L} ntFileName}} ( B)">

Commentaires

1. Le mardi, janvier 22 2008, 01:23 par Loula

Larbi, merci d'attirer l'attention sur la récession qui se dessine. En espérant que les économies de la Chine et de l'Inde ne se mettront pas à ralentir, parce que bijour la cata. Ici, avec un $ fort on commence à se demander quel sorte d'éternuement on se tapera quand notre voisin du sud sera enrhumé pour de bon. Car, il demeure notre premier partenaire commercial après tout. Impeach the guy, but then having Cheney. Sincèrement, quelqu'un devrait le poursuivre quelque part de par le monde.

2. Le mardi, janvier 22 2008, 04:06 par zaki

"Quand on tousse a wall street, le monde aura la grippe" dit le dicton. Rien de surprenant.

Il parait que les secousses de la recession financiere des bourses europeenes et asiatiques est due au jour ferrie (lundi) commemorant l'anniversaire de Martin Luther King. Rien ne s'est passe a Wall street aujourd'hui.

Attendez demain (Mardi) les medecins de wall street vous injecteront une bonne dose de morphine financiere, les bourses europeennes se sontiront bien juste apres, juste pour voir la valeur des bourses augmentees un peu. Ca donne confiance et ca fait bien au coeur.

Please, ne parlez pas d'ingerence. Les Yankees vous feront faire avalez une couleuvre, vous en aurait plein la tete.

3. Le mardi, janvier 22 2008, 04:54 par Loula

Zaki,
C'est jeudi que la débandade a commencé. Merryll Lynch a perdu presque 10 milliards de $ quand même en un trimestre justement à cause des prêts hypothécaires avec un write down de 20 milliards. Donc mollo sur les investissements, pas le temps à moins d'être cascadeur et amateur de sensations fortes.

4. Le mardi, janvier 22 2008, 07:43 par zalamite fe la grande galère



franchement je crains pour mes action .. j' hesite entre acheter ou vendre ?? d 'apres mon consultant hiwamakanwalo .. il faut attendre l ouverture des marchés américains .. mais d 'ici 14 h je suis pas sur de tenir le coup .. en plus je suis pas trop sur non plus que la baisse de Daw Jons est la source et si on assiste là a la replique d un séisme dont le centre est ailleure ..

ah dite amoi comment faire pour comprendre tout ça ??

en tout cas l economie mondial c peu de certitude et bcp de Si.. et pour y comprendre klk chose il faut passer un brevet de geologie et surtt cesser de regarder Bfm...

aidez moi svp

5. Le mardi, janvier 22 2008, 09:26 par zalamite

en plus a aba larbi le café il n 'est pas terrible il faut cesser de fréquenter les cartiers chauds ..
zalamite oss 2 (pub oblige)

6. Le mardi, janvier 22 2008, 11:07 par Simplemind

Droit d'ingérence!! Question difficile!
A mon avis, il y a trois niveaux de contrôle :
1 niveau : c'est les actionnaires qui sont directement concernés par le sort de l'E/se, ( c dernières années, le poids des actionnaires minoritaires (glt le grand public)est devenu de + en + important, et tant mieux!), les commissaires aux comptes, le comité d'audit
2 niveau c'est les autorités de tutelle de chaque pays : la banque centrale, les groupements professionnelles, les équivalents "AMF"

3 niveau, c'est des organisemes d'"encadrement" mondiaux, mais à ce titre, je ne pense pas que les organisations créées ont été d'un grand apport : l'OMC, la banque mondiale, le FMI...,

Mais étant donné que ces trois niveaux ne sont pas suffisemment balisés, le risque demeure grand.
Quant à BALE II, je ne pense pas que le calcul des ratios de cook ou de Mc Donough, assureront à eux seuls, car c les traitements qui se font en amont qui sont le plus important. et là y a encore du chemin à faire!

7. Le mardi, janvier 22 2008, 11:52 par 7didane


Baron de Rothschild : "When there's blood on the streets, buy property" (Inside Man film)

Certains vont se faire un fric fou cette année !

8. Le mardi, janvier 22 2008, 12:58 par une marocaine

On peut tjrs espérer que cette crise permettra à minimum de régulation de la finance internationale.
Je pense que le grand problème c'est cette manie qui veut que tout investissement soit rentable très rentable même et ce à court terme. Par court terme il faut entendre 3 mois!!! Si ce n'est pas du foutage de gueule ca! Les entreprises côtées finissent par se "concentrer" sur ce court terme, au risque de déplaire aux investisseurs et les faire fuir, et donc d'avoir le nez dans le guidon. Comme ca rares sont les investissements qui se font sur le moyen et le long terme.
On rajoute à ca, la spéculation financière l'endettement surdiemnsionné des USA principalement vis-à-vis du Japon et de plus en plus la Chine, et on a ls ingrédients d'un vrai crak.

Ingérence dans l'économie américaine qui oserait le proposer!

9. Le mardi, janvier 22 2008, 14:00 par Redouane

@7didane,
Je sens une douce game du complot millienaire des Sages de Zion dans ton com. Est-ce vrai ce que tu predis? Tiens, quelqu'un va beneficier de tout ca. Alors la, je n'avais aucune idee que des vautours rodaient quelque part. Tant mieux vas, les juifs sont toujours disponibles de leur coller les choses dans le dos, et pourquoi pas? Ils ont toujours beneficies des malheurs des autres, Non??.

Et oui, les juifs vont se faire un fric fou. Tans mieux pour eux.

10. Le mardi, janvier 22 2008, 14:56 par 7didane


@Redouane
Hors-sujet
MDR !
Tu allais trop loin dans l'interprétation. Maintenant, il faut te trouver un taxi pour revenir.

La citation du Baron de Rothschild est célèbre. Le film Inside Man le cite justement. Et je te rappelle que ce film de Spike Lee se repose sur les banquiers américains qui ont aidé le nazisme. Je ne vais pas jusqu'à te rappeler ce qu'à fait le nazisme des juifs.

Je n'ai pas fait référence à la religion de Rothschild. Dommage que la majorité est conditionnée pour ne voir que ça.

Dans le sujet:
Le but de l'ingérence économique est de remédier justement à ce qu'une minorité profite de la situation au détriment de la majorité.

Dis toi bien qu'il y a toujours un gagnant quand quelqu'un perd ;)

NB : Y a rien d'ethnique qui caractérise cette minorité.

11. Le mardi, janvier 22 2008, 14:59 par Aïsha Qandicha

7didane, tu n'as pas à te justifier. Libre aux obsédés par l'antisémitisme de voir les sages de Sion là où ils ne sont pas.

12. Le mardi, janvier 22 2008, 15:48 par hmida

@ Larbi

Le ttre de ton post prête à confusion! Il s'agirait plutôt du droit d'ingérences économique des US dans les affaires du monde!

Des crédits immobiliers non remboursés par les ménages américains suffisent à mettre en émoi le moitié du monde!

Qu'en sera-t-il quand les banques américaines frôleront la banqueroute? Ou que de grandes entreprises américaines toucheront le fond?

La récession américaine est un leurre, qui permet de justifier le déficit US, qui permet de relancer les industries par des avantages fiscaux!

Par ailleurs, qui donc en dehors des US peut prétendre faire jouer ce droit d'ingérence dont tu parles? La Chine, en dépit de son excédent commercial énorme, ne peut pas se prévaloir de ce droit! Alors qui? La Russie? L'Inde? Le Brésil?

13. Le mardi, janvier 22 2008, 16:47 par Redouane

@7didane,
J'ai fait la connection a cause de ton com sur le billet precedent (Go Africa et football). Ton exemple du veillard palestinien et de ses malheurs - faute du colon israelien sioniste. Je trouve que l'example etait hors sujet. Il n'y avait aucun rapport avec le foot ou les malheurs des Africains decrit au debut par un autre com. Cela ne veut pas dire que les problemes du palestinien ne sont pas reels.

Si la connection de tes commentaires est purement alleatoire et une coincidence, recois mes sinceres excuses. Je suis Arabe d'origine Syrienne et je ne crois pas au complot des sages de sion, car c'est une forgerie. C'est tout.

14. Le mardi, janvier 22 2008, 16:58 par omar

salam all ,
Ce que je remarque, c'est que même les pays européens qui ont accepté un peu plus de réglémentations comme BÂLE 2, non pas résister à aller fourrer leur nez dans les crédit a risque aux USA, ce qui montre que dès qu'on peu travailler sans réglémentation on le fais sans se posé les véritables questions. ça prouve aussi, que la généralisation des réglémentations est un atouts considérable pour maintenir un système bancaire fiable, et moins risqué.
mais la question qui se pose en ce moment, qui payera les conséquences de cette crise ???

15. Le mardi, janvier 22 2008, 16:59 par Larbi

Allez soyez gentils et évitez les hors sujet. Svp…

16. Le mardi, janvier 22 2008, 17:05 par Larbi

Omar c’est ce que je voulais dire. La crise actuelle étant à l’origine une crise de crédit on remarque que les pays européennes se sont bien gardés d’avoir les mêmes pratiques que les banques américaines. Et pour cause ils sont obligés de respecter des règles prudentielles , de faire des déclarations réglementaires et contrôlés par la commission bancaire. Même pour les pratiques de titrisation qui ont amplifié la crise des subprimes.
Maintenant il suffit qu’un seul pays prennent ses libertés avec les règles de base et tout le monde est contaminé par effet dominos. en parlant de droit d’ingérence j’exagère certes mais un jour ou l’autre faudrait s’attaquer à ce maillon faible qu’est la réglementation américaine.

17. Le mardi, janvier 22 2008, 17:17 par omar

Encore un probléme de pouvoir. le bras de faire entre l'union europeén et les USA sera dure, par contre j'ai entendus dire que les USA commence à revoir un peu la réglémentation notament Bâle 2 après la subprime.

18. Le mardi, janvier 22 2008, 17:26 par Moroccan

Voilà, la consommation à l'américaine n'est pas un modèle à suivre!!!Quand on croit que l'on peut tout posséder et d'un coup, on prend des risques et on paye ensuite très cher. D'un autre côté, il fallait bien que les américains comprennent que la politique de Bush ne menait nul part, si ce n'est à une catastrophe humanitaire et économique.Bon courage, pour son successeur!

19. Le mardi, janvier 22 2008, 17:36 par omar

mais c'est peut être tous ça est délit d'initier :)

20. Le mardi, janvier 22 2008, 17:42 par Lambdaoui

demain j'attaque fort knox pour récupérer mes dividendes sur la précarisation future de mes mômes...enfoirés de yankees!!!

:))

21. Le mardi, janvier 22 2008, 19:14 par Sneaker

@Larbi
"Du droit d'ingérence économique.." Le titre même est problématique dans la mesure où ce droit ne peut être octroyé au niveau de la superstructure (cadre juridique, financement etc..) que par une instance "internationale" genre banque mondiale, fonds monétaire "international" ou OMC. Et au niveau de l'infrastructure, le meilleur outil ce sont les multinationales. Vu que "toi" -pays en voie de développement j'entends- tu ne contrôles ni l'un ni l'autre, je ne vois pas comment tu peux "légalement" t'ingérer économiquement dans les affaires nord-américaines.
D'ailleurs, je me demande pourquoi vouloir s'ingérer économiquement et dans quel but! Si c'est pour créer des conditions pour que les investissements aient une liberté de choix absolue, ce n'est pas à un singe que tu vas apprendre la grimace. je pense que l'économie américaine dispose d'outils régulateurs comme la réserve fédérale pour amortir toute défaillance du marché. Cependant, l'analyse a contrario est toute à fait valable dans la mesure ou ce sont les USA qui,"légalement", s'ingèrent économiquement, militairement et humainement dans les affaires des pays en voie de développement. Mais ceci vous l'aurez compris!

Merci d'avoir introduit ce sujet!

22. Le mardi, janvier 22 2008, 20:08 par Hassan

Droit d'ingerence...Pas trop vite svp.
L'économie US reste encore la locomotive de l 'économie mondiale...et voila bien 5 ans k cette economie est en hausse...si la chine et l inde ont eu une croissance a 2 chiffres..grace aux exports vers US. La force de l economie US est de trouver des remedes sur base de libre marche...sans trop d intervention bureaucratiK.... donc surtout pas d'ingerence economque ou financiere....
Et pour les detenteurs d actions, pas de panique .. si vous avez des liquidites en comptes...il y a certainement qq bonne affaires a faire. Salam

23. Le mardi, janvier 22 2008, 20:42 par 7didane


@Hassan
C'est ce que je voulais dire exactement au 7ème commentaire, et puis je me suis dis pourquoi pas résumer et faire une réf à l'histoire pour montrer que y a rien de nouveau à ce semblant de récession. Et que ce n'est pas cela qui infléchira les principes américains. D'où le Rothschild qui était hors-sujet.

Ceux qui ont assez de liquidité pour faire l'apnée profiteront bien de cette braderie.

Une occasion en or pour les petrodollars...

24. Le mardi, janvier 22 2008, 21:47 par Loula

Bijour,
Quelqu'un a parlé de consommation, Moroccan je pense. La consommation a l'américaine n'a rien à voir puisque ce sont les petites gens qui vont se retrouver sans maison. Ils ont acheté, ils ont croulé sous les dettes ils ont emprunté de nouveau avec des taux changeant à chaque année. Ils ont tout simplement été incapables de repayer et ont vu leurs biens saisis. Il faudrait plus condamner la rapacité d'un système et comme le rappelait Marocaine cette course aux investissements qui rapportent à court terme or tout ce qui est court terme est par définition volatile.

25. Le mardi, janvier 22 2008, 23:15 par Tachroune

quand l'américain bleuf,c'est que le japonais dit vrai.Selon la mythologie nippone,le monde repose sur un poisson-chat,lorsque ce dernier remue sa queue on a des tremblements de terre.
Moralité:même en finance,il faudrait construire avec des procédés antiséismiques.

26. Le mardi, janvier 22 2008, 23:30 par Sneaker

Oui Loulal, moi je dis que quand la production baisse, le taux de chomage augmente; ce qui entraine une baisse des revenus des menages et donc une baisse de la consommation qui elle meme entraine encore une baisse plus profonde de la production.C'est un cercle vicieux qui ne peut être rompu que par une intervention du gouvernement federal. Apparement, les taux d'intéret vont encore baisser pour stimuler l'exportation et donc redonner vigueur à cette économie américaine en dépression puisque le taux de chômage tourne autour de 5%! Ce qui est énorme!

27. Le mercredi, janvier 23 2008, 00:03 par Moroccan

@Loula,
Je t'explique comment la consommation à l'américaine peut entrainer le monde dans la catastrophe économique.
A l'origine beaucoup de gens ont été dupés car malgré leurs revenus limités on leur a proposé des emprunts à risque. Conséquence: il suffit que le taux des ces derniers change et augmente pour que des milliers de familles se retrouvent dans l'impossibilité de continuer à rembourser
Que se passe-t-il quand beaucoup de gens ne payent plus leurs emprunts. Et bien simplement, les banques ne reçoivent plus de cash et en même temps beaucoup de maisons vides se retrouvent dans un marché ou la demande est trés faible. Les prix chutent, les banques perdent de l'argent et beaucoup de gens perdent leur travail....On va espèrer que les choses iront mieux!

28. Le mercredi, janvier 23 2008, 00:22 par Kamel

Ton poste sur la crise des prets a faible garanties de rembourssement va tres bien avec la Pub de credit Neto, Credit Facile par intrnet !!! ouache baghi fina al khadma assi Larbi.
Pour eviter la crise aux US, allez comprendre pourquoi les banques de Doubai, les saoudiens , les chinois et les corennes injectent des milliards pour sauver les citigroupe, les morgan Stanley et autres piliers du chateau financier modial ....en cartant.

29. Le mercredi, janvier 23 2008, 00:36 par Sneaker

@Loula
Oui je reprends de chez Moroccan; Quand les banques ont perdu de l'argent suite à cette crise de l'hypothèque, ces derniers n'arrivaient plus à prêter aux investisseurs par manque de liquidité. Donc baisse d'investissement qui a entrainé une baisse de la production. Et là tu peux reprendre avec mon analyse. J'aurai dû commencer par la crise de l'hypothèque mais bon Moroccan a bien fait de remettre les choses en ordre. C'etait au début une simple crise financière qui s'est transformé en crise économique.

30. Le mercredi, janvier 23 2008, 01:59 par Moroccan

En effet Sneaker! On a assisté par exemple à la chute de Countrywide et on se demande comment Citigroup va s'en sortir. Les chutes de telles compagnies entrainent à elles seules beaucoup de pertes d'emplois.

31. Le mercredi, janvier 23 2008, 20:46 par Loula

Moroccan,

Merci de l'explication.
Loula à 20kms des US of A

32. Le jeudi, janvier 24 2008, 00:43 par moonlight

Comme je te comprend Larbi...même si tu es dur avec les financiers dont je fais partie :)

Les accords de Bale II, Solvency II et compagnie sont bien beaux mais ils ne permettent pas de tt regler, loin de là, surtout dans des secteurs aussi concurrentiels que le sont les banques et les assurances...apres la bulle d'internet et la bulle immobiliere, quelle autre pratique a haut risque la Fed va-t-elle encore inventer pour enrichir artificiellement les americains et retarder la recession mondiale pourtant inevitable depuis plus de 10 ans?

33. Le jeudi, janvier 24 2008, 03:07 par Moh


Le mot buzz chez l’oncle Sam ces derniers jour est “stimulus”. Un semblant d’espoir s’affichait sur Wall Street Vendredi dernier jusqu'à ce que Bush en a parlé dans l’après midi. Fallait pas laisser le mec jouer avec les objets coupants! La vague des Feds au tune d’une réduction de ¾ de son taux directeur Mardi avant l’ouverture du marché us n’a pas encore trouvé de plage, les locaux accusent les Fed de succomber aux caprices des spéculateurs, les européens refusent de suivre, et le gourou de la chose économique parlent inflation depuis la Suisse. Le Dow clôture à +300 le Dragon prend un break !

Le vice du super capitalisme américain a l’habitude d’actionner des drôles d’engins pour maintenir son érection économique: course aux armements (D. Eisenhower & Co) , guéguerres chez autruis (..amerique du Sud, Afghanistan I et II, Irak I et II..) , ‘Vodou economics’ de Regan, consumérisme (moderne) qui consiste à gaver le consommateur surendetté avec tout ce dont il n’a absolument pas besoin et rien à faire avec, qu’il veux à tout prix avoir parce qu’il en a entendu parler à sa télé HD-3D-super-size-LCD qu’il a acheté crédit après avoir refinancé sa demeure en subprime (seulement 0à5% de dépôt) qui ne vaut plus que le 1/3 de la troisième hypothèque..

Bush propose $145 billions versés directement au consommateur (des jaloux au Maroc?) pour qu’ils achètent stuff, consomme davantage, pollue un peu plus et bien sur pour qu’il s’endette davantage parce qu’il faudra acheter des accessoires à tout ça.
Un fallus de $13 trillions ça ne plaisante pas et c’est dur à mettre en érection. Comme toute érection bien sur ce n’est que temporaire. Si ça ne démarre pas on s’en servira quand même pour aplatir les imprudents, les faibles et les impuissants d’abord. Si j’étais l’Iran je serais très inquiet parce que les guerres du pétrole sont aphrodisiaques

Le gouvernement Bush organise des ventes aux enchères demain Jeudi (right on time !): On vent de «l’air» AT&T, Verizon, Nextel. google.. etc sont très intéressés et ce n’est pas une blague. Par la suite il faudra meubler tout ces Mégahertz avec des Iphone-pod-touch-nanos… qu’il faudra acheter pour les jeter une année après parce que cca ne prend pas de batteries de rechange, ou n’ont pas assez de Gigabits.. etc et parce qu’il faudra créer de l’emploi. à la décharge

J’ai sommeil.
Bonne nuit et bon marché.

Moh

34. Le jeudi, janvier 24 2008, 14:25 par une marocaine

Ahhhhhhhhhhhhhhhhh bale II et les règles prudentielles il faudra les revoir! Ce matin le PDG de la société générale annonnce, en conf de presse exceptionnelle SVP, qu'un de leurs courtiers a perdu 4,9 Milliards d'euros autant dire 5 en bourse. Il a déjoué toutes les règles de prudence.
5 milliards d'euros mon Dieu! Comme dirait l'autre "makate jeme3a ghir l'fome"

35. Le jeudi, janvier 24 2008, 17:15 par 7didane


@une marocaine
Ahhhhhhhhh une marocaine il faudra les revoir ! On les revoit quand toi et moi ?

Tu es sûre que c'est un seul courtier qui est derrière toute cette perte ? Ou c'est un commentaire à chaud après que tu as écouté la conf d'une demi oreille ce matin :)

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent rentrer au conseil de la Société général, et pour pas cher. Il faut bien injecté ses 5 milliards dans le capital. Tu as combien sous le manteau ?

36. Le jeudi, janvier 24 2008, 17:40 par 7didane


@une marocaine
J'espère pour le pauvre mec que son nom ne sera pas donner par les medias avant que la police n'assurera sa sécurité.

37. Le vendredi, janvier 25 2008, 00:14 par jalou

@moh
des jaloux au maroc? nous on s'en fou, l'économie marocaine est protégée par, le noir l'informel et la pluie. no problem here.

38. Le vendredi, janvier 25 2008, 00:52 par une marocaine

@ 7didane,
Une remarque de forme : en bon français on dit écouter d'une oreille distraite et non pas d'une demi oreille.

39. Le vendredi, janvier 25 2008, 09:35 par 7didane


@une marocaine
Pas de hors-sujet stp. Larbi n'aime pas.

Crois-tu que ce seul trader est derrière toute cette perte ou on essaie de camoufler d'autres d'autres pertes ? A qui faire confiance ?

40. Le vendredi, janvier 25 2008, 16:21 par Mohamed

Interresant!! quelque chose est derriere toute cette affaire. J'aimerais bien savoir qui est l'agent manipulateur. Je sais mais je vais pas l'annoncer.

41. Le vendredi, février 1 2008, 13:32 par mitakado

A propos des usa je vous invite a voir ce reportage sur un marocain qui bosse à la Nasa

www.dailymotion.com/video...

42. Le dimanche, avril 13 2008, 17:15 par Juif

Bravo pour ce post

43. Le dimanche, avril 13 2008, 19:58 par nasro

Bravo juif pour votre intervention

Voilà un texte sur lequel vous pouvez rendre votre avis.

« …Que pensez-vous du juif marocain, monsieur Saïd Kamal ? Demanda un étudiant âgé à peine d'une vingtaine d'années, les yeux, les joues flasques et les paupières flétries. Croyez-vous que le juif marocain agit dans l'intérêt du Maroc ? Croyez-vous qu'il est solidaire avec ses frères de confession musulmane ?
Le journaliste Saïd Kamal, entouré d'un groupe d'étudiants barbus au regard agressif, répondit sans hésiter :
- Détrompez-vous ! Le Juif n'est solidaire qu'avec le Juif.
- Même s'il dit que le Maroc est sa patrie ? reprit l'étudiant.
- Le juif, dit le journaliste, considère comme sa patrie le pays où il est né, que ça soit le Maroc, la France, la Russie, ou les Etats-Unis, mais il garde ses distances de la population non juive qui l'entoure.
- Pourquoi ?
- Sa religion s'y oppose, autant que son orgueil. Il naîtra juif, restera juif toute sa vie et mourra juif.
- Mais alors ? Et celui qui se reconvertit à l'Islam ?
- Qu'il se reconvertisse en n'importe quelle croyance, qu'il change officiellement de nom et de patrie, le Juif ne cessera en aucun cas d'appartenir à la religion hébraïque. Endoctriné par le sionisme, il servira toujours Israël en toute âme et conscience… Musulmans et Chrétiens resteront pour lui toujours des ennemis naturels à combattre…
Saïd Kamal dont le discours et les écrits étaient applaudis par l'opposition et vus d'un mauvais œil par le pouvoir, continua son discours :
- Les Juifs, calculateurs, se coalisent toujours au dominant pour exterminer le faible et font tout pour faiblir le puissant… Regardez ce qui se passe aujourd'hui !... Rusés et prévoyants, dans leur résolution de briser la résistance et la volonté du monde musulman, acharnés dans leur détermination de raser complètement la race arabe du globe et d'intimider les autres peuples, les sionistes dressent contre le monde entier le géant américain, qu'ils tirent par le bout du nez, comme un gros chien stupide … »
Extrait du "Miel de la haine" de Abderrahmane Zenati.
membres.lycos.fr/zenatile...

44. Le samedi, juillet 25 2009, 17:20 par subprimes

Crise des subrimes : une explication simple pour ceux qui essaient encore de comprendre.
(inspiré d'un blog)

Alors voilà,

Me Ginette a une buvette à Bertancourt, dans le Nord (ch'ti).

Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses très fidèles clients, tous "alcoolo", et tous au chômage de longue durée.

Vu qu'elle vend à crédit, Me Ginette voit augmenter sa fréquentation et,
en plus, elle peut même augmenter un peu les prix de base du "calva"
et du ballon de rouge.

Ses créances deviennent assez importantes, mais elle tient (toujours/encore)

Max, jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui,
pense que les "créances" du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Me Ginette
(il ignore ou pas qu'il a des dettes d'ivrognes comme garantie).

Au siège de la Banque, des "Traders" avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre, non sans expliquer que ces "actifs"
ont en réalité, 10 fois leur valeur annoncée : c'est sans danger..
La Banque récolte ainsi (n) fois la créance de Me. Ginette.

Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous, mais sur-côtées à chaque transaction (les ardoises des "alcoolo" de Me Ginette).

Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de plus de 80 pays.

Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les "alcoolo" du troquet de Bertancourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes ..

La buvette de Me Ginette fait faillite,
Max a été viré, les "traders" ne sont pas inquiétés,
pas plus que le grands "pontes" de la Banque.

Maintenant je lance le jeu de piste :

OU EST PASSE LE POGNON ?
le premier qui trouve a gagné !

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.larbi.org/trackback/501

Fil des commentaires de ce billet