 3 % dans certaines régions et les moins de 30 ans représentent plus de 50 % de l'ensemble de la population. Deux remarques découlent de ce phénomène. D'une part, le Maroc est un pays jeune, la majorité de sa population est constituée de jeunes, alors que la direction des secteurs clés a toujours été confiée aux vieux. Ce n'est pas péjoratif. Il suffit de regarder ceux qui ont gouverné (financièrement ou politiquement) ce pays, ceux qui ont gravité autour du Palais, ceux qui ont été à la tête des partis politiques... Tout changement ne peut se concrétiser qu'en rendant à César ce qui lui appartient. Et le Maroc d'aujourd'hui appartient à sa jeunesse. Mohammed VI est jeune : il doit le comprendre. D'autre part, cette croissance démographique implique des conséquences désastreuses, à tous les niveaux. C'est la cause de la plupart des maux dont souffre le Maroc moderne. L'exode rural, l'implantation de plus en plus effarante de bidonvilles, les difficultés de l'enseignement et de la santé, les multiples problèmes de l'économie... Voilà donc un autre chantier négligé par les politiques marocains auquel il importe de trouver des solutions immédiates si nous voulons entrer de plain-pied dans le XXIe siècle, qui sera un siècle de compétitivité, aussi bien au niveau de la qualité que de l'efficacité. Sommes-nous prêts à faire face à la mondialisation avec une population nombreuse, non instruite et non qualifiée ?

<b>6. La femme et le code du statut personnel.</b> Là, le retard accumulé fera de nous une nation en décalage par apport à notre siècle. Il est inconcevable que le débat autour de problèmes qui concernent l'intimité et la destinée de tout un chacun soit l'apanage des oulémas et de quelques " initiés ". C'est un problème de société et le débat doit être social. Les Marocains ont suivi, sans grande fierté, les polémiques engagées par " l'éternel " ministre des Habous et des Affaires islamiques sur la question de la femme. Il est donc impératif de réviser la Moudawana dans le sens de la modernité et de l'évolution du monde. Allons-nous continuer de gérer la vie privée et quotidienne des citoyens sur le mode et le modèle d'il y a quatorze siècles ? Nous ne demandons que l'évolution des moeurs dans le respect de la personne. Le code du statut personnel, tel qu'il est appliqué, est une simple injure à notre intelligence, un véritable échec de la démocratie et des droits de l'homme. Là encore, le travail à faire engage directement notre pays dans la voie de la démocratie et de l'État de droit. L'indétrônable Moulay Abdelkébir Alaoui M'Daghri devrait nous expliquer où va l'argent des Habous au lieu de polémiquer comme il le fait sur des textes de femmes reconnues internationalement. L'esprit rétrograde n'a pas sa place dans le monde d'aujourd'hui, ni dans l'image moderne qu'on veut construire du Maroc. Et si le pays revient aux jeunes, il revient aussi aux femmes.

<b>7. Les droits de l'homme et les défis de la modernité.</b> Sans revenir sur le passé, nous devons refuser que le Maroc de demain soit le Maroc des tortionnaires et des anciens policiers. Plus jamais donc de disparitions, d'enlèvements, d'emprisonnements abusifs pour délits d'opinion... Plus jamais de Tazmamart, de Derb Moulay Chrif, de Dar Moqri, de Kal'at Magouna et autres centres secrets de détention. Plus jamais de répression quand les revendications sont justes ou légitimes. L'entrée de notre pays dans le nouvel ordre mondial ne peut se faire que par le respect de l'individu et de ses droits. Le respect des lois par tous, alors même que ces mêmes lois sont régulièrement bafouées par les dignitaires et les responsables (grands ou petits). Les droits de l'homme comportent également la sécurité pour tous, l'enseignement pour tous, le travail pour tous, les mêmes droits pour tous, les mêmes chances pour tous, les mêmes devoirs pour tous... Le Maroc de demain se fera sans les Basri et les Archâne ou ne se fera pas. Il est donc urgent de défliquer et de décrétiniser le pays afin de rendre à la nation la dignité que les agents du Makhzen et ses dignitaires lui ont ravie. Dans son ignorance des lois et des droits, dans sa misère extravagante, dans son analphabétisme, dans sa lutte quotidienne pour survivre, le peuple a été l'objet d'un mépris généralisé tout au long de ces dernières décennies. On a dit et répété que ce peuple ne méritait que la bastonnade. Si bien que le Marocain moyen a fini par intérioriser cette doctrine rétrograde. Je dis que ce peuple mérite un meilleur destin, car il a, une fois de plus, montré une grande maturité, une prédisposition à l'abnégation et à la tolérance. Il a donné à ses détracteurs et au monde entier une véritable leçon de tolérance. Ce peuple aimerait revoir ses officiers supérieurs relever la tête au lieu de la garder enfouie dans les poubelles de l'argent sale. Mais comment peuvent-ils retrouver la position verticale alors que leurs échines ont pris le pli des affaires, des fermes, des carrières de sable, des entreprises, des lotissements, des usines, des privilèges ? La dignité a son prix. La fortune facile ne coûte à certains qu'un peu d'hypocrisie courtisane, des baisemains obséquieux, des courbettes et une fidélité servile au Makhzen. C'est pour cette raison que leur image s'est ternie dans la conscience collective des Marocains.

<b>8. Le respect des institutions.</b> Quand on regarde de près, et même de loin, la Chambre des représentants et celle des conseillers, force est de constater que leur composition relève d'un mauvais film italien : il s'y est formée une mafia indigne de nos institutions et des orientations que nous espérions donner à ce pays. Voici une autre page noire de notre histoire, parce que la majorité des représentants des deux Chambres ont soit bénéficié de l'appui des autorités, soit " acheté " (au vrai sens du terme) leur siège. Quelle crédibilité ont ces institutions qui comptent en leur sein des repris de justice, des trafiquants en tout genre, des homme corrompus et corrupteurs, d'anciens tortionnaires ? C'est à la fois une insulte à l'intelligence du Maroc et une atteinte à sa crédibilité politique. Là encore, un travail de fond reste à faire et nous refusons que nos institutions ne soient qu'une parade à l'intention de l'étranger. Nous voulons que ces espaces deviennent, sur le plan économique, politique, social, civilisationnel, de véritables champs de débats qui engagent l'avenir du peuple et du pays. Le temps des frères Dalton est à enterrer avec cet esprit rétrograde qui veut que le peuple marocain soit toujours manipulé pour des raisons cacophoniques. La compassion du peuple lors des obsèques du roi a démontré que la sécurité du pays et la stabilité du système ne sont pas mises en cause. Les sbires devront faire le deuil du clientélisme et du copinage sordides pour que chacun occupe la place qu'il mérite et qui lui revient sur l'échiquier national. La liste des chantiers est longue. Tous les domaines sont prioritaires parce que nous avons pris du retard par rapport aux grandes orientations vers le progrès et le développement. Je ne parle pas de l'environnement, de l'information, de l'urbanisme, de la recherche scientifique, de la bureaucratie, de la médecine publique ou privée, de la médiocrité qui touche plusieurs secteurs publics, privés ou semi-privés... C'est dire combien l'héritage du nouveau roi est lourd, mais combien aussi son mérite sera grand s'il ne fuit pas ses responsabilités. Il incarne l'espoir depuis qu'il était prince héritier, parce qu'il est l'ami des déshérités. Et même s'il hérite d'un pays au bord de la ruine à plusieurs niveaux, il peut compter sur la richesse d'hommes et de femmes prêts à relever le défi du développement, avec lui et sur de nouvelles bases. Il a été dit que la monarchie n'est plus remise en cause. Le peuple marocain l'a exprimé, le 23 juillet, par son deuil et son chagrin. Il a démontré qu'il était mûr et solidaire dans les moments difficiles. Faut-il continuer à le manipuler et à le traiter en peuple mineur ? Le nouveau roi est jeune. Il connaît les difficultés de ce pays, dont il a l'entière responsabilité (que nous partageons tous avec lui). Personne n'a intérêt à ce que les schémas d'autrefois soient reproduits. Au gouvernement d'alternance d'éviter la reproduction de schémas anciens et d'attitudes moyenâgeuses. Mohammed VI, quand il circule dans le pays, s'arrête au feu rouge comme un simple citoyen. Ses apparitions quotidiennes font office de fête pour tous ceux qui ont des choses à lui demander. De l'avis général, son protocole royal a été sérieusement réduit et son palais ne désemplit de miséreux et de handicapés. Mohammed VI n'a rien à craindre : il est apprécié de son peuple. Il serait donc criminel de freiner cet élan vers le changement et le progrès en faisant du nouveau pouvoir une photocopie de celui d'hier. Le défi de la modernité, de la démocratie véritable, passe nécessairement par le divorce que nous devons opérer avec le passé. Les gens attendent beaucoup du nouveau roi. Ils devraient attendre tout autant du nouveau gouvernement dont le rôle aujourd'hui doit être plus aisé et décisif. Dans les couches populaires, la lenteur des réformes commence à prendre le visage de la désillusion et du désenchantement. Nous avons perdu quatre décennies à détruire ce pays. Avons-nous assez de temps et assez de volonté pour le reconstruire ? Ou allons-nous continuer à nous plaire dans le confort petit-bourgeois de nos fortunes (grandes ou petites) et de nos multiples platitudes ?

Jeune Afrique

33. Le dimanche, mars 6 2011, 10:04 par Massin

«L'exil" de Serhane au Canada est alimentaire ! Vous êtes trop littéral pour nuancer ! La preuve : "Depuis, il partage son temps entre le Maroc, le Canada et les États-Unis..." Enfin, passons ! L'essentiel est ailleurs.»

@marouki: cher marouki je ne pense pas que je suis littéral , c'est vous je pense qui démenti ça,

En effet je viens d'avoir une confirmation d'un collègue au canada, Abdelhak Serhane en effet s'est auto-exile en premier temps au canada or actuellement il est en résidence a l’université Louisiane USA ! l'info est confirme a 100%

juste cher marouki pourque je fait allusion a ca car comme tous les marocains je sais que les marocains de Maroc sont plus oppose au danger de sanction makhzanien : torture, prison etc que les marocains RME iste ! c'est l'unique raison pourqoi j'ai met l'accent sur ce point :

--- autrement dit ca m etonne pas un ou une RME critique de l’étranger le roi ou la monarchie car finalement il est bien loin de tyrannie de Makhzen

-- or un RMM= un marocain ou une marocaine qui vitau maroc critique ouvertement a partir de Maroc, le roi et la monarchie c'est par la loi interdit et les affranchis de m6 vont faire le maximum pour le torturer , l’emprisonner et voir même l’exclure et l'isoler de la vie sociale voici les preuves :

- un simple blogeur Erraji et son article critiquant la politique sociale de roi vis a au peuple --- prison puis relacher !!
- le militant rifain chakib al khyari president d'une association de droit de l'homme au Rif a critiquer le regime dans un reportage ou il prouve au monde entier que le trafique de kif c'est un affaire d’État monarchique et non pas des rifains .
--- prison jusqu' a ce jour !!!

--etc

Donc il faut bien en tenir compte ce point important pour donner une évaluation des critiques des opposants plus raisonnables et plus équitables !

34. Le dimanche, mars 6 2011, 10:12 par lecteur de Serhane

Comparer Serhane et Rami est une erreur car Serhane n'est pas un putschiste militaire antisémite et faurissonien comme l'est Rami

Critiquer Serhane n'a aucun sens si on lit le com 32 !

35. Le dimanche, mars 6 2011, 11:03 par Massin

«Comparer Serhane et Rami est une erreur car Serhane n'est pas un putschiste militaire antisémite et faurissonien comme l'est Rami Critiquer Serhane n'a aucun sens si on lit le com 32 !»

@lecteur de Serhane :

1- relis encore une fois je n'est pas comaprer serhane a rami car je connais le profile des deux mais j'ai illustrer
comme le makhzen marocain vois serhane et rami comme deux opposants vétéran ancienne génération qui n'ont aucun impact et influence direct sur la révolution des jeunes !

c'est un fait ! sinon il aurait interdit le Monde avec l''article de Serhane comme le monde était interdit lors de sondage de popularité de roi or ce n'est pas le cas !

2-Serhane son temps de révolution est passée et il est comme benchamssi , hicham et tous les autres loin tres loin de terrain de bataille pacifique c'est au Maroc et non pas en France ni au Canada ni en Suede ni enusa

mnt c'est le rôle uniquemenbt une nouvelle génération jeune marocains et marocaines au Maroc et bien sur tout les autres générations des marocains qui vivent au Maroc, car c'est eux et uniquement eux qui sont l'action..

les autres sont dans paroles paroles paroles a la moulière comme dit Dali la

voila ce que tout personnes actionnaires dans la révolution doit saisir : c'est l'heure de l'action et non pas du papotage

----juste pour rafraichir l ambiance l7chachi de ghafi comme meme sorte de paroles mkayfin mazian :

Da9at saaaaaaa3t al 3maaaaaaaaaaaaal
ilaaaaaaaaaa al amaaaaaaaaaaaaaaaaam
thwraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa thwaraaaaaaaaaaaaaaa
zdaaaaaaaaaaaaaaaf sur la table !

lol

36. Le dimanche, mars 6 2011, 11:31 par lecteur de Serhane

Azul Massin,

Sincérement je ne comprends pas où tu veux en venir. Pourtant je fais des efforts pour assimiler la cohérence de ton discours mais force est de constater que tu fais dans l'amalgame entre comparant Serhane et Rami encore une fois.

Je ne comprends pas aussi ta façon de distinguer les marocains selon leurs ages, leurs différences de génération et leurs lieux de résidence. Le mouvement du 20 Février est soutenu par des jeunes marocains et des plus agés au Maroc et de par le Monde. La majorité du peuple marocain se retrouve dans les revendications légitimes du mouvement du 20 Février qu'ils soient de la meme génération ou de générations différentes. Il est aussi avéré que différentes couches sociales sans distinction soutiennent le mouvement du 20 Février.

Je reviens à Serhane pour te rappeler (puisque tu ne veux pas lire le com 32) qu'il critiquait déjà la corruption, l'injustice, le despotisme, le clientélisme, l'état lamentable de l'éducation nationale, l'irrespect des droits de l'Homme au Maroc alors qu'il était en poste au Maroc. Il résidait à l 'époque au Maroc. (encore une fois prière de lire le com 32)

Maintenant s'il écrit encore et toujours depuis son exil, il ne fait qu'user de son droit à la liberté d'expression en tant que citoyen marocain. Point barre !

Quand tu dis que c'est l'heure de l'action et non du papotage : tu insultes le mouvement du 20 Février et tu ne respectes pas tes compatriotes marocains qui utilisent tous les moyens pour signifier leur mécontentement. Parmi ces moyens, il y a la plume et les mots aussi.

Maintenant si tu préféres la violence, l'anarchie tu n'as qu'à rentrer au Maroc et commencer toi meme par les exercer.

Je te rappelle le titre : Au Maroc, la parole libérée

Fin de l'échange parce que je n'ai pas envie de participer à un troll !!!

37. Le dimanche, mars 6 2011, 11:40 par 20 mars Changement

En ce moment sur les forums on lit beaucoup de message du genre:

j'aime le roi mohamed 6

on dirait ils ont paxés avec lui

a t il besoin de cette racaille qui ne cesse de dire sur youtube pour contraquer mohamed aliouine

38. Le dimanche, mars 6 2011, 12:24 par Massin

«Quand tu dis que c'est l'heure de l'action et non du papotage : tu insultes le mouvement du 20 Février et tu ne respectes pas tes compatriotes marocains qui utilisent tous les moyens pour signifier leur mécontentement. Parmi ces moyens, il y a la plume et les mots aussi.

Maintenant si tu préféres la violence, l'anarchie tu n'as qu'à rentrer au Maroc et commencer toi meme par les exercer.»

@lecteur de Serhane:

Cher Serhane : relis encore une fois que j'ai ecrit je ne critique pas Serhane bien au contraire relis moi tres bien j'essaie de décrypter avec tous objectivité et loin des sentiments la raison pour laquelle le makhzen n'a pas censure son article publier chez le Monde !

sinon jusqu'a l'heure je n'est pas donner mon avis sur Serhane ni sur ce qu'il écrit car tout simplement serhane critique la situation ou quelle il ne vit pas et il parle d'une révolution ou quelle lui ne participe pas !

or moi comme tout les autres marocains de maroc de Nord au Sud qui sont pour la révolution on écrit pas, on milite sur le terrain d'action pour une révolution pacifiste pour le changement de regime au Maroc et pour un maroc meilleur

c'est la le grand décalage entre la plume-streo et l'action sur le terrain ! ceci bien sur sans rapproche absolument rien a cher serhane mais il ecrit pas pour moi ni pour les marocains de Maroc mais pour l'occident surtout la francophiles afin de savoir tout ce que nous savons mais surtout nous vivons au Maroc chaque jours..

l'autre point important tout les écrivains marocains opposants au régimes ont un point commains : il décrit le problème du Maroc avec une brillante plume, mais ils sont incapable de proposer des solutions sur le terrain au Maroc et militer pour ca comme tout les intellects patriotiques au monde : c'est ce que j’appelle la lâcheté intellectuelle a l'intart de Daili lama

la politique réal ce fait sur le terrain ! ce qui va changer la situation politique au Maroc ce n'est pas l'ancre des plumes sur les papiers de Monde ou voir El pais et Figaro mais la révolution de peuple marocain avec son moteur de la jeunesse ..

l'esprit de jeunesse ne veut pas exclure les personnes qui sont âgées: car l'esprit de jeunesse n'a absolument rien avoir avec l'age mais avec l'esprit donc on peut avoir 90 ans et tjr avoir un envie de changement et envie de participer avec les jeunes dans leurs révolution encore une fois passif et non pas violant !

et ceux qui rendent la révolution violente c'est les baltagiocraes les gomos de makhzen

voila mon point de vue avec tout sincérité et loin des démagogie et la lapidation intellectuel!

39. Le dimanche, mars 6 2011, 12:41 par Communiqué 20FEB

تفريق احتجاج لـ 'تنسيقية 20 فبرايز في الحسيمة

تدخلت عناصربوليس المخزن، الجمعة 4 مارس 2011، بمدينة الحسيمة لتفريق جمع المشاركين ضمن وقفة احتجاج سلمي سبق وأن دعي إليها من قبل تنسيقية المدينة لـ "شباب 20 فبراير" أمام مقر فرع الجمعية المغربية لحقوق الإنسان.. ما أفضى إلى تسجيل عدد من الإصابات البدنية في صفوف المشاركين ضمن الموعد قبل أن يلوذ الباقي بمقر الجمعية الحقوقية أمام العنف المفرط الذي استخدم من قبل الأمنيين.

وحسب ما تم تناقله من الحسيمة فإن عناصر المخزن المتدخلين بعنف قد حرصوا، إلى جانب تفريق المتظاهرين، على حجز كافة اللافتات والصور المرفوعة خلال الموعد.. وذلك امتثالا لأوامر مسؤولين أمنيين رامت استهداف لوجيستيك التنسيقية الحسيمية لأداء "شباب 20 فبراير" حتى لا يتم استخدامها ضمن المواعيد اللاحقة التي تم تحديدها بجدولة التحركات المستقبلية.

المحتجون بالحسيمة رفضوا تسلم منع كتابي أصدرته باشوية الحسيمة في حق الوقفة الاحتجاجية، كما تحدوا "الحصار الأمني خانق" الذي ضرب من قبل الأمنيين على السبل المؤدية لمقر الجمعية المغربية لحقوق الإنسان بتعداد كمي يفوق العدد الإجمالي للمحتجين المراهنين على رمزية الموعد بغية المطالبة بتحقيق مطالب "20 فبراير" وكذا إطلاق سراح المعتقلين الذين لا علاقة لهم بأحداث الشغب التي عمت إقليم الحسيمة قبل أسبوعين.

عدد من التنظيمات التي لها عضوية ضمن تنسيقية "شباب 20 فبراير" بالحسيمة كانت قد رفضت دعوة "تباحث" صدرت عن والي الجهة بغرض إقناع المحتجين التخلي عن خروجهم للشوارع...

40. Le dimanche, mars 6 2011, 12:42 par Communiqué 20FEB

قوات القمع المخزني تعنف وقفة إحتجاجية بالحسيمة

تنفيذا للبرنامج الاحتجاجي المسطر من قبل الهيئات والفعاليات الداعمة لمطالب حركة 20 فبراير، نظمت هذه الأخيرة يومه الجمعة 4 مارس 2011 وقفة احتجاجية أمام مقر فرع الجمعية المغربية لحقوق الإنسان بالحسيمة، للتنديد بالاعتقالات العشوائية التي طالت مجموعة من شباب المنطقة واستنكار التعذيب الذي مورس وما زال يمارس في حق المعتقلين، وللمطالبة بإطلاق سراحهم وفتح تحقيق جدي وموضوعي حول الأحداث والتجاوزات التي عرفتها المنطقة بعيد المسيرات السلمية ليوم 20 فبراير.

وكانت هذه الوقفة ستعرف مشاركة واسعة لمواطني وفعاليات المنطقة، لولا الطوق الذي فرضته قوات القمع على جميع المنافذ المؤدية إلى مقر الفرع، الذي كان محاصرا بالعشرات من سيارات الأمن المملوءة بعناصر الشرطة والمخزن المتحرك تجاوز عددهم المائتين.
ورغم كل ذلك تمكن العشرات من المناضلين والمناضلات من الوصول إلى مقر الفرع، وعند الساعة الخامسة مساء بالضبط انطلق المحتجين في ترديد شعارات تطالب بإسقاط الفساد ومحاكمة الجلادين وإدانة القمع والتنكيل والترهيب الذي تمارسه مختلف الأجهزة القمعية في حق المواطنين وحركاتهم الاحتجاجية...

وما كادت 5 دقائق تمر على الشروع في الوقفة حتى تحركت العشرات من قواتالقمع رفقة مسؤولين أمنيين كانوا موجودين بالمكان، لتطويق المحتجين من كل جانب، عملوا في البداية على تقطيع اللافتة المركزية للوقفة والتي كانت تحمل شعار: "لا للترهيب والاعتقال، نعم للحرية والكرامة وإطلاق سراح جميع المعتقلين"، وعلى إتلاف عدد من اللوحات التي تحمل شعارات مكتوبة، ثم شرعوا في تعنيف المحتجين وركلهم وضربهم بالهراوات، استمر المحتجون بكل شجاعة في ترديد الشعارات ولم يردوا على استفزازات قوات القمع ومحاولاتها التنكيل بهم، وأمام صمود المحتجين المقتنعين بعدالة مطالبهم، سيعمل مسؤولي القمع على استقدام عناصر أخرى من البوليس والمخزن المتحرك، حيث وصل عددها ضعف عدد المشاركين الصامدين في الوقفة... ولتجنب ما لا يحمد عقباه اضطر المحتجون إلى توقيف شكلهم الاحتجاجي السلمي مؤكدين على استمرار حركتهم الاحتجاجية حتى تحقيق مطالبهم المشروعة.

ولن يفوت الهيئات والفعاليات المنظمة لهذه الوقفة التنديد بكل أشكال الحصار والتنكيل التي تمارس على الأنشطة الاحتجاجية، وذلك للحيلولة دون فضح الجرائم والتجاوزات التي ارتكبت وما زالت في حق شباب المنطقة، وكذلك استنكار كل مظاهر العسكرة التي تعيشها مختلف المدن والمراكز الحضرية بإقليم الحسيمة وفي غيره من الأقاليم، كما تؤكد الهيئات والفعاليات دعمها الكامل لمطالب حركة 20 فبراير، وتعلن مواصلتها للنضال السلمي حتى يستجيب الحاكمون لهاته المطالب.

عن الهيئات والفعاليات الداعمة

41. Le dimanche, mars 6 2011, 13:04 par Communiqué 20FEB

انطلقت اليوم في الساعة 11 صباحا الوقفات الاحتجاجية التي تنظمها تنسيقيات 20 فبراير في مدن: الدار البيضاء، الجديدة، تطوان، تازة، فاس، ميضار، دريوش،إمزورن، أجدير، الحسيمة، العرائش، تاونات، الفقيه بن صالح، سوق السبت، وتجري كلها وسط تطويق أمني مشدد لمنع تحولها إلى مسيرات. وعلمنا أن وقفات مماثلة ستنظم بعد زوال اليوم في المدن التالية: طنجة، مراكش، المحمدية، وجدة، أكادير، آيت ملول، إنزكان، طاطا، آزرو، خنيفرة، الصويرة، آسفي، بني ملال، قلعة السراغنة، الناظور، أبو الجعد، تنغير.

42. Le dimanche, mars 6 2011, 13:31 par Communiqué 20FEB

ضرب مناضلي الجمعية المغربية لحقوق الانسان من طرف القوات المساعدة

fadihat almakhzan maroc

http://www.youtube.com/watch?v=y0oU...

43. Le dimanche, mars 6 2011, 13:50 par fierepourlapremièrefois

Je voudrais commencer par dire que pour la première fois depuis très longtemps j'ai senti une fierté qui vient des tripes à l'idée d'être arabe: voir ces millions de jeunes et moins jeunes manifester pacifiquement(et j'insiste sur le terme) avec un discours d'une maturité exemplaire en egypte et en tunisie m'a fait chaud au coeur.
Une pensée pour nos confrères lybiens en prise avec un fou furieux dont je pense on n'avait pas mesuré l'ampleur jusqu'ici.Rjala ou safi: ils ont pris les armes contre une armée de mercenaires armés jusqu'au dents.Chapeau a sidi!
Maintenant tot ou tard ce sera le tour du maroc: Ce qu'on espère c'est qu'effectivement les reformes se feront en transition avec le pouvoir plutot que de provoquer la violence dans notre pays.
Maintenant petit retour sur les attaques sur la bourgeoisie: je trouve dangereux l'amalgame de jeter les intellos, les cadres , les profs et les tous les gens honnêtes éduqués li khadmou 3la ark ktafhoum avec l'oligarchie proche du pouvoir qui s'accapare l'économie marocaine.
Si je prends mon exemple mon père a travaillé comme un malade comme cadre d'une banque toute sa vie; il n'a jamais volé personne ni profité d'aucun piston, il a construit sa maison en économisant comme un possédé pour nous faire étudier. A la fin ses enfants n'ont pas trouvé de boulot dans notre cher pays et ont du s'expatrier avec toute ce qu'implique el ghourba et l'exil comme blessures ouvertes
J'ai étudié à la fois dans le système marocain et le système français: est ce que pour autant je n'aime pas mon pays et je fais partie des "colons".Non désolée ka nhdar bel arabya el fosha bi talaka , j'adore darija et je m'exprime en français et en anglais. J'adore jil jilala et gainsbourg, gnawa et brahms, chraibi et victor hugo ou zid ou zid.

Ne pas mettre tous les "bourgeois" dans une même sac: ça fait analyse marxiste baclée.Il y a l'oligarchie et les autres qu'ils soient de la classe moyenne ou de la tabaka al kadi7a. ET ces autres ont envie de démocratie de manière identique.
Voilà.

44. Le dimanche, mars 6 2011, 14:45 par Massin

«Si je prends mon exemple mon père a travaillé comme un malade comme cadre d'une banque toute sa vie; il n'a jamais volé personne ni profité d'aucun piston, il a construit sa maison en économisant comme un possédé pour nous faire étudier. A la fin ses enfants n'ont pas trouvé de boulot dans notre cher pays et ont du s'expatrier avec toute ce qu'implique el ghourba et l'exil comme blessures ouvertes
J'ai étudié à la fois dans le système marocain et le système français: est ce que pour autant je n'aime pas mon pays et je fais partie des "colons".Non désolée ka nhdar bel arabya el fosha bi talaka , j'adore darija et je m'exprime en français et en anglais. J'adore jil jilala et gainsbourg, gnawa et brahms, chraibi et victor hugo ou zid ou zid.

Ne pas mettre tous les "bourgeois" dans une même sac: ça fait analyse marxiste baclée.Il y a l'oligarchie et les autres qu'ils soient de la classe moyenne ou de la tabaka al kadi7a. ET ces autres ont envie de démocratie de manière identique.
Voilà.»

@fierepourlapremièrefois:

un text que je sens la sincérité ! je te rejoins il s'agit pas d'une bourgeoisie ou de la prolétariat en terme matérialiste !

mais en terme intellectuelle et d'esprit

exemple concret : le Rifain Mohamed Chokri (Allah irhmo )vs. Le Fassi Tahar Benjaloune !

Mohamed chokri vivais avec tout la scène bourgeoise marocaine et surtout international a Tanger pourtant il n'a jamais perdu de pieds et oublier ces origines les souffrances des gens comme lui il écrit pour ces gens de la misère,
un fassi noble comme Mohamed Barrad oui fassi mais noble dans le vrais sence de mot l'a ecoute soutenu

avant que un baltagiste et arriviste de Tahar Benjaloune confisque cette richesse et cette noblesse et il(Tbenaloune) il a violer la litterature de Mohamed Chokri .. c'est la baltagiya intellectuelle qui reflete exactement cette mentaliet misreable des arrivistes et opportuniste comme Tahar Benjaloune ..

Mohamed chokri et Mohamed Barada = sont deux entité authentique de peuple marocain,

Tahar Benjaloune = c'est la battalgiya avec un esprit = أقطاعي الاقطاعية الثقافية والفكرية porteur des valises de lyouty !

voila ce qui fait tout la différence ce n'est le matérialisme mais l'esprit et les mentalités

et ca illustre en quelque sorte l'esprit entre les différente camps des militants sincère peut import au maroc ou a l étranger

et les arabes de salon arrivistes et porteur des valises de lyouty en France comme au Maroc !

45. Le dimanche, mars 6 2011, 14:49 par Communiqué 20FEB

http://www.hespress.com/_img/tansik...

Week-end de contestation au Maroc

Rassemblement à Paris Des manifestations se tiendront, dimanche, dans diverses villes du Maroc. Les organisateurs réitèrent les revendications avancées le 20 février dernier, à savoir une démocratisation du royaume.

À Paris, de nombreuses organisations appellent à manifester sur le parvis des Droits-de-l’Homme (Trocadéro), et face à l’ambassade du Maroc, dimanche, à 15 heures, pour soutenir les aspirations des progressistes marocains et dénoncer la répression.

46. Le dimanche, mars 6 2011, 15:43 par Fakhita

rassemblez vous comme vous voulez, il n'y aura pas plus d'écho que le 20 fevrier, parce que les 90% restant ne sont pas convaincus du fond mais surtout de la forme, j'ai l'impression que ce mouvement s'adresse davantage à l'étranger, qu'au marocains eux même, grosse erreur.
ici, la plupart n'est même pas au courant, il faut des fois sortir de sa bulle.
dire que la liberté d'expression est là parce que le pouvoir ne sait plus donner de la tête, est juste votre interprétation, quoi donc, ça fait un mois qu'il a pas su censurer 4 ou 5 sites ?
quand vous prenez l'avis des peronnes qui passent pas la majorité de leur temps sur le net, ils vous disent " j'entends parler de repression alors que ces jeunes, font véhiculer des vidéos insultantes vis à vis du rois, il n'a y pas de repression de quoi parle t-on alors ?"
il faut arrêter de prendre ses suppositions pour des vérités absolues, et puis quand il y a trop de messages, il n'ay plus de message"
je suis pour le changement, mais pas avec cette manière de faire, j'ai assisté à une manif sur casa qui ne dépasse pas un millier et l'on a affirmé que les manifestants étaient de 6000.
sur le premier round, je suis désolée, le mouvemnt du 20 fevrier a fait un flop total, le pouvoir a gagné, laissé braire, dire n'importe quoi, souvent par désespoir, pour qu'au final les marocains se disent, la parole est donnée, et ces jeunes fantasment, parce qu'ils sont deconnectés de la réalité.
je pense que toute ceci manque de maturité et surtout de crédibilité.
il n'ay qu'à voir le nombre d'intervenants, le nombre des commentaires...il n'ay pas d'écho, peut être que parce que la plupart de ces manifestants ne bloguent pas, il twittent ou facebookent, il n'y a pas juste une bulle, mais une bulle dans la bulle qui a fait psssshhiit.

47. Le dimanche, mars 6 2011, 15:57 par mouka

Les langues se delient en effet. Les gens ont moins peur parecqu'ils realisent que ces imbeciles qui nous gouvernent, ne le font que parcequ'on les laisse faire, et pas parceque c'est un droit divin qui leur revient de droit. Meme le roi en est convaincu. Le monde arabe est en pleine metamorphose, et c'est tant mieux. Les regimes sortis droit du moyen age ne vont pas pouvoir tenir longtemps face a ce tsunami qui balaye tout sur son passage. Pour ces imbeciles qui refusent de changer et qui pronent "l'exception Marocaine", le reveil n'en sera que plus dur.

48. Le dimanche, mars 6 2011, 16:03 par dalamix

mon commentaire concerne ce sbire du regime,cet esclave dépourvu de dignité qui sacralise son despote de maitre.JE lui dit flis de chikha:tu n'es pas marocain,t'es qu'un descendant de colons,et que toi et tout les sbires du regime de ton espèce ,vous n'êtes que des esclaves qui ne meritent que du mépris.Courbez l'echinne et baisez les main de votre despote momo6.Moi je pisse sur ta sale gueule de flis de chikha ainsi que sur celle de ton despote de maitre momo6;

49. Le dimanche, mars 6 2011, 17:09 par boukal

@Nassim

Donner de l'argent aux enfants de F. Laroui ne regle pas le probleme qui est celui de la discrimination sexiste du fait que le Maroc est un pays musulman! C'est cela qu'il faut regler et fissa!

La mere celibataire doit avoir les meme droits que la famille traditionnelle. Sinon...d'autres Fadouas s'immolerons.

La Moudouwana de mes deux de M6 est une blague!!! Elle est sexiste jusqu'a l'os!!! La femme herite de la moitie de l'homme et c'est inacceptable en 2011!!!

50. Le dimanche, mars 6 2011, 17:49 par Nassim

@Boukal

Je suis d'accord avec toi. Il est temps de faire une Moudawana 2.
Que çà plaise ou pas aux intégristes de mes deux ...

On exige une Moudawana 2 pour que Fadoua ne soit pas morte pour rien.

- Interdiction pure et simple de la polygamie,
- Égalité homme/femme pour l'héritage
- PLUS de droits pour une mère célibataire qu'une mère 'traditionnelle'. la mère célibataire a moins de ressources en général.
- Etc...

Surtout que cette Moudawana 2 soit un projet du ministre du développement Social et de la Famille et non plus un projet royal !!!

51. Le dimanche, mars 6 2011, 17:57 par Marocain

@ Fakhita:

J'ai suivi de tres pres pour des raisons professionnelles ausi bien que politiques les mouvements en Tunisie en Egypte et maintenant en Lybie/Yemen/Qatar et j'etais convaincu que dans tous ces cas le mouvement allait faire un flop total et les gouvernements allait reprendre control pour toujours. Et les raisons sont exactement les memes: manque d'interet general, un cercle limite de jeunes, pas de profondeure sociale et... etc... La premiere fois que des jeunes ont failt appel a une mnaifestation a Maydan Tahrir, il n'y avait pas plus qu'une vingtaine qui ont ose montrer le nez. Qaddafi ne s'attendait absolument pas a une contestation de l'interieure. Bien au contraire, il defendait Ben Ali et Moubarak loin de se soucier de son propre tour. Regardez ce qui s'est passe apres. Moralite: le Maroc est confronte aux memes problemes sociaux et politiques et le Maroc ne pourra rester en dehors de l'histoire. Tot ou tard, probablement au moment ou on l'attend le mois, le Maroc pourrait basculer. J'ai beaucoup plus confiance que vous. Si j'etais M6, je ne dormirai pas du tout les mois prochains.

52. Le dimanche, mars 6 2011, 18:30 par casazone

Le ministère français des Affaires étrangères a « apporté son soutien aux principes qui animent et aux objectifs que s'assigne » le conseil qui s'est déclaré « seul représentant de la Libye » au terme de sa première réunion formelle, samedi.

Les autres ne vont pas retarder à rejoindre la France. Ainsi le Roi des Rois ne représente plus le peuple Libyen.

53. Le dimanche, mars 6 2011, 18:40 par Fakhita

j'envie votre enthousiasme, mais le mouvement de 20 février a débuté au même moment que ces révolutions, et là, on ne voit pas de révolution, juste des jeunes qui entrent dans un jeu politique qui les dépasse, ces même jeunes ont taxé les partis politiques qui ont répondu présents d'opportunistes, ils voulaient quoi ? rester seuls sur la places en tant que jeunes facebookiens qui ont eu le mérite de faire changer le maroc, pourquoi s'arrêter à ce genre de considérations ?
rien n'a été censuré, et je pense et j'espère me tromper que c'est voulu, on ne croit désormais plus à la repression au maroc, alors pourqui sortir cette carté grillée.
c'est moi qui ne sait plus où donner de la tête en lisant les commentaires, tantôt c'est les familles fassis, ou les "lyautey", ou cousins du roi, ou je ne sais plus encore, ou les bourges et j'en passe..
j'ai même vu quelqu'un à la manif brandir une banderôle contre un gros bonnet des abattoires, comme quoi au maroc, manif ou pas manif chacun se bat pour sa pomme.

54. Le dimanche, mars 6 2011, 19:01 par Marocain

La distinction la plus frappante dans les mouvements de protestation dans le monde Arabe c'est justement leur polysemie ideologique et politique. C'est ce qui fait leur force. Du point de vue du regime, ils sont beaucoup plus compliques a coopter ou a reprimer. C'est comme ca qu'il faut comptrendre leur retissence vis a vis des partis politiques (qui ont des agendas politiques bien determines) et de la societe civile qui generalement ne veut pas prendre de position politique et se limite a des revendications limites dans leur domaine. Le role des partis et de la societe civile viendra apres la conforntation des manifestations abutira mais ils doivent prendre en consideration les revendication des jeunes (comme en Tunisie).

55. Le dimanche, mars 6 2011, 19:04 par Citoyen

@Nassim

Je comprends bien qu’il faut se mobiliser pour venir en aide aux enfants et aux parents de Fadoua…

Mais ce n’est pas comme cela qu’on réglera les problèmes de milliers, voire de millions de Fadoua victimes de toutes sortes d’injustices au Maroc.

Restons mobilisés pour un autre Maroc, un Maroc meilleur pour tous ses Citoyens et Citoyennes !

56. Le dimanche, mars 6 2011, 19:28 par Sit-in du dimanche 6 mars

@Fakhita

Je pense que tu te trompes sur toute la ligne, même un média portant proche du Makhzen n’a osé dénigrer ces courageux jeunes citoyens et citoyennes de ce Maroc du XXIe siècle :

Mouvement du 20 février

Sit-in et manifestations pacifiques au programme

Sit-in du dimanche 6 mars 2011 organisé par le mouvement du 20 février, Place Mohammed V, Casablanca. / K. Alaoui

Environ 1500 personnes ont répondu à l'appel de mouvement du 20 février et se sont donné rendez-vous hier, dimanche, pour un rassemblement pacifique sous forme de sit-in sur la place Mohammed V à Casablanca, face au Tribunal de première instance.
Les personnes présentes n'en démordent pas. “On ne lâche pas prise”, peut-on lire sur certaines pancartes. Acteurs politiques, associatifs ou simples citoyens ont répété les mêmes slogans que lors des précédents rassemblements, des slogans en faveur de réformes politiques et socio-économiques, tout en exprimant leur solidarité avec le peuple libyen.

“Le peuple veut le changement de la constitution”

Malgré la présence de différents acteurs politiques, aucune revendication partisane ne s'est fait entendre. “Le peuple veut le changement de la constitution” est sur toutes les lèvres. Si Rachid Moumen, fonctionnaire de 35 ans, reste évasif sur les articles concernés, Abdessamad Kamal, 28ans, ingénieur en informatique et membre de la jeunesse de Justice et Spiritualité explique “qu'à l'ère du troisième millénaire, la constitution marocaine n'est plus d'actualité, c'est une constitution en faveur du despotisme.” Dans le même temps, la foule clamait:

“Le peuple veut la fin de la tyrannie.”

Réformes socio-économiques

Les femmes, elles aussi venues en force, ont été accueillies par des applaudissements accompagnés de slogans en faveur de l'égalité des sexes.

Face au fossé social qui se creuse davantage dans le pays, les personnes ont également tenu à montrer leur indignation avec, en toile de fond, les paroles engagées de Nass El Ghiwane. A l'instar de Nadia, 33 ans, vendeuse ambulante dans le centre-ville, et mère célibataire d'un enfant de 7 ans. Elle est venue, son panier garni de cigarettes sous le bras, se mêler à la foule et scander: “pendant que des gens vivent dans des bidonvilles, d'autres vivent dans le luxe.”

Malgré la présence d'une femme aux couleurs nationales et aux propos insultants et provocateurs, les gens qui ont répondu à l'appel du mouvement du 20 février se sont montrés calmes. Les quelques deux cent agents de sécurité présents sur place ne sont intervenus à aucun moment.

La veille du sit-in, samedi 5 mars, les partisans du mouvement du 20 février s'étaient réunis pour débattre, à travers des ateliers, de l'histoire du Maroc et des dispositions de la Constitution. Mohammed Sassi, actuel membre du PSU et ancien dirigeant des jeunesses de l'USFP, avait participé au débat.

Ce sit-in n'est qu'une étape avant le prochain grand rendez-vous.

http://www.aufaitmaroc.com/actualit...

57. Le dimanche, mars 6 2011, 19:41 par Fakhita

je ne dénigre rien, juste je constate et je cherche à comprendre, je dis juste il n'a ya pas eu l'écho escompté, j'espère me tromper sincèrement.

58. Le dimanche, mars 6 2011, 20:23 par Marocain

@ Fakhita:

Rien n'a ete censure? Vous parlez serieusement? Eyes vous au courant des poursuites et des harcelements qui vont au dela des casseurs pour intimider les jeunes et les militants de la societe civile (surtout des droits de l'homme)? Etes vous au courant de la vague de denigration de la part des journaux et pesronnalites associes au Mahkzan? La franchement, je ne sais pas si on peut avoir une conversation serieuse.

59. Le dimanche, mars 6 2011, 20:34 par Fakhita

évidemment non, si nous ne sommes pas d'accord sur le terme censure, qui n'est ni poursuite, ni dénigration, ni harcèlement, je parle de censure concernant les sites et la presse, et vos propos là, ne sont pas censurés non plus, profitez en.

60. Le dimanche, mars 6 2011, 21:48 par my

http://www.youtube.com/watch?v=lmux...
Une partie de l'ambiance 6 mars à Beni Makada (Tanger)

61. Le dimanche, mars 6 2011, 22:03 par Marocain

Definition de censure (pas la mienne!):

censure : 13 synonymes.
blâme, condamnation, contrôle, coupure, désapprobation, désaveu, examen, filtre, jugement, prohibition, réprobation, reproche, veto.

62. Le dimanche, mars 6 2011, 23:33 par Fakhita

et blâmer, n'est pas examiner, ni juger..vous voyez qu'on n'est pas d'accord sur le terme, mais le sens usuel de censure, c'est couper, mais bon on va pas polémiquer ni jouer sur les mots, ça reste un débat stérile.

63. Le lundi, mars 7 2011, 04:21 par marouki

@Massin

S'il y a critique, c'est à l'égard de la monarchie, non du Roi !

Oui au Roi, non à la Monarchie, du moins telle qu'elle est pour le moment !

Ceux qui appellent aux réformes sont loin d'être des kamikhazes de la politique. On n'est pas dans le règlement de comptes. Il ne s'agit pas d'aimer ou dénigrer le Roi, il s'agit d'aller de l'avant. Notre système politique est bancal et manque d'EQUILIBRE entre les pouvoirs, personne ne le conteste...

carpe diem !

64. Le lundi, mars 7 2011, 09:34 par assiniya wel bir

Down with the dictator!

Il faut reformer la constitution immédiatement. On a perdu trop de temps. Si on veux que la monarchie survive, nous devons tout faire pour passer a une monarchie parlementaire et mettre le roi au rang d'institution symbolique. Sinon on sera tot ou tard dans la merde et on aura des appels aux renversements du regime.

Allez M6...montrer nous que vous etes mieux que votre tyrant de papa et que vous pouvez etre fair-play. Une monarchie parlementaire est une revendication raisonnable et la responsabilite vous incombe de lancer la reforme illico!!!

65. Le lundi, mars 7 2011, 11:57 par 20 mars Changement

le makhzen a su divisé les marocains

y a qu'à voir ceux qui disent 3ach al malik à chaque fois, on dirait qu'ils ont paxé avec lui,

il faut negligé la valeur de l'individu et donner le poids à un regime ou un système qui reussit peu importe les individus qui le composent dès qu'ils sont loyaux nationalistes modestes et proches du peuple

En fin pour certains si ce roi n'est plus là, vont t'il s se suicider et le maroc va mourir de faim

ce qui pire chez ce makhzen c'est d'avoir recruter des fonctionnaires pour parasiter des forums avec 3ach almalik puis des insultes comme se fut la cas pour Aliouine et qui est même menacé de mort ou cas ou il débarque au maroc, et même les sbires il ne faut rien leurs reprocher, que tout va bien au maroc du moins pour eux, ces fils de commissaires de colonels ou de commandants..

on sait bien que les divisions mènent à la regression du pays et tôt ou tard aux guerres civiles

66. Le lundi, mars 7 2011, 12:20 par Massin

«S'il y a critique, c'est à l'égard de la monarchie, non du Roi !Oui au Roi, non à la Monarchie, du moins telle qu'elle est pour le moment !»

@Marouki : je ne vois pas au j'ai parler de JetSky de roi ou sa vie privée pour que tu écrit ça ?

cher marouki ce débat sur la vie de privée de roi n’intéresse je pense personne sauf bien sur Molat-Alhamam qui s’intéresse aux lunette de roi et ces voitures et sa femme ,

donc Allah irada alik tout le monde sais quand on dit M6 ca veut pas dire la personne M6 mais l’institution M6 qui veut dire la monarchie marocaine tout court ,

de meme quand on dit Obama ca ne veut pas dire que on parle de la personne mais de l'institution Obama symbole d'une institution présidentielle américaine de USA

voila !

NB: juste a part une remarque important !
or le roi autant que personne avec tout sincérité il ne m’intéresse pas ! d’ailleurs il s'est autoproclamer "mon" roi or il ne comprends même pas si je lui parle avec la langue maternelle Thamazight !

pourtant si Sarkozy lui parle en francais il le comprends parfaitement , tout ce qui laisse a comprendre que ce roi n'est que un roi d'une partie de la population dans la réalité, car il ne maitrise même pas la langue maternelle de la majorité son peuple

67. Le lundi, mars 7 2011, 12:31 par SpeakUp

Excellent article!

68. Le lundi, mars 7 2011, 14:59 par Anonyme

Je pense qu'il ne faut pas relacher la pressions. Les Makhzeniens viennent ici pour noyer la contestation legitime contre les pouvoirs absolus du roi. Mais c'est une peine perdue. Tous les mouvements commencent par une poignee d'irreductibles, et si le mouvement est legitime, le nombre de contestataires grandira enormement en tres peu de temps. C'est ce qui se passe au Maroc. Si Med 6 veut survivre et finir ses jours au Maroc. Il devra lacher enormement de lest et servir de symbole. Sinon les consequences seront tres imprevisibles et meme tres dangereuses.

69. Le lundi, mars 7 2011, 18:34 par Zenga Zenga

Plusieurs manifs et rassemblements qui ont répondu un peu partout au Maroc dimanche 6 mars à l'appel de la coordination nationale des «Jeunes du 20 février» ont été empêchés, dispersés, brutalisés, réprimés par les agents et les forces du Makhzen :

Vidéos de Tanger :

http://www.youtube.com/watch?v=3Oyi...

http://www.youtube.com/watch?v=feYC...

http://www.youtube.com/watch?v=dHPS...

http://www.youtube.com/watch?v=RZVb...

Une femme courageuse toute seule face aux forces du Makhzen

http://lakome.com/videos/77-feature...

Sur cette vidéo, on voit commet des agents du Makhzen violentent gratuitement un vendeur ambulants trouvé sur le chemin en train de pousser sa carrosse

http://mamfakinch.com/feb20-autre-v...

Nador :

http://www.youtube.com/watch?v=eduW...

http://www.youtube.com/watch?v=WVTH...

Oujda :

http://www.youtube.com/watch?v=IQNn...

Casablanca :

http://www.youtube.com/watch?v=x2Rh...

Rabat :

http://www.youtube.com/watch?v=yVBq...

http://www.youtube.com/watch?v=fxR7...

Intervention brutale des forces du Makhzen contre les jeunes du #Feb20 à Rabat

http://mamfakinch.com/video-interve...

http://www.youtube.com/watch?v=y0oU...

El-Jadida :

http://www.youtube.com/watch?v=oAM2...

#FEB20 Vidéos Rabat, Casa, Mohammedia, Jadida, Oujda, Safi, Essaouira... :

http://mamfakinch.com/

70. Le lundi, mars 7 2011, 20:18 par Nassim

Récupération de la marche par les intégristes :

Le mouvement des jeunes du 20 février aurait été surpris par la présence massive des membres d’Al Adl Wal Ihssane, équipés de caméras professionnelles, microphones et échelles. Ces derniers auraient profité du manque d’organisation du Mouvement du 20 février et des conflits idéologiques qui séparent ses membres pour dominer la marche.

le slogan qui était le plus répété par les manifestants dimanche à Casablanca était : "l’argent du peuple, où il est ? Il est dépensé dans Mawazine et les fêtes".

71. Le lundi, mars 7 2011, 20:40 par Zenga Zenga

Des manifs et des rassemblements de grande ampleur à l’appel du mouvement #20FEB sont prévus les jours à venir avant la grande marche annoncée pour le dimanche 20 mars prochain, soit tout juste un mois après la journée réussie du 20 février des premières manifestations organisées dans plusieurs villes revendiquant une Constitution démocratique, une monarchie parlementaire et des changements concrets au Maroc au niveau politique, économique et social.

Au roi et à sa dynastie alaouite de choisir :

Ou leur subsistance dans le cadre d’une monarchie parlementaire ou leur disparition pure et simple !

72. Le lundi, mars 7 2011, 23:40 par Zenga Zenga

En attendant le 20 mars, le mouvement du 20 février organisera demain 8 mars, journée de la femme, une manifestation de commémoration à Casablanca à la mémoire de Fadoua Laroui, première femme à s'immoler dans ce monde en ébullition dit « arabe ».

73. Le mardi, mars 8 2011, 00:26 par Citoyen

Selon Ahmed Benseddik [ victime d’un coup bas venu de la cour royale ], le vieux conseiller royal Abbas Jirari lui a dit que: « Le roi est incapable de réparer les injustices commises par les tyranneaux qui l’entourent ».

« Si le Mazarin [ plutôt chez nous, le Commandeur du Makhzen] se fait craindre aujourd'hui, il est assuré qu'un temps viendra qu'on ne le craindra plus, et que l'on dira de lui et de quelques autres tyranneaux qui sont près de lui d'étranges vérités. »

[ Guy/Gui Patin, Lettres choisies ]

74. Le mardi, mars 8 2011, 01:48 par casazone

La courbe des prix de La couche-culotte dans le monde arabe va grimper plus rapidement que celle des prix du pétrole après la chute à Tripoli du Roi des Rois.

Les dictateurs arabes, tout régime encerclé, vont se bousculer devant les boutiques pour l'acquérir.

La couche-culotte va ainsi devenir Roi.

75. Le mardi, mars 8 2011, 11:09 par stito

des leçons de démocratie et rationalisation des dépenses issues d'un pays riche comme la Norvège, incomparable meme avec la France (pseudo démocratie) ou une dictature corrompu comme la notre, j'ai mal au cœur a penser combien nous faut il d'années de sacrifices et de gaspillage pour atteindre un tel niveau de maturité démocratique et de civisme. Pourtant les choses sont simples et clairs

http://www.youtube.com/watch?v=7HOp...

76. Le mardi, mars 8 2011, 11:24 par Citoyen

Très Bonne Nouvelle pour le peuple libyen, pour les peuples tunisien et égyptien qui ont réussi leur révolution, pour les révolutions en cours des autres peuples de la région… et bien sûr, une très bonne nouvelle pour le peuple marocain qui a entamé sa marche irréversible vers la Dignité :

La chute du mégalomane tyran de Tripoli et de son clan familial et tribal est presque effective ! C’est une question de jours sinon d’heures pour qu’il abandonne le Pouvoir et la Lybie pour une destination africaine pour pouvoir exercer de plein droit et à plein temps son titre de « Roi des Rois » qu’il s’est autoproclamé, au sein d’une tribu royale de la jungle qui pourra l’accueillir avec sa cour tribale au complet…

C’est bon pour le moral toute cette suite arithmétique logique dans la chute des tyrans !

Restons fermes et intransigeants sur nos principes, Tenez bon pour chasser sans exception tous les tyrans et les tyranneaux de la région !

77. Le mardi, mars 8 2011, 12:57 par Citoyen

Soyons nombreux et nombreuses à être présents dans les principales places ce mardi 8 mars, journée internationale des femmes, à observer une minute de silence et à allumer des bougies le soir à la mémoire de Fadoua Laroui, première femme à s'immoler par le feu dans ce « monde arabe » en ébullition...

Fadoua Laroui, jeune maman célibataire de deux enfants, âgée de 25 ans, s’est immolée par le feu le soir du lundi 21 février 2011 devant la mairie de Souk Sebt [ centre du pays ] en apprenant que sa demande de logement sociale a été refusée sans aucune raison convaincante. Elle est décédée le mercredi 23 février à Casablanca.

Fadoua restera à jamais le symbole de toutes les injustices dans ce pays !

78. Le mardi, mars 8 2011, 15:53 par Marocain

Marocains! Tous les journaux, tous les rapports d'"experts" et les gouvernements occidentaux pensent que les marocains sont satisfaits de leur situation! Montrez leur que ce n'est pas vrai! Montrez leur que vous en avez marre de l'injustice, de la corruption, de l'humiliation, de la puvrete, de la crainte des autorites du Malhzen. Penasez a tous les moments ou vous avez tremble de peur et de rage devant un juge, un policier, un Caid... Montrerz leur que vous ne voulez plus accepter d'etre traite comme des enfants, comme des coupables qui doivent prouver leur innonence, comme des personnes qui ne comptent pas dans la vie. Montrez leur que vous etes dignes, que vous etes des etres humains honorables avec des reves et des aspirations. Montrerz leur que vous pouvez lever la tete haute comme les Egyptiens, les Tunisens et les libyens. Jeunes marocains, soyez a l'heure de l'histoire et deberassons nous de ce Makhzen qui nous a tous appovris, humilies, negles et reprimes. Ne laissez pas les autres, les etrangers decider notre sort et notre avenir. Reveillez vous chers freres, soeurs, citoyennes et citoyens! Si cette occasion passe, on sera humilie pour le reste de notre vie. On va revenir a l'UC, l'Istiqlal, le PAM, le PJD de BennKiran, les chambres et les elections truquees. Soyons au niveau!!!

79. Le mardi, mars 8 2011, 20:48 par Zoe

Bonjour tout le monde,
Pourra t on faire cette revolution apres le 20 mai prochain, il parait que Shakira sera la ce jour au festival Mawazine, elle risque d annuler avec tout ce qui ce passe, apres le 20 mai, je serais avec vous mais pas avant SVP...

80. Le mardi, mars 8 2011, 21:55 par Mamfakinch

Vidéos très intéressantes et très pédagogiques sur cette constitution esclavagiste perverse :

http://mamfakinch.com/feb20-quel-li...

L’autorité publique et la justice exclusivement au service des proches de Mohamed VI ! Les services publiques compétemment soumis à leurs caprices…

81. Le mercredi, mars 9 2011, 02:12 par Citoyen

Regardez cette vidéo exclusive de SkyNews à Zaouïa [ 30 km à l'Ouest de Tripoli ] sur les boucheries du fou mégalo de Tripoli, mais malgré tout le peuple libyen est vraiment determiné pour retrouver sa dignité et sa liberté :

http://www.youtube.com/watch?v=OHjh...

82. Le mercredi, mars 9 2011, 04:43 par mouka

On est vraiment des flemmards. Les lybiens on accepte de tout sacrifier pour mettre le connard de Qaddafi hors service. Et nous autres Marocains on hesite, on discute, on temporise. Le temps est venu pour agir, pas parler. On en a marre des comites du roi qui ne servent a rien. Il faut bouger!!!

83. Le mercredi, mars 9 2011, 09:59 par Nassim

Avant la révolution tunisienne, le Maroc était toujours surclassé par la Tunisie dans tous les domaines (santé, éducation, développement humain, développement économique, ..etc).

Une fois la démocratie stabilisée en Tunisie dans 2 ou 3 ans, les tunisiens verront le Maroc comme un 'royaume' bananier ...

Un royaume où le budget royal (indiscutable au parlement) avoisine les 3 milliards de dollars par an. ... etc etc

84. Le mercredi, mars 9 2011, 10:56 par 20 mars Changement

Le budget royal depasserait 3 milliards, puisque les alaouites sont tres nombreux et se comptent par centaines et tous " ont droit " à la rente makhzenienne, les frères et soeurs, les demis frères et des seours, les cousins les cousines, les tantes et les oncles etc...des centaines, ce que ont, ils impriment autant qu'ils veulent en billets dirhams, puisque le maroc c'est à eux grâce aux soutien des français, pour les euros et dollards, ils ont une bonne partie des exportations en mineraies agrriculture vente d'une partie du maroc aux etrangers ou associés avec eux....

La tunisie de Benali a quand même vecu dans la dignité, et il n'y a qu'une leila trabelsi, tandis qu'au maroc il y a des dizaines qui pompent ce qu'elles veulent dans les caisses...

85. Le mercredi, mars 9 2011, 11:11 par majidi

http://www.lemonde.fr/idees/article...

86. Le mercredi, mars 9 2011, 11:48 par Zenga

« L’exception marocaine » seulement quand cela convient et arrange le Makhzen !!!

Le Makhzen : ’’Je hais ces imitateurs marocains...’’


mercredi 9 mars 2011

Le Makhzen : ’’Je hais ces imitateurs marocains...’’
Les Marocains ne sont que de vulgaires imitateurs. Croyez-le ou pas, c’est bel et bien la dernière trouvaille que répètent inlassablement, ces derniers temps, tous les makhzeniens, présents massivement sur le net, pour contrer toute velléité révolutionnaire chez leurs compatriotes. Il faut dire que les succès impressionnants des révolutions tunisiennes et égyptiennes –peut-être celle en cours des courageux libyens- commencent vraiment à donner de très « mauvaises » idées à certaines « têtes-brulées » dans le royaume. Pour le régime de Rabat, il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Et je le comprends tout à fait, car il y a effectivement plus qu’un péril en la demeure.

D’où cette accusation pour le moins farfelue et, disons, complètement déplacée d’imitation adressée aux Marocains ! Pour tout vous dire, je ne me suis pas empêché d’avoir un fou-rire. Car il y a vraiment de quoi. En fait, c’est littéralement l’hôpital qui se fout de la charité. Car, depuis le départ des Français (il ne faut surtout pas croire qu’il y a eu une quelconque indépendance), il y a plus de 60 ans, le régime marocain n’a fait que copier, bêtement et débilement, les dictatures arriérées du Moyen-Orient en faisant, au passage, une guerre impitoyablement atroce à la véritable identité marocaine, son amazighité. Le but étant de s’assurer une existence éternelle. Ce qui ne peut se faire que via l’arabisation, car celle-ci nourrit toute sorte de dictatures. A-t-il réussi dans son dessein ? Assurément, mais c’est un succès qui porte en lui-même tous les ingrédients d’une mort subite. Autrement dit, le régime est pris à son propre piège.

Le résultat de cette politique volontariste d’imitation azimutale du Moyen-Orient a été catastrophique. Car tout a été importé de là-bas. Comme si le Maroc était une terra nullus. Par voie de conséquence, comme nous pouvons facilement le constater, notre pays est arabe, notre passé est arabe, notre présent est arabe, notre avenir est arabe, notre langue est arabe, notre chanson est arabe, nos programmes de télévision sont arabes... En fait, le Maroc est devenu, au propre et au figuré, une puante décharge publique des pays arabes. Si donc ces pays éternuent, il est bien naturel que le Maroc s’enrhume à la minute près.

Ainsi, il va de soi que lorsque la fièvre révolutionnaire touche ces mêmes pays arabes, le Maroc ne peut en aucun cas se dire prémuni. Comme le martèlent certains qui rêvent debout. Car justement les Marocains sont des imitateurs, comme l’a toujours voulu le Makhzen, mais cette fois-ci pas comme il le souhaite. D’où la perte de son sang froid. Il faut dire que les révolutions des voisins de l’Est posent une très grave menace pour le régime en entier. Imitateurs qu’ils sont, les Marocains peuvent toujours leur emboîter le pas. Parler, dans ces conditions, inlassablement, d’un « exceptionnalisme » marocain est tout simplement une vue de l’esprit. Car il n’existe plus, car c’est lui et personne d’autre qu’il l’a enterré vivant. Que l’on ne s’y trompe pas, le « chergui » révolutionnaire est bel et bien là.

*Chergui = Vent Oriental chaud venant de l’Est

Publié par lahsen.Oulhadj à l’adresse :

http://oulhadjlahsen.blogspot.com/2...

87. Le mercredi, mars 9 2011, 18:16 par Nassim

Le discours royal devrait concerner le projet de régionalisation. Rien à voir avec les demandes des jeunes ...

88. Le mercredi, mars 9 2011, 18:34 par stito

discours royal = fuite en avant
Disque rayé = régionalisation, conseil supérieur, gouvernance, maroc vert, instance x, chambre y, ..etc
Le marocain rêve debout dans l'attente d'un discours n+1

89. Le mercredi, mars 9 2011, 18:53 par Nassim

@Changement

"Le budget royal dépasserait 3 milliards, puisque les alaouites sont très nombreux et se comptent par centaines et tous " ont droit " à la rente makhzenienne, les frères et sœurs, les demis frères et des sœurs, les cousins les cousines, les tantes et les oncles etc...des centaines"

Pourquoi ce qu'ils ne se font pas payer par les sociétés royales. Après tout, la fortune du roi est estimée à 6 milliards de dollars. Pourquoi ce que les pauvres marocains doivent payer une rente de 3 milliards de dollars/an à toute la famille ??

90. Le jeudi, mars 10 2011, 17:04 par Marocain

Il ne faut s'attendre a rien des reformes octroyees par le Roi. Point a la ligne.

91. Le jeudi, mars 10 2011, 17:04 par Marocain

Il ne faut s'attendre a rien des reformes octroyees par le Roi. Point a la ligne.

92. Le jeudi, avril 14 2011, 11:13 par nouh

Chers amis du Maroc et d'ailleurs, j'ai tenté de faire la synthèse des messages que vous avez bien voulus poster sur cette adresse, j'ai eu le vertige. Mais j'ai pu toutefois retenir quelques points, même si je n'ai pu terminer la lecture de l'ensemble des idées émises.
Nous sommes Mgharbas! Lisez notre histoire avec un œil critique. Ceux qui essaient de semer la discorde ente nous, ne sont pas de vrais Amazighes (Ce mot est à prendre dans son sens original, loin de tout chauvinisme ethnique ou linguistique, qui veut dire homme libre). Les disciples qui essaient de nous obliger à suivre le modèle occidental, qu'on leur a inculqué, sont dans l'erreur. Il n'ont pas le monopole du savoir ni de la vertu. Folkloriser notre culture, nos hommes,nos femmes et notre façon de vivre, comme a dit l'un des internautes, dénote d'un opportunisme flagrant. Attendre un prix, un support matériel ou encore un encouragement de la part d'une institution occidental, relève d'une ignorance de leur mentalité. Il n'encourage que s'il y a intérêt, culturel, religieux, économique ou autre.
Ils ne jure que par Descartes. Cartésien est devenu l'hymne des objectivistes.Ils se sont accaparés savoir, raisonnement, vertu et même l'histoire. Cette dernière, ils l'ont taillée à leur mesure, pour nous dire à notre conscience et à notre subconscient, que nous sommes nuls. Nul progression si pont tu ne nous suis. Ils ont falsifié leur livre sacré, que dire du reste. Lisez le "Soleil d'Allah brille sur l'occident", une allemande qui fustige la non reconnaissance des occidentaux de l'apport de la culture musulmane à l'édifice de l'humanité.
Nous essayons de suivre les modèles qu'ils ont créés, communisme, capitalisme et j'en passe. Maintenant, ils sont dans l'impasse. Ce sont leurs stratèges, leurs penseurs et leurs "think tank" qui le disent, pas moi. Nous avons laissé notre modèle de côté et nous nous sommes perdus (NASSO ALLAHA FA ANSSAHOM ANFOSSAHOM). Lisons un peu notre coran, tout y est, de l'élémentaire jusqu'au très complexe. Chacun y trouvera une réponse à sa quête. Lisez notre histoire s'il vous plais avant de commencer à gesticuler dans tous les sens. Le coran a commence par "IQRAA". Lisez le avec votre coeur, une âme jeune. Car in fine et comme a dit Mac Arthur:"La jeunesse n'est pas une période de la vie, elle est un état d'esprit, un effet de la volonté, une qualité de l'imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l'aventure sur l'amour du confort.......Vous restez jeune, tant que restez réceptif.Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux message de la nature, de l'Homme et de l'infini.......".
Pour conclure, je suis jeune comme vous, fils du peuple, un Marocain hta lmout comme dirait la chanson. Vous me rencontrez chaque jour, dans un café et autour d'une halka, dans un derb et dans un boulevard, à Marjane et à souika, partout où vous êtes au Maroc. Je fais partie de la masse silencieuse qui représente le peuple marocain, qui a foi en l'avenir de son pays, avec ses hommes et ses femmes. Je ne suis ni quaidiste, ni adiliste, ni marxiste, ni wahhabiste, ni occidentaliste, ni orientaliste, ni opportuniste, ni.... Je suis peut être idéaliste. Merci de votre attention.

93. Le jeudi, avril 14 2011, 12:02 par Citoyen

5 jours après la réclamation de Human Rights Watch et à quelques jours de l’examen du rapport du secrétaire général des Nations-Unies sur le Sahara occidental, le Makhzen libère Ali Salem Tamek, Ibrahim Dahhane et Ahmed Naciri…Pour cette ONG de défense des droits humains, il s’agit tout simplement d’un procès politique…

Maroc : Des militants sahraouis détenus depuis déjà 18 mois attendent toujours leur verdict

Les ajournements de procès et les preuves limitées font redouter que les poursuites aient un motif politique

AVRIL 9, 2011

http://www.hrw.org/fr/news/2011/04/...

La dépêche de la Map :

Casablanca- Le juge d'instruction chargé du complément d'enquête par le tribunal de première instance de Casablanca a ordonné, jeudi, la mise en liberté provisoire des mis en cause Ali Salem Tamek, Ibrahim Dahhane et Ahmed Naciri, apprend-on de sources dignes de foi proches des milieux des avocats à Casablanca

La Chambre pénale près la Cour d'appel de Casablanca a décidé, le même jour, la mise en liberté provisoire du détenu Ahmed Mahmoud Haddi, dénommé Al Kinane.

http://www.map.ma/fr/sections/accue...

Dernière modification 14/04/2011 10:12. ©MAP-Tous droits réservés

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.larbi.org/trackback/1001

Fil des commentaires de ce billet