Abdelhakim Hachmi, 30 ans, une des 30.000 victimes de l’escroquerie Al Najat, s’est suicidé.
Abbas El Fassi, le ministre qui a cautionné l’affaire, doit démissionner.


Parce qu'on en a assez de ce pays disons-le tout net : Abbas El Fassi doit démissionner. Si le Ministre d’état ne le fait pas on doit le démettre de ses fonctions. Car quand on a, moralement, un mort sur le dos on doit partir. Voilà !

Abbas El Fassi fût ministre de l'Emploi des Affaires Sociales. A ce titre il a parrainé l’une des plus grandes escroqueries qu’a connues le pays : Vendre du vent à des jeunes désespérés. Lorsque la société émiratie Al Najat a annoncé le recrutement de 30.000 marocains, une partie de la presse nationale était sceptique et a sonné l’alarme. Pas le ministre, disposant pourtant des moyens et des services de l’état pour vérifier la viabilité de l’opération. Au contraire, il a incité coordonné et approuvé l’opération. Preuve de la médiocrité de son action : même pas un téléphone à l’ambassade des EAU pour s’assurer de l’existence d’Al Najat. Paroxysme de l’incompétence : les escrocs ont déjà échoué auparavant dans des tentatives similaires au Kenya et en Syrie. Le ministre a assuré l’appui logistique de l’opération. Son culot lui a même permet d’aller devant la représentation nationale affirmer que l’opération est sur le point d’aboutir ! Avant de s’évaporer dans la nature, Al Najat a soutiré à chaque candidat 900 dirhams pour frais de visite médicale.

Abdelhakim Hachmi fût victime de cette énorme escroquerie. Marin de formation, il avait un rêve tout simple : De l’emploi et de la dignité. Al Najat l’a recruté et le ministre s'est constitué garant au nom de l’Etat. Abdelhakim Hachmi s’est réveillé avec une terrible déception : le rêve était un cauchemar ! On escroque bien les pauvres au Maroc !

Abbas El Fassi fût promu Ministre d’état par le Roi. Ministre sans portefeuille, payé à ne rien faire, le comble pour un état réputé pauvre ! La prime à la casserole ça marche fort, regardez : malgré son incompétence, sa responsabilité morale dans l’affaire Najat , l’homme vit depuis des années dans un bureau doré, quand il n’est pas en voyage aux frais des contribuables , alors que nombre de familles marocaines modestes n’ont même pas de quoi nourrir leurs enfants.

Parce qu’il est jeune dans ce pays de merde, parce qu’il n’est pas fils de, ni petit-fils de, parce que sa famille est modeste, Abdelhakim Hachmi est rentré vivre le désespoir chez lui, à Béni Mellal. Quand on est chômeur dans ce pays, on est isolé, on devient invisible et le temps s’apparente à une éternité. Quand on est digne, comme l’était Abdelhakim, on un sentiment de honte qui colle à la peau, on ne supporte plus cette vie dénuée de sens et sans espoir.

Le 11 août dernier, Abdelhakim Hachmi s’est donné la mort. 30 ans, trop jeune pour mourir ! Abdelhakim Hachmi s’est pendu à un olivier car il n'en pouvait plus de souffrir.

Abbas El Fassi doit démissionner ! Parce que la vie d'un homme n'a pas de prix, et qu’il faudrait bien quelqu'un pour payer la note. Parce que le Ministre d’Etat a une responsabilité morale quant à sa parole publique et aux actes qu’il cautionne. Parce qu’il a participé à faire le désespoir et le malheur de 30.000 personnes de par son incompétence ministérielle.
Parce que la responsabilité commence quelque part et, en l'occurrence dans cette affaire, elle commence par le ministre chargé du dossier.
Parce qu’on ne peut plus se permettre de payer un ministre à ne rien faire alors que notre jeunesse s'en allait, en lambeaux, dans les cimetières pour cause de désespoir et d’absence de justice.
Parce que enfin, c’est Basta ! Ça suffit comme ça, il y en a marre! Il faudra bien que ce pays change !