Alors, comme ça, vous vous en foutez des élections 2007… J'entends au fond des murmures « Bon sang, il ne va pas nous prendre la tête avec ça ! ».
Vous avez raison, de toute façon la messe est dite : en 2007, le PJD sera le parti majoritaire du Royaume du Maroc, reste juste à constater l'ampleur de sa victoire. Wait and See . Mais vous en pensez quoi du PJD ? Faut-il le craindre ou pas ?

Tenez l'autre jour, entre la poire et le fromage, Zizou me demanda si je ne voulais pas rentrer définitivement au Maroc à cause de la victoire annoncée du PJD. Bafouillant je lui ai répondu : mais non c'est quoi ce délire ! C'est que je n'arrive pas à me faire un avis sur la question.

Oui je sais. Je sais que le PJD n'a jamais prôné la violence ni revendiqué l'instauration d'une Dawla Islamiya au Maroc. Pas de mauvaises intentions. Je sais que ceux qui ont voté et seront encore plus nombreux à voter pour le parti islamiste sont des gens normaux comme tout le monde. Tenez X. par exemple, un ami du Maroc, jeune cadre bon vivant, fétard, ouvert sur la vie, plaisantin et tout ce qu'on voudra, lui il a voté, toute honte bue, PJD en 2002. Humain, forcément humain. Oui, je sais. Je sais que Sâad-Eddine El Othmani , le SG du parti, est un homme sympa il n'utilise pas de formules chocs ni d'injonctions, comme un Skin Spin Docteur son discours est minutieusement équilibré. Efficace, forcément efficace. Je sais aussi que rien dans le programme du PJD n'est de nature à alimenter la peur rien forcément rien puisque ce programme n'existe pas ! Pas de procès d'intention. Oui je sais, je sais qu'au Maroc le parti majoritaire ne gouverne pas seul mais il doit composer avec le Roi et les autres institutions. Rassurant, forcément rassurant. Je sais aussi que le PJD est un cran en dessous de Al Adl ou Salafiya, c'est rien devant les autres c'est de l'ultra Light …

Mais je sais aussi que ce qui caractérise le PJD n'est pas dans l'ordre économique et programmatique mais dans l'ordre du moral et du religieux. L'économie bof ! Vous savez on n'a pas encore commencé à se pencher sur le sujet vous prenez à la place quelques conseils religieux. Flou, forcément flou. Les châtiments corporelles, les déclarations comme celle-là « Nous sommes pour que la lapidation des voleurs soit appliquée si les conditions de son application sont réunies. » elles ne sont pas tombées du ciel ces déclarations personne ne les a inventées elles ont bel et bien été tenues. La criminalisation de l'art : un cinéaste accusé de pornographie, une comédienne de prostituée, les festivals de «repaires de débauche et d'obsession sexuelle», les centres culturels d'entristes. La séparation des hommes et des femmes dans les réunions publiques, les conférences et mêmes dans ces lieus de savoir et de rationalité qui sont les universités. Mais enfin tout cela a été dit et fait, à une échelle certes parfois mineure mais qui peut garantir que ce n'est pas là une prémice de ce qui pourrait être appliqué à l'échelle du pays ? J'entends au fond encore des murmures : « Bon sang, quel parano celui-là ! »

Bref, je me suis résigné à admettre le sacre prochain du PJD mais n'arrive toujours pas à me faire un avis bien tranché sur la question : faut-il craindre le PJD ou pas ? Alors pour l'après élections 2007, faut-il se préparer et s'approvisionner de la pilule du lendemain ?

Lire aussi:
- Chez Slimane: Parlons politique
- Chez Junoon: Elections en 2007
- Chez Omar: A-t-on peur du PJD ou de l’islam ?