L} ntFileName}} ( B)">

Commentaires

1. Le mercredi, juin 10 2009, 08:09 par observateur

Bonjour Larbi,
je crois que le jour où le peuple marocain mûrira à 99% d’une saine compréhension dans l’ensemble, il pourra dès lors plutôt scander sa révolution tout comme ses dignes semblables ailleurs depuis bien des lustres au paravent...bien que c’est déjà là largement tard...
l’Histoire nous prouve qu’il n’y a pas autrement si on veut réellement la Démocratie.

L’abstention successive ne fera que conforter l’absolutisme du système actuel donc à mon sens:
Maturité = Révolution, Révolution, Révolution...

2. Le mercredi, juin 10 2009, 09:33 par Annouss

L'abstention en cette période serait dommageable surtout pour les partis du mouvement national et les hizbicules de gauche qui n'ont jamais participé au gouvernement. L'abstention fait le jeu du PAM et ses semblables, il faut au contraire voter, mais voter massivement pour celles et ceux qui refusent cet état des choses.

3. Le mercredi, juin 10 2009, 11:28 par Spy Jones

Entièrement d'accord Larbi. Dans le contexte actuel, il aurait fallu une coalition électorale de toutes les forces VRAIMENT démocratiques (à commencer par une gauche unifiée) contre le seul PAM et ses vassaux.

@Annouss : le problème c'est qu'on se risque de se retrouver comme en France où beaucoup ont voté Front de Gauche ou NPA, ce qui fait autant de voix en moins pour le PS.

4. Le mercredi, juin 10 2009, 11:45 par boukal

Le jour où FAEH a "démissioné" j'ai eu la chair de poule, le jour où il a créé le MPD je me suis inquiété, le jour où il a monté le PAM j'ai été admiratif, mais le seul sentiment que j'ai actuellement est une envie de pleurer, pleurer de tristesse, pleurer cette conscience politique que les transhumants ont oublié, pleurer cette intelligence politique que les protagonistes (Istiqlal, USFP...etc) ont accepté de mettre de côté et ce depuis l'établissement de l'hypocrisie Koutla.

L'ennemi est parmi nous par son habilité, nous allons nous mêmes lui offrir les clés de la demeure par naïveté.

Pleurons mes frères, notre avenir est sombre.

5. Le mercredi, juin 10 2009, 12:38 par samab

par hasard je regardais la télé et j ai vu un vieux parler de son partis et du programme , il a parlé de l' insécurité des jeunes mais aussi "des consignes de sa majesté qu'on exécute pas"
y a une blague qui : un petit chez l'épicier : "gal lik ba chi bakia dyal atay o 9aleb dyal sokar , o gal lik hak tkhaless felbakya o 39al 3la l9aleb"

6. Le mercredi, juin 10 2009, 15:36 par Jamal

Constater l'abstention est une chose, l'encourager n'est pas du tout une bonne idée, ça produit l'effet contraire de ce qui est recherché... en d'autres termes, â ne fait que renforcer le "mal" qui est à l'origine de l'abstention ! pour la simple raison que ça n'a aucun impact sauf celui justement de faire élire les "mauvaises" personnes. c'est ce qui a permis en tous cas d'en arriver là ou nous en sommes.

si demain n'importe quel parvenu se présente à ces elections, il a de grandes chances de passer avec tres peu d'élécteurs ( qu'il aura acheté ou à qui il aura vendu un peu de vent ), grâce à quoi ? à l'abstention. les gens doivent comprendre qu'en matière de vote, il vaut toujours mieux voter ne serait-ce que pour le "moins bon"... et pourtant, on doit bien avoir des gens sérieux qui se présentent... sauf qu'ils ne gagnent jamais ou presque, car ils ne savent justement pas comment vendre du "vent". c'est une question de connaître un peu un elu, et son programme s'il en a..c'est tout, mais ne pas voter carrément, c'est "donner sa place" gracieusement et gratuitement à quelqu'un d'autre, et souvent aux opportunistes !

espérons que pas mal de gens voteront pour des gens sérieux... c'est tout.

7. Le mercredi, juin 10 2009, 15:51 par Adil

" L’ingénierie politique et institutionnelle qui se met en place, axée sur ce Fdic nouveau de l’ami du roi, est inacceptable sur le fond et détestable sur la forme. Elle insulte le sens politique. Elle insulte l’Histoire....."

Larbi !!!!!!.....

Pourquoi vous réduisez el Hima à l'ami du roi ?!! Pourquoi vous avez/faites peur comme ca?......

el Hima est weled bengrire(weled peuple), il a fait des études, son destin l'a fait ami du roi, il a travaillé dur et à travers son intelligence, il est devenu ministre, mais il veut pas arrêter la il a fait un parti politique fort et il rêve de devenir premier ministre, moi je vois pas de mal dans tout ca.

Parlez nous de son programme, ces futurs projets, ces opinions,.....Mais pas seulement il est ami du roi(une chose que tous les marocain veulent/espèrent avoir )
Merci.

8. Le mercredi, juin 10 2009, 16:55 par lixy

@Adil:

Euhhh...je ne veux, ni n'espère être l'ami du roi du Maroc.

9. Le mercredi, juin 10 2009, 17:07 par amine

je veux repondre à Adil. Ce ne sont que des avis personels:

- Un homme politique n'est pas censé vouloir/espere être l'ami du chef de l'Etat. C'est d'autant vrai dans le cas du Maroc ou le chef d'Etat est en situation de monopole politique.
- Les opinions de El Himma? il y en a pas. Personne ne les conaissent. Le premier qui les connais jete la premier pière.
- Son programme? il n'a pas besoin voyez ces milliers de gens qui se jetent et se transhument sous ses pieds parce qu'il est l'envoyé du roi.
- Ses futurs projets? ca je peux repondre . de 2009 à 2012 essayer de montrer qu'il est independant (le truc sur les walis et les moqaddem). En 2012 remporter les elections et devnir le premier ministre du roi. c'est annoncé et tracé.
- Les gens ne réduisent pas Fouad Ali à son amitié du roi. Il l'est tout seul, il se reduit tout seul à ce fait.
- Mais de là à lui donner autant d'importance comme le fait Larbi je crois que ca ne fait que flatter son égo . Il ne mérite pas, zappez le et zappez les "elections"

10. Le mercredi, juin 10 2009, 18:45 par Dr H

Oulaaaa!! Adil tu es mal tombe :) Defendre FAEH ici est un pari risque, les comms vont pleuvoir pour toi...

11. Le mercredi, juin 10 2009, 20:53 par e-Energumene

La réalité est autre. Ni les gouvernements qui se succèdent ni ceux à venir n'auront suffisamment de pouvoir pour faire bouger les choses. Frappés d'une infirmité chronique, ils ne peuvent (et ne veulent) que suivre les directives royales. Mais le Roi ne peut pas tout faire : Autant que les Marocains, il a besoin de gouvernements CAPABLES.

Une révision constitutionnel est nécessaire : On ne peut pas élire une liste (comme c'est le cas maintenant) mais on devrait élire un chef de file, le président de la commune, qui lui seul est tributaire des actions entreprises. D'ailleurs, On sait bien ce qui se passera après ces élections communales : Du Marchandage pur et simple.

Les discours philosophiques "démocratie pour être démocratique", ne mènent à rien. Le pays a besoin d'efficacité : d'infrastructures, de scolarité de qualité... Et le seul qui a (relativement) réussi, c'est l'ex gouvernement Jettou : Un technocrate comme premier ministre, semble la seule solution permise dans un futur proche.

12. Le mercredi, juin 10 2009, 21:37 par Réda Chraïbi

Je suis d’accord avec le message de ce billet : il faut voter. Celui qui ne vote ne donne aucun message, quelque soit sa « maturité » politique.
Aussi, arrêtez de parler de révolution, ce sont des aventures aux issues très incertaines. Arrêtez d’espérer voir arriver l’homme providentiel qui a zéro défaut et qui solutionnera tous les maux de notre société. La seule solution que nous avons est nous même.

La seule action à laquelle je crois pour améliorer la situation au Maroc est l’engagement de chacun d’entre nous. La base de l’engagement est le vote consciencieux et intègre. S’il l’en veut aller plus loin, et il le faut, il faut s’intéresser de près aux problèmes et aux enjeux et les suivre. Pour l’exemple des communales, il faut voter et se donner les moyens par la suite de juger de la qualité du travail des élus, de diffuser auprès des électeurs les bilan de la gestion de tel et tel parti dans telle et telle commune. Chaque bonne action doit être félicitée et encouragée, chaque mauvaise action doit être sanctionnée. C’est un cercle vertueux qui ne compte que sur l’engagement de chacun d’entre nous, personne ne le fera à notre place.

13. Le mercredi, juin 10 2009, 21:50 par e-Energumene

******* censuré :) L'arroseur arrosé ?!

14. Le mercredi, juin 10 2009, 22:37 par NAÏM

Observateur risque de choquer plus d’un par ses propos. Mais, …
L’appel de LARBI contre la renaissance de ces pratiques politiques inacceptable et détestables semble convaincant. Ce serait un acte paisible, un message à ceux qui traitent les

C'est un souhait que les choses se déroulent plutôt ainsi. Mais la réalité est loin d'être propice à la concrétisation d’un boycott massif. Et la concrétisation ne donnera pas le résultat espéré.
1. D'abord ces 90 % de NON à ces "mauvaises herbes" de la politique est un rêve irréalisable. Ce peuple n'a jamais manifesté sa rage. Il ne le fera pas. La peur, la pauvreté, l’individualisme sauvage, … constituent un mur infranchissable à cet égard.
2. Ensuite, éliminer FAEH ne résoudra pas le problème. Certains partis politiques sont aussi inacceptables et détestables. La différenciation par la référence à l’histoire ne suffit pas. Pis encore, ils semblent plus faibles aujourd'hui qu'il y a 50 ans. En tout cas, quelle différence entre Lyazghi d’aujourd’hui et FAEH ?

Enfin, si 90 % des marocains votent NON, cela ne dérangera pas outre mesure FAEH et sa clique. 10 % qui gouvernent contre la volonté des 90 % n'est pas plus grave que l'autre situation, aussi marocaine, où 10 % de la population détient plus de 80 % des richesses du pays.
Boycotter OU ne pas Boycotter, ce n'est pas la question. vous ne secouerez rien du tout.

Alors Observateur a-t-il dit juste ?

@ADIL
votre remarque est juste si l'on considère FAEH comme un individu, on peut saluer sa réussite. Mais il est impliqué dans un système qui nous empêche de voir la lumière.

15. Le mercredi, juin 10 2009, 23:14 par NAÏM

@ REDA
Il faut de l'engagement, certes.
Mais il faut avant tout un cadre de travail, une perspective, des objectifs identifiés et réalisables. Bref, une certaine volonté politique qui balaye d'abord tout ce bordel d'infirmes, de mauvaise herbes.
Sans cela tu peux tzaghrete hata yom L9iyama avec l'engagement.

16. Le jeudi, juin 11 2009, 11:53 par une depeche de reuters

Morocco faces challenges from Kings' Party

Rabat, Morocco - Moroccans will vote on Friday in local elections seen partly as a prelude to the 2012 legislative elections, with a new "party of the king" arousing controversy.

About 14 million of the north African kingdom's more than 30 million residents are eligible to elect 24 000 members to 1 500 communal councils.

Centre-right Prime Minister Abbas el-Fassi warned against a legislative reading of the local elections.

They were nevertheless seen as a test for el-Fassi's coalition government, which is being accused of lacking a solid programme despite the Moroccan economy weathering the global crisis fairly well.

King Mohammed VI wields vast powers, but Moroccan analysts usually blame the government or royal advisors for youth unemployment, the poverty in rural areas and urban slums, among other problems.

El-Fassi's nationalist Istiqlal party and its coalition partners face a new electoral challenge from the Authenticity and Modernity Party (PAM).

The party with 46 MPs in the 325-member parliament was founded in 2008 by former interior minister Fouad Ali el-Himma, whom critics accuse of taking advantage of his reputation as a close friend of King Mohammed in his quest for power.

PAM has surpassed the Islamist Justice and Development Party (PJD) as the biggest opposition party, and withdrew its support from the government, making it lose its majority in May.

"PAM is just a group of wealthy and powerful people, with no ideology to unite them, and leaning only on el-Himma," a critical observer says.

17. Le jeudi, juin 11 2009, 13:47 par Adil

@NAÏM
Il y'a pas de cadre, peut être je suis d'accord MAIS il aura pas, c'est a nous de faire ce cadre.

Je suis d'accord avec Reda, nous avons perdu bcp de temps, et nous zapons encore, le monde bouge et nous....

......

18. Le jeudi, juin 11 2009, 15:00 par Jamal

ces deux phrases dans la depeche résument l'absurdité ou l'absurdistan maroc : The party with 46 MPs in the 325-member parliament was founded in 2008 by former interior minister Fouad Ali el-Himma, whom critics accuse of taking advantage of his reputation as a close friend of King Mohammed in his quest for power.

PAM has surpassed the Islamist Justice and Development Party (PJD) as the biggest opposition party, and withdrew its support from the government, making it lose its majority in May.

C'est comme si en plus de nos problèmes multiples et insolubles, on manquait gravement d'imagination au Maroc sur le plan politique !! un ministre de l'intérieur fonde un parti en 2008, se présente aux elections communales en 2009, fait perdre la majorité au gouvernement, tout en surpassant un parti comme le PJD !

c'est "géant" ! ça surpasse surtout le cliché du genre "coup d'état en afrique !" qu'on arrête pas de reprocher tout en se moquant des africains... car c'est à la limite d'une comédie se déroulant dans une république bananière ! hadchi wella h'chouma même à raconter... ils auraient franchement au moins pu choisir qq un d'autre qu'un ex ministre de l'intérieur... ne serait ce que pour garder un semblant de crédibilité !

19. Le jeudi, juin 11 2009, 22:38 par une marocaine

Comme disent les Egyptiens "elli n'2olo n'3ido willi n'3ido n'zido"... Ou comme disent les Marocains "nhar elli ja yele9ana tanegolo nefesse chi" (= on répète la même chose depuis des lustres). On fait du sur place.
Comment s'en sortir ?

20. Le vendredi, juin 12 2009, 06:51 par observateur

@une marocaine, bah y a pas 36000 solutions: on s’en sortira le jour où les marocains auront les couilles pour manifester leur mécontentement, le jour où il n’y aurait plus du «lèchebotisme» à défaut d’autre chose...
Aujourd’hui, le marocain reste manipulable par "quelques cigarettes"...alors...
«les marocains n’ont absolument pas de dignité» comme dixit un jour ARB...

21. Le vendredi, juin 12 2009, 20:50 par une marocaine

@ observateur,
Tiens cette citation d'ARB à laquelle tu fais allusion m'avait révoltée quand je l'avais lu dans un de ses éditos. C'est un jugement à l'emporte pièce, gratuit et sans aucun fondement. Et complètement injuste envers les Marocains. C'est à croire qu'il ne connait rien à l'histoire du Maroc.
Quant aux manifestations, je te renvoie aux décennies 60, 70 jusqu'au début des années 80.
PS : le "léchebotisme" existe aussi sous d'aures cieux réputés démocratiques. Le problème c'est la courtisanerie.

22. Le vendredi, juin 12 2009, 22:29 par NAÏM

@une marocaine
Comme tu , ils ont donné pendant les année 60 et 70. Epoque où il y avait parodaxalemnt moins d'instruction et plus de conscience politique.
Aujourdh'hui, et là observateur a raison, il n'ya plus de dignité. Je veux donner des situations nombreuses et variées vécues ou observés; mais ça reste des exemples pour certains même s'ils sont répandus à une grande échelle et qui se reproduisent indefiniment.
Ce qui dit OBSERVATEUR est une réalité qui entache toutes les catégories de la société. il vaut la regarder de face que la nier

23. Le samedi, juin 13 2009, 02:25 par observateur

@Une marocaine,
je crois que je ne saurais mieux te répondre que NAÏM...
Lèchebotisme ou courtisanerie, «7llouf krmouss ya bniyeti dirait Grand-mère» :)
même chose !
Sinon de la pure naïveté de transposer la même ampleur du vice sur d’autres sociétés à des années lumières de la notre...à titre d'exemple, je ne crois pas que l’impacte de quelques € dans un pays européen serait le même au Maroc...«pyramidal»...

24. Le samedi, juin 13 2009, 13:24 par moa

béni oui-ouistes,opportunistes jusqu'au bout des ongles, et "je dirais même plus".
allez hop, tous dans le même couffin !

25. Le samedi, juin 13 2009, 15:00 par moa

une remarque si Larbi (tout en respectant votre liberté de choisir ce que vous lisez) :élever au rang de donneur de leçons et de faiseur de morale,quelqu'un qui confond "langage parlé" et "langue" et qui ô comble ! a exprimé le souhait de généraliser la "darija" en tant que langue officielle du pays, ternit un peu votre article.

je me rappelle une vieille blague.

8ada wahed ma9arich mcha lfra'nça, oumelli rja3, souwlou8 s'7abo oulli kay3arfou'8, 9alou li8 kijatek fran'ça, 9al li'8oum: fran'ça wa8ra, koulchi 9ari !

vous imaginez les dégâts !

la vérité (ne) sort (que) par la bouche des enfants.

26. Le samedi, juin 13 2009, 15:04 par marocaintoo

@observateur,
Je suis parfaitement d'accord avec marocaine, et je rajoute que s'il y a justement quelqu'un qui ne doit pas nous parler de dignité c'est justement ARB, mais ça c'est un autre sujet, bref le maroc continue d'avoir hommes d'honneur, et heureusement d'ailleurs, et ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas vu à la télé ou médiatisés en général qu'ils n'existent plus.

27. Le samedi, juin 13 2009, 15:34 par Citoyen

"دار لقمان ما زالت على حالها"

Un slogan populaire disait dans les années 70 du XXème siècle : « les Iraniens se révoltent et...les Marocains se travoltent » !

Ce slogan est toujours en vigueur au pays du Makhzen en ces années 00 du troisième millénaire, mais il est devenu ainsi : « les Iraniens votent souverainement et...les Marocains se travoltent makhzenement » forever !

28. Le dimanche, juin 14 2009, 00:25 par une marocaine

@ Naim & observateur,
Il y a un manque de civisme manifeste. Il y a des gens très pauvres qui s'abaissent à certaines pratiques. Il y en a qui sont riches ou très riches qui font pareil. Mais, de là à mettre tous les Marocains dans le même panier je suis complétement contre.

29. Le dimanche, juin 14 2009, 08:56 par observateur

@Une marocaine / Marocaintoo,
mais c’est évident !!!!!
Lorsqu’on dit dans les européennes que les suédois ont voté à gauche. C’est bien clair que le vote n’est pas fait par tous les suédois à 100% pour la gauche ou...
Pourquoi sont-ils majoritaires à gauche ?

Sinon par rapport à ARB, sans prétendre le défendre et dont il n’en a nul besoin d’ailleurs, le Bonhomme a fait d’honorables études, relaye les informations en toute transparence via son libre et propre tempérament, qu’en est-il d’indigne en cela ? çà dérange peut-être sa dénonciation de nos valeurs fidèles aux hypocrisies sociales ? Et il n’oblige personne de le lire.
Et pour finir, lui, exprime ses avis publiquement sous son vrai nom, courage que l’on a pas nous qui s’abritons derrière des pseudo...

30. Le dimanche, juin 14 2009, 22:39 par NAÎM

@Une marocaine
Entièrement d'accord.
Il y a des gens, riches ou pas riches, cadres ou simple ouvriers qu'on peut qualifier de CHORAFAE fi zamani dhal. Ils sont nombreux ... chacun dans son coin.

31. Le mercredi, juin 24 2009, 00:38 par DR IDRISSI MY AHMED

ESSAI DE POESIE LIBRE

Aux sons des mirages et des vents,
Que leurs paroles de justes colportent,
Ils instillent leurs rêves et nourrissent
L'idéal du programme de leurs passions

ADMIREZ CECI
--------------- :

http://www.hillow.net/modules/video...

PREMIER TITRE
DES PARTIS, DES VOIX, DES FEMMES ET DES ÉLUS
DANS UN PAYS FIER DE SES LIBERTÉS AVIDE DE DÉMOCRATIE....

TITRE ACTUEL

" LES COMMUNALES " EN VERS LIBRES AU RYTHME DES ELUS

SLOGANS

Populistes et démagogues,
Cicérons, prophètes et Catons
Les orateurs, leurs voix perdues déjà,
Valsent sur les rêves d’un peuple ébahi.

Aux sons des mirages et des vents,
Que leurs paroles de justes colportent,
Ils instillent leurs rêves et nourrissent
Les électeurs candides, de partages
De communions et de vœux sages !

Demain, promesses des futurs leaders,
Ces décideurs que les dieux ladres
Nous envoient, les gens seront fiers
De leurs propos vertueux !

Sénateurs en herbe, arrivistes,
Prédateurs pourris, ou simples houries*
Les mains tressées en croix pudique,
Affairistes, les malfrats pécuniaires,
Se sont vendus à la bourse du jour.

Invités de la dernière heure,
Ivres de leurs jeunes réalisations,
Attirés par le lucre et les abus,
Sinon la ripaille au nom des amis,
Ils valsent et se congratulent !

Ils sont l’envolée lyrique, l’orgueil,
Le baume et la richesse et la foi,
Tel est le message communal divin,
Qui gicle de ces érections,
Pour dorloter et endormir certains,
Dans la nudité, la liesse de leur ivresse !

LES RATS DU BATEAU

D’autres pensent qu’ils sont le Virus inoculé,
La créature mutante, la pandémie cochonne,
Le tsunami des cieux qui va les enculer !

L’édit, l’arrêt du destin, unit et rassemble
S’accouple, coïte, sanctionne et complote !

Bénédiction au poing, les vents en sa faveur,
Le chéri des dieux, désormais videur,
Est la vague des marées qui va laminer
Sans répit, sans frontières ni tabous,
Le musée hétéroclite des articles rouillés,
Et sauter coffres et verrous !

Génome virulent, compresseur intrépide,
Le tracteur lubrique, par la force de cet âge,
Obsessif, génial, avec l’art et la rage,
Envoute? harcèle, immole et spolie.

Rien ne lui résiste dans l’œuvre didactique
Il unit par le droit, arrache de front,
Met face à face, la justice et l’intérieur.
Et sa grande manière, son push
Ses libertés le rendent supérieur !

C’est le conte où la bannière étoilée s’effrite :
Les secousses ravinent les côtes,
Le navire tangue en entamant sa croisière,
Pour tenter de tenir seul la hampe
Sur les sables où elle est trempée
Le capitaine tient avec force amis la barre !

Ivre de sa route, droite, sans virage,
Le bateau, malgré sa belle allure, chavire !
Sauve qui peut, c’est le naufrage !
Et courent en fuyant les premiers, les rats !

Quand s’agrippent aux us, les hommes,
Espiègles, les rats sont ce qu’ils sont,
Des êtres intelligents à la nature friponne !

Les rats ne sont pas des moutons,
Pour sauter de l’espèce, les barrières,
Les rats savent que ce ne sont que des rats !

Versatiles, obséquieux, délateurs et veules
Les schizophrènes n’ont pas de nation !
Culture acquise dans les nids ou les langes,
Leur intelligence est sans partage !

Opportunisme ou courage, instinct ?
Complaisante mouvance, connivences,
Où sont les leaders d'antan,
Les adeptes, les zélateurs du ''non'' ?
Dans ce monde frelaté des relations
De la gente ratine !

L’immunité innée
Protège les nantis ! Vaccinés par nature,
Les hommes les plus puissants,
Pour garder leur emblème, le pognon,
Arrachent aux arrivistes, les strapontins !

Céder ou mourir, s’opposer et frémir !
Ils préfèrent adorer le messie,
Même si c’est le diable ou l'apostat,
Qui les protège de l’Apocalypse !

Le fils du nouveau dieu est né !
L’élu est descendu d’olympe, à pied.
C’est son jour de régner et sa fête
Pour immoler, en grande vénération,
Unir vieilleries honnies, subalternes,
Et jeunes louves, de la génération.

LA FEMME ICÔNE

http://www.hillow.net/modules/video...

Élire ses membres n’est pas incestueux,
Car élire c’est hisser l’élu et l’élever,
Un genre d’érection pour l’homme tout entier
Sans besoin de drogues ni de médocs !

Le dresser pour bondir, défoncer et rugir,
Arracher, donner et prendre sans faillir
Encadrer, guider, gérer pour parvenir
À vivre en commun et se développer !

Aimer, avoir, être, sembler, paraître,
Seins prolifiques, essence du maître,
Phares, fruits, idéal de la jeunesse,
Au demeurant la santé est ivre de lait,
De pain, de jeux et de joies d’être.

Il n’y qu’à voir pour admirer l’élégie,
Ses mamelles prometteuses, d’orgies
Messianiques et du feu de Prométhée !

L’idole, la future icône du messie,
La créature, mascotte magnifique,
Sirène hissée sur le tracteur, l’effigie
Se gargarise d’audace et s’impose.

Ulysse sur son mât conquiert Troie :
Assise sur le trône que l’ami exhibe,
Vénus au volant, la verve agricole,
Se frotte d’aise sur l’échine du moteur.

Cet amour de la terre n’a ni clan ni saison,
L’icône appartient désormais au peuple,
Il en a envie, il voudra pour elle voter :
L’image de la vierge a séduit l’univers,
Récoltée d’été elle sèmera au printemps !

URNES

Dans chaque quartier, chaque ville,
Il y a une belle aussi transparente,
Une femelle exubérante en boîte
Un symbole qui représente cet air
Un programme, une vertu en soi !

Une image de livre, de balance,
De lampe, de faucille ou de lance
Un quolibet divers chargeant le nombre
Des partis effarants quand cinq suffisent…

Des symboles, le meilleur serait l’urne !
La vulve et l’utérus de la démocratie,
La matrice féconde, la mère des hommes
Et des femmes, émancipés et libres !

LE TOURNIS ou LA GRIPPE COCHONNE

Le ventre, fidèle miroir, repu d’ex-voto,
De bulletins de confiance chargés d’appels,
Accrochés à l’espoir comme des talismans,
Requière transparence et loyauté.

La constance de l’allégeance,
Qui proscrit les actes de trahison,
Interdit la voltige et la transhumance,
Sans l’usage de l’éthique et de la raison !

Les adeptes du renouveau, lubriques
Laquais du dieu Satan et son ouvrage,
Versatiles vampires, zélotes ailés,
Narguent pour le biaiser le rôle
Et la tenue éthique du gouvernement…

Comme des nuages de mouches,
Ils fondent sur les ruines du mourant
Pour occuper en maîtres le cercueil
Promis déjà à son commencement !

La cuirasse fêlée, le flanc à découvert,
Sourdent les dernières lochies,
Et le remplacer devant le maître
Est une affaire opportune de voix !

Des bancs de requins, des reptiles pervers,
Soufflant le feu de leurs échos putrides,
Les frasques humides de virils désirs,
Ultimes nuisances, des riches parvenus
Sombres désirs, vices ou voluptés,

Les encenseurs, scélérats en sursis,
Questeurs, parrains et protecteurs,
Les flagorneurs des pans de djellaba
Adorent le nouveau dieu des vivants,
Chargé qu’il est des encens de l’Olympe !

Après harangues, arnaques et passions,
Les thuriféraires sortis de leurs caveaux
Le sang de leurs richesses saillant des crocs
Chantent les bienfaits de la chose publique,
Et les vertus de l’ambivalente démocratie

DES NUAGES DE TRACTS

Credo commun de programmes invisibles,
Ils veulent changer le chaos, tel est leur slogan.
Malgré les doutes, la dérision, le suspense,
La caravane du tracteur fonce et passe !

Des milliers d’arbres sont anéantis
Ils jonchent les rues, sous le souffle des vents.
Les photos obstruent les bouches d’égout
Qui faute de voter, crient vengeance !

Feuilles et affiches, promesses frénétiques,
Les images virtuelles, serments d’un instant,
Meurent sous les traces des pneus et des pas.

Ils partent en fumée présageant à la ville
« Le pire qui nous attend »et prédisent le mal
Aux citoyens ingrats opposés au vote !

REQUÊTES AUX HAUTORITÉS*

Ils sont élus, ils sont tous là,
A maugréer, à vociférer, à insulter,
A demander à cor et à cri, des comptes
Aux plus justes des Hautorités* !

Après promesses, festins et leurres
Ce matin ils sont à se disputer
Moins laudateurs et plus hautains
Devant les baladiyates, les communes,
Le pacha, le caïd et les municipalités !

C’est une bonne chose de la maison
Rouge à l’étoile verte de cinq branches
Qu’ils puissent râler en toute justice
Souvent à raison et en toute liberté !

Loin des subversions et des terreurs,
De la torture, des bagnes et des prisons,
C’est une victoire de la Démocratie
Qu’il s’agit d’écrire et de fêter !

RÉQUISITOIRE AUX AUTORITÉS*

Qu’ils râlent aussi contre les maladies,
Les taxes sur les souffrances aussi !
Contre la corruption des gènes,
L’expression morbide des idées !

Qu’ils crient aux taxes surs les maladies,
Contre les dérives, les bavures et les tares !
Qu’ils dénoncent les frasques illégitimes,
Les bourreaux d’hier et les exactions !

Face au destin, qu’ils s’expriment avec rage
Si leur sort de malades est un héritage,
Ou le résultat des poisons et manipulations !

Si leurs gènes sont manipulés par les mutations,
Que face à la fatalité, ils lèvent les bras au ciel !
Qu’ils réclament la Santé ou osent la défier,
Dans leurs flamboyantes imprécations !

HOMMES NAVETTES et ESPRITS EN CHANGEMENT

Ceux qui ont glané la confiance
Ceux qui se morfondent dans la défiance,
Les perdants, parlent de tripotages,
Et des caricatures d’un autre âge :

Des us véreux, comme de coutume,
Blessant l’honneur de l’autorité suprême,
Seraient inattendus et inopportunes…

Des conseils illustres viennent d’être donnés,
Pour soutenir la Primature à ne rien pardonner,
Et la conforter dans son actuelle législature !
Voter librement consolide la démocratie !

Les chiffres sont faussés par les pervers,
Pour les exclure en falsifiant les données…
Ceux qui ne parleront pas, sont des millions,
À répéter en vain leur rengaine !

NÉGATIVITÉ POSITIVE

Les placides adorateurs de la chaise vide,
Jurent qu’on ne les prendra plus en train
De voter pour quiconque, dans ce terroir,
Leurs subversif propos irritent plus d’un !

Pays vendu à croire les gauchos !
Faute d’espoirs, le destin se tissera de loin,
Dans les olympes des dieux générateurs !
Le temps jugera l’histoire des propriétaires.

Nihilistes, cohortes d’activistes, dénégateurs,
Asexués politiques, non, les milices de l’info,
Dépités et hautains, la verve arrogante
Pour agiter et plaire, donnent le tempo

Ils se morfondent dans le recul et la douleur
Car ils voient de leurs yeux béant de sorcières
D’analyste, prospectif et de prophètes
Les horizons de ce pays refleurir ailleurs !

Silences et déceptions, images du film,
La dynamique est là, son corps se bat.
Et son cœur déchiré en mille vœux palpite,
Alors qu’ils plus que la parole mienne, l’écoute !

BULLETINS AUX URNES, TRACTS AUX VENTS

Il faut voter pour exister ! Alors au combat !
Il faut entrer dans l’areine au lieu de persifler
Dans les gradins du stade et les salons !
Car les cartes du jeu, que vous trouvez laides,
Ne changent jamais en milieu de partie.

S’abstenir est un vote utile, dit-on !
Encore faut-il avoir sa carte et la chercher !
Aller s’inscrire, pour dire non au lieu de maudire
L’employé et son boulot qui vous la font parvenir§

Entre le berceau et le cimetière,
Il n’y pas de parapet, il y a des ponts
Mais pas de cryptes ni de frontières !

Malgré les raccourcis et les dérives,
Qui y mènent sans erreur ni exception,
Ils mènent inéluctablement les vivants,
Dans la direction qui emporte les morts !

Le pays n’est pas une œuvre orpheline,
Le pays n’est pas sans maître ni parrains,
Il est une œuvre vivante, un organisme,
Il a une raison d’être, car ta patrie est dedans !

Comme l’homme son destin est écrit,
Dans nos sables et nos chromosomes.
S’il est dans la main ultime de Dieu,
Il s’écrie par la volonté des hommes !

DR IDRISSI MY AHMED
KÉNITRA LE 13 JUIN 2009

http://www.youtube.com/watch?v=cQ52...

http://video.yahoo.com/watch/528143...

32. Le mardi, août 18 2009, 11:33 par fouad

Prochaine étape c’est le droit de vote aux étrangers, au ministère de l’intérieur on est entrain d’étudier le dossier, Jazouli ex-maire de marrakech en a déjà parlé...comme quoi le maroc continue de jouer dans la cour des grands...demain un maire français à marrakech et les marrakchis en seront ravis surtout si c'est aussi un homo.

33. Le jeudi, août 27 2009, 20:11 par IBALINE EL HACHMI

Quand le voudrait le monopolisateur Larbi ou un certain jaugeur des commentateurs ou un ...

34. Le jeudi, août 27 2009, 20:20 par IBALINE EL HACHMI

La confiance à ce site, dirais-je, est à défaire puisqu' on y élimine des commentaires ( qui doivent étre libres) aprés les avoir publiés, tant pis pour ses créateurs et ses ou son auteur(s) quant à moi, l'auteur des commentaires ainsi otés, je saurai comment agir, on verrait.

35. Le jeudi, septembre 3 2009, 17:13 par IBALINE EL HACHMI

Et les commentaires, Mr Larbi ou autres, ne sont-ils plus à réapparaitre, bien qu'ils aient respecté la déontologie pofessionnelle, comme l'a confirmé leur première publication de deux grands mois!

36. Le jeudi, septembre 3 2009, 23:46 par Larbi

@IBALINE EL HACHMI: Dans vos commentaires vous parlez d’une affaire très locale. Vous citez les noms complets de personnes (de simple gens) d’une localité. Et il me semblait qu’ils rentraient plus dans le cadre de régalement de compte personnel avec les gens de votre localité. Ce blog n’est pas une boite à lettre servant à faire des règlements de compte personnel.

37. Le vendredi, septembre 4 2009, 04:04 par IBALINE EL HACHMI

Merci bien de vouloir me motiver la raison; et si j'ai insisté au-travers des écrits précédants numérotés successivement 33,34 et 35 c'était pour que j'aie une réponse, comme vous avez enfin fait. Ainsi, et en me trouvant très satisfait, je retire tout ce que vous voyez nuire à votre site qui parait, de ce fait, commun à tous ses lecteurs qu'il protège, encore plus, quand il sélectionne leurs participations.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.larbi.org/trackback/774

Fil des commentaires de ce billet