L} ntFileName}} ( B)">

Commentaires

1. Le dimanche, août 13 2006, 23:20 par sanachitana

Preuummssssss...
Sinon je connais pas la réponse mais ton bonhomme là, il fait peur..il l'a l'air méchant !!

2. Le dimanche, août 13 2006, 23:41 par Manal

ne dites rien...:p
pour une fois que je suis au top 5 des commentateurs, fallait bien que je laisse une trace, aussi débile soit elle ;-)

3. Le dimanche, août 13 2006, 23:55 par Moussa

Pourqoui rentrer dans un tunel noir dès le début? S'il est imposé il faut aller jusqu'au bout.La lumière sera au delà du tunel.

4. Le dimanche, août 13 2006, 23:58 par Mohamed

Personnellemnt, je vais continuer dans ce tunnel noir. Ma récompense, revoir une jolie lumière à son bout!

5. Le lundi, août 14 2006, 01:04 par amazigh25(Adam)

Bonsoir,
J'aime pas le noir ! Mais je continuerais quand même :)

Adam

6. Le lundi, août 14 2006, 02:55 par slix

au début je continuerai car j'espérerai une lumière...mais si elle tarde à venir...je vais commencer à hesiter avant de poser le pas...mais de peur de rater le bout du tunnel et rebrousser chemin alors qu'on est tt près et en pensant au retour qui n'est pas terrible...je vais continuer tt de même...mais j'ai peur que l'espoir ait tt de meme une limite...donc franchement si je marche trop longtemps dans le noir...je pourrais rebrousser chemin...et chercher une autre voie...sauf si c la seule voie..alors là je continuerai le temps qu'il faudra....

et toi cher Larbi que feras-tu ?

7. Le lundi, août 14 2006, 03:28 par Larbi

@Sanachiana :
Vaut mieux être méchant : la gentillesse rend certains irrespectueux (ceux de qui j’ai supprimé les commentaires en bas).Prends ça c’est moins effrayant :

@ Manal :
It’s as if I never mattered
She walked past me
without a glance
:)
@Moussa :
Comme si c’était une question de choix ! Quand c’est une entrée forcée que faire y a Moussa ?
@ Mohamed :
Et si le bout était comme un mirage dans le désert. Et s’il n’y avait pas de bout. La seule chose dont on est sûre c’est qu’il y a une entrée. Le bout ? Pas sûr. Mais encore … avancer dans le noir jusqu’ou? jusqu'à quand ? Oui! jusqu’ou? jusqu'à quand ?
@Adam :
AVec le "quand même" je crains à qu’au bout d’un moment on s'épuise, on s’assèche.
@Slix :
Tout compte fait toi aussi tu continues … Regarde: Tu es au fond du tunnel. Tu as déjà épuisé assez de forces. Et surtout tu ne sais pas si tout ça à une fin. Tu ne sais pas si tu es plus proche du début ou de la fin.
Tu peux toujours choisir (comme Moussa, Mohamed et Adam) de courir derrière un mirage qui se dérobe sans cesse. Mais à un moment on peut plus… On sait plus (on a jamais vraiment su)...
On est perdu…. On peut plus rien maîtriser... On se réprime.
On perd la tête….
On a peur.

8. Le lundi, août 14 2006, 03:42 par Almaknassi

"Celui qui ne sait pas où il va risque de se retrouver ailleurs".
"Si dès le début tu ne vois pas le bout du tunel,tu es perdu à jamais".

Fond musical:
"Wa satab7atou 3anhaa..
Yaa waladiii..
Fi koulli makaan!!
Wa tass2alou 3anha,
mawja l'ba7ri..
wa faïrouza chout2aan..
Yaaaaaaaaa waladi!!"

9. Le lundi, août 14 2006, 03:44 par sanachitana

Oulala t'as l'air dégouté Larbi !!!
Sinon j'ai réflechi, je crois que je resterai paralysé et je gueulerais jusqu'à ce qu'on vienne me chercher comme quant j'etais petite et que ma couette tombait, je crias Paaaaaaaaaapppppppppaaaaaaa...Bon je délire !!! Bonne nuit

10. Le lundi, août 14 2006, 03:55 par Loula

Larbi frérot,

Faut pas être crabe:-) Etant ou néant, faut bien passer à travers quitte à se brûler les ailes, faut assumer le passage car tous les passages comportent leur lot d'obscurité. Larbi, je me veux joyeuse ce soir, have you been watching too many episodes of Lost or what?
Big mwah

11. Le lundi, août 14 2006, 05:34 par Matrit


Salut aytma
Il faut savoir que chaque tunnel doit avoir une ouverture, un bout.
Il n´existe pas de tunnels infinis. Qques uns sont peut-etre longs, mais il y a tjrs une issue. Donc il faut y aller. Peut etre en vitesse. Et c´est cette derniere qui nous aidera a voir enfin la lumiere. Plus on va vite plus la lumiere viendra a notre encontre

12. Le lundi, août 14 2006, 11:33 par najlae

salut,
attends,suis dans le tunnel et c'est bigrement sombre.atta,jouvre les yeux.bon,je continue a marcher.
et mwah

13. Le lundi, août 14 2006, 11:44 par driss

salam,
continuer ou pas? c'est la question. pour continuer déjà il faut un début : si on ne débute pas cela revient à dire qu'il n'y a pas lieu à se poser cette question, mais cela semble façile car : le tunel noir existe bel et bien partout dans la vie et on se retrouve dedans parfois malgré nous . Dans ce cas de figure, la problématique de continure se posera. Faut'il continuer par espoire ou rennoncer par raison? En premier lieu, je dirais que la réponse serait fonction de plusieurs choses, parmi lesquelles la possibilité de continuer ou pas mais aussi les conséquences de chaque choix. En résumé, le choix de continuer ou pas dépent largement de la situation( et de sa gravite) sans oublier un détail très important : un tunnel noir qui dur tout le temps n'existe pas sinon la vie en entier serait tunnel noir et on aurait pas le choix d'avance. Le fait de savoir qu'il n' y a pas de tunnel noir qui continu depuis des ciècle me donne envie de continuer!!!!

14. Le lundi, août 14 2006, 11:50 par Fays

Personellement, j'avance. A pas sûrs ou à tâtons, tout dépend du tunnel. Mais généralement, lorsque je suis engagé sur la voie, même si elle peut être obscure par moments, je continue d'avance et "que la lumière soit" ;)

PS: L'un des meilleurs films de Mathieu Kassovitz

15. Le lundi, août 14 2006, 12:14 par Mohamed

Larbi
Si le tunnel n'a pas de bout, alors je creuserais, et j'arriverais à l'ouvrir et contemlper la lumière du bout. L'essentiel, ne jamais repousser chemin ni s'arrêter! il faut être un battant !

16. Le lundi, août 14 2006, 12:16 par Nadouda

Mmm intéressante comme question !! Personnellement, je ne m’aventure pas à continuer pour la simple raison que je suis déjà bien comme ça, alors pourquoi chercher l’autre bout qu’on risque de ne pas l’atteindre, même si on nous promets le meilleurs a l’autre bout, ça reste toujours a prendre un grand risque, ewa faut peser le + et le – de la chose avant de se lancer. Et moi j’ai choisis de ne pas avancer et retrouver mes trousses.

17. Le lundi, août 14 2006, 14:42 par KIFKIF

Non je n'avance pas dans ce tunnel.
On peut mal apprécier la gravité d'avancer dans le noir par trouble de peception ou par immaturité de celle-ci.(je pense)

18. Le lundi, août 14 2006, 14:43 par KIFKIF

errata : perception et non peception

19. Le lundi, août 14 2006, 15:10 par Larbi






20. Le lundi, août 14 2006, 15:14 par ayoub

Larbi le fou, Larbi le Sage,

Sur ce chemin, j'allume mon portable ultra super magnifique génial dernier cri, et nec plus ultra de la technologie inutile .. et je continue..
C'est sûr que pendant un temps, je serai comme ces hommes du "mythe de la caverne", mais faut continuer, pour accéder à la Vérité.

PS : n'essaie pas de comprendre, je raconte des conneries

Ayoub ... de la République

21. Le lundi, août 14 2006, 17:56 par Mohamed

Larbi
tu adores la censure!

22. Le lundi, août 14 2006, 18:22 par admin_word

bojour larbi , bonjour tout le monde
moi je connais pas la réponse.

bye et bon b log

23. Le lundi, août 14 2006, 19:07 par slix

oui je ferais tt pour continuer mais comme j'ai dit à un certain moment si ca duuuure trrrooop longtemps je rebrousserai chemin...sauf si c le seul le chemin alors là...meme si on revient on fait quoi...on reste sur place ?...pour moi ca n'a pas de sens...vaut mieux marcher dans le noir que de rester sur place...(comme les crabes ;) )

sinon t'as pas répondu toi :p

24. Le lundi, août 14 2006, 19:59 par Almaknass

Le "darkness" et les ténèbres sionistes israeliens ont été construitent et fabriqués pièce par pièce sur des fabulations dont:"une terre sans peuple, pour un peuple sans terre"!!C'est un tunel éclairé par des projecteurs d'une très grande puissance qui probablement empêchent la vision!!Faut-il donc atténuer l'obscurité ou l'éclairage??

25. Le lundi, août 14 2006, 20:29 par Achraf

il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait où aller..

Demandons aux crabes, ils ont peut être une réponse ;-)

26. Le lundi, août 14 2006, 21:12 par charif

avez vous vu cohen? sans être vindicatif biensur!

27. Le lundi, août 14 2006, 21:18 par Mohamed

les autorités de Haifa ont autorisé la population à y revenir !

28. Le lundi, août 14 2006, 21:30 par charif

j'étais sûr que t'allais répondre en premier! narii

29. Le lundi, août 14 2006, 23:15 par Rim.Z


« Dans un tunnel noir, continuez-vous le chemin ou au contraire vous le rebroussez ? »

Je reste là, immobile, guettant le moindre bruit, le moindre souffle et au premier je prends mes jambes à mon coup et je ne m'arrête qu'une fois dehors au premier réverbère!

30. Le lundi, août 14 2006, 23:30 par Lemrina

L’heure est visiblement à la méditation sur cette page ..

et si cette lumière tant espérée au bout du tunnel n'était autre que les phares d'un camion-citerne..?
(just kidding)

Plus sérieusement,
je ne pense pas que l'image du tunnel soit très juste.
Si telle est notre perception des choses .. le recul est alors nécessaire.
Necessaire pour réaliser qu'il ne peut s'agir d’un tunnel infini à l’issue fictive ou incertaine.

Une métaphore qui me paraitrait être plus pertinente, serait plutôt celle d'un train..
un train
des passagers
un départ
un Terminus

Imaginons maintenant que ce même train, passe par notre tunnel larbien obscure.
Un passager non averti sera forcément pris de panique..

"..On sait plus
On est perdu…. On peut plus rien maîtriser... On se réprime.
On perd la tête….
On a peur."
Comme tu l’auras si bien qualifié.

il aura envie de faire demi-tour
enfin.. que le train fasse demi-tour.
Le train ne s'arrêtera pas.
Une marche-arrière semble encore moins probable.

Notre passager pourrait eventuellmnt descendre au premier arrêt qui se présente,
bien avant sa destination de départ.. et esperer trouver un autre moyen pour s'y rendre.

Il ne reprendra peut-être plus le train de sa sainte vie.

Il n’aura pas rebrousser chemin pour autant.

PS1 :
Merci pour le Flash info Larbi ;) .
PS2 :
Pour ma part , à chacun son Terminus disons .

Fidèle lectrice.

31. Le mardi, août 15 2006, 00:24 par driss

lerbi ni tunnel noir ni tunnel gris . Comme on te dit souvent :
1- tu attends jusqu'a ce que tu ait 35 ans
2-puis tu te suicides en pleine gloire.
C’est la classe.
kekh kekh :-)

32. Le mardi, août 15 2006, 11:09 par docteurho

Si jamais je me retrouve dans un tunnel ou il fait tt noir.. tu pense que je vais faire quoi mon cher larbi?? Hein?
Iwa tiens! Comme mes amis savent que je suis fou, et qu'il y a une pertie d'eux qui croit en ma résurection en tant que rajel mezyane, ils vont se diviser en deux groupes... Ydirha, la maydirhach... de là naiterai une spéculation gradissante autour de la question, des centaines voire milliers de Dh Changeront de mains (paris obligent), des groupuscules politiques s'inspirant de mon etat vont se départager une telle ou telle image de mon destin qui est de foncer ou de pas foncer.. Un parti politique, non des partis politiques vont essayer de me recruter ou de s'approprier mon image pour les fin que tu sais, des ONG friandes d'aides internationales me martyriseront, tandis que HASSAN HARIRI découvrira en mon action tout un nouveau genre sportif qu'il se fera un plaisir de commenter dans son arabe mi classque- mi taiwanais... Tu sais je pourrais palabrer ainsi pendant très longtemps avant de mettre fin à cette mascarade et dire.. Si jamais je me retrouvais subitement dans un tunnel où il fait noir, je ne penserai ni à aller de l'avant ni à rebrousser le chemin... J'appellerai RACHID, car ..RACHID AVAIT UNE BOUGIE !!!

33. Le mardi, août 15 2006, 12:57 par achakar

Si c le chemin qu'on peut emprunter oui il faut foncer et avoir confiance en soi. Comme on le dit si svt "ina ba3da 3osre, yosra"

34. Le mardi, août 15 2006, 13:43 par imanita

Un tunnel c'est presque toujours noir si j'avance ou si je rebrousse chemin difficile question...ds un premier temps si je suis devant le fait accompli et que se soit la seule issue et bien je foncerai mais avant je travaillerai tout de meme et bcp sur ma clostrophobie je m'inventerai des petites lumieres interieures et j'irai au fond de mon cerveau pour y voir clair je chercherai des compagnants pour ne pas me sentir seule je m'accrocherai à mes libellules pour me guider et j'ecouterai tu le sais dejà Larbi ma petite voix et puis je dessinerai sur l'empreinte du noir ambiant un monde plein de couleurs et j'avancerai lentement peu importe ... la lumiere est au bout c'est une verité.
Et puis que vaut la vie si on ne va pas au-delà de soi-meme?

35. Le mardi, août 15 2006, 14:18 par KIFKIF

Un tunnel noir est un danger
Je n'avance pas mais je doit connaitre á tous prix ses architectes et ses maitres d'oeuvre et les dénoncer car ils exposent des gens innocents á des effets dangereux et inconnus. ATTENTIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

36. Le mardi, août 15 2006, 14:55 par steph

Salut

Je vois que tu as travaillé pdt mes quelques jours d'absence !
Pour répondre à ta question je crois que je continuerai au bout du tunnel, l'expérience ma montré que reculer ne méne jamais à rien.
Merci pour la musique elle est trés belle.

37. Le mardi, août 15 2006, 15:19 par simohamed haroussi

salut ca va comment vas ta famille j'éspere qu'elle vas bien passe le bonjour a tous le monde bay

38. Le mardi, août 15 2006, 16:39 par yassine

je ne sais pas akhay larbi est ce qu'elle represente qlq chose pour toi. mais je ne te repondrai en trois mots :
garde la foi

39. Le mardi, août 15 2006, 16:40 par moussa

Wa kaïne chihaja jadida. On veut sortir du tunnel noir aaaaaaaaaa Si Larbi!

40. Le mardi, août 15 2006, 16:54 par Meriame de la FI

j'en ai traversé des tunnels sombres dans ma vie, tt ce ke je sais est ke ce ki m'a sauvé est cette petite voix au fond de moi ki me disait d'y croire et d'avancer...

41. Le mardi, août 15 2006, 17:30 par Cyntia

Bonjour Larbi,
Tous ces billets pendant mon absence !!
Puisque cette fois-ci c'est une histoire de tunnel, oui, moi aussi je ne reviens jamais en arrière et j'espère voir la lumière au bout de ce tunnel tout noir.
Car aller vers la lumière représente pour moi l'espoir..
A part ça, moi je reviens de 15 jours au Maroc à Errachidia et j'y retourne au mois d'Octobre, cette fois-ci pour un an ou plus.
J'ai trouvé là bas ce que je ne trouve pas en France.
Je continue à te lire et je viendrai dire bonjour de temps en temps :)
Merci pour ta gentillesse Larbi ne changes jamais.
Prends bien soin de toi.

42. Le dimanche, septembre 10 2006, 17:55 par sitto joe

l'etat d'ignorance qui nous accompagne fait qu'on soit perplexe. l'ignorance alimente le doute, la peur et l'embarras. et comme l'ignorance et le noir sont neutres, il y a juste un manque de visibilité et pas forcément un risque ni une sécurité. si je choisis de continuer ou rebrousser dans les deux cas, ça serait tjrs ce que j'allais choisir dans ma destinée.

43. Le mercredi, avril 11 2007, 12:13 par une marocaine

Ma réponse à baba l'3arbi à ta question, même très en retard, est je continuerai rien que pour assouvir mon côté "likaye chede l'3ekess me3a rasso". Ben oui, comme tout marocain qui se respecte, j'ai un côté "tarete me3eza". Et quand je me mets dessus il vaut mieux me répondre "berebi3e f'femeha". Heureusement ca n'arrive pas tous les jours. héhéhéhé :)
En parlant de tunnel, j'ai été impressionnée par l'infrastructure en Espagne surtout les tunnels que ce soit aux frontières avec la France ou bien en Andalousie c'est wawe. J'ai même chronométré le temps que mettait la voiture depuis qu'elle y entre jusqu'au moment où on voit cette fameuse lumière parfois ca prenait 5 mn. L'Espagne un bel exemple à suivre sur tous les plans.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.larbi.org/trackback/258

Fil des commentaires de ce billet