L’amalgame en réponse à une déclaration de bonne intention.

Affirmer le principe de non-discrimination, c’était l’objet de l’appel, proposé à l’ONU, à la dépénalisation des relations sexuelles entre adultes consentants de même sexe. Un tiers des pays du monde ont signé cet appel

Les représentants de l’Iran , des Etats-Unis, du Vatican (pour ne citer qu’eux) ont refusé de signer cet appel de justice et de dignité. C’est leur droit. 

N’est que les pays du monde arabe (dont le Maroc) et de certains pays africains ont en rajouté une couche en s’associant à la honteuse déclaration de la Syrie qui voit en cet appel la « banalisation sociale, peut-être même à la légitimation de nombreux actes déplorables comme la pédophilie ». En d’autres termes qui fait l’amalgame entre homosexualité et pédophilie. 

Plusieurs pays non-signatures de l’appel à la dépénalisation universelle de l’homosexualité se sont néanmoins démarqués de la déclaration du groupe la Syrie. 

Voici la liste des pays qui ont solennellement fait l’amalgame homosexualité/pédophilie par la voix officielle de leurs représentants:

Afghanistan, Algeria, Bahrain, Bangladesh, Benin, Brunei Darussalam, Cameroon, Chad, Comoros, Côte d’Ivoire, Democratic People’s Republic of Korea, Djibouti, Egypt, Eritrea, Ethiopia, Fiji, Gambia, Guinea, Indonesia, Iran, Iraq, Jordan, Kazakhstan, Kenya, Kuwait, Lebanon, Libyan Arab Jamahiriya, Malawi, Malaysia, Maldives, Mali, Mauritania, Morocco, Niger, Nigeria, Oman, Pakistan, Qatar, Rwanda, Saint Lucia, Saudi Arabia, Senegal, Sierra Leone, Solomon Islands, Somalia, Sudan, Swaziland, Syrian Arab Republic, Tajikistan, Togo, Tunisia, Turkmenistan, Uganda, United Arab Emirates, United Republic of Tanzania, Yemen, and Zimbabwe.

Jolie brochette !