I Love and I Hate. Who Can Tell me Why? (Gaius Valerius Catullus)

La semaine dernière je reçois un avis de passage du facteur m’invitant à venir chercher un colis.

Je me rends au bureau de poste et je récupère le paquet. Il y avait dedans un DVD et un papier d’une lectrice de Berne (en Suisse) , que je ne connais pas, m’expliquant le pourquoi du comment. La brave dame a décidé de m’envoyer le DVD après lecture de ce billet . Un post-scriptum m’explique comment elle a obtenu mon adresse.
Le billet en question commençait par cette citation de Gaius Valerius Catullus : « Je hais et j’aime, qui peut me dire pourquoi ? ». 68 commentaires ont été postés : des réflexions profondes plutôt puisqu’il ne s’agissait pas d’une question.

Le film s’intitule « The Believer » et commence justement par la citation de Catullus. C’est l’histoire de Danny Balint un jeune skinhead membre d’un groupuscule d’extrême droite, violemment antisémite se prenant aux juifs par des attaques de violence inouïe. N’est que Danny Balint est juif lui même. Rattrapé par ses origines et sa religion il devient de plus en plus violent envers vers ses coreligionnaires. Il s’autodétruit comme ravagé par ses contradictions. Le film pose plus de questions qu’il n’en résout. Il suscite beaucoup de réflexions sur les contradictions de l’homme et la complexité de ses sentiments. On ne peut pas tout expliquer, les sciences humaines non plus. L’homme est un mystère.

Le courrier suisse ne répond pas à mes questions. Mais d’avoir été l’objet de tant de sollicitudes de son émettrice me touche au plus haut point. Merci.